Chroniques

Louis Janelle l’homme orchestre

Sur la Route du Blues #3
Publié le 24 mai 2020

 

Par Nathalie Ruscito

3 chronique Sur la Route du Blues, qui tend à faire connaître davantage les artistes professionnels de la Route du Blues au Québec. Ces musiciens extraordinaires, moins présents sur nos ondes de télévision et de radio que certains, sont très présents dans les médias sociaux et sont tout aussi professionnels, comptant plusieurs années d’expérience à leur actif. Nous poursuivons la série de chroniques bi-mensuelles avec des artistes qui ont été de passage au Festival Nuits Blues et par la suite, je survolerai d’autres artistes de la route musicale du Québec. Ceci permettra de les suivre à travers leurs spectacles. Pour ceux qui ne les connaissent pas encore, ce sera l’occasion de voir ces musiciens et chanteurs à l’oeuvre. Pour ceux qui les connaissent déjà, ces articles seront d’agréables liens à partager… aidez-nous à promouvoir les artistes du Québec!

Genre musical Blues – Vous trouverez ici des artistes et des groupes du Québec qui parcourent la Route du Blues, de plusieurs styles variés, puisque le genre musical Blues en compte beaucoup, le Rock, Swing, Shuffle, Boogie, Reggae, Jazz… On sait que le blues du Québec est à la saveur Chicago Blues et très Rock and Roll!

Louis Janelle Blues Band au Festival Nuits Blues en 2013

Louis Janelle se consacre au Blues depuis plus de 25 ans. Il joue activement et se produit sur les scènes des festivals, des bars, des concours, anime des Jams Sessions et accompagne plusieurs artistes. Au cours de sa carrière, il a collaboré avec bon nombre d’artistes et groupes de Blues parmi les plus connus. Se consacrant aussi à ses projets solos, il a été homme-orchestre au sein de la formation Gangsters of Love dont leur album « Old School Blues, Swamp, Booze, and Gumbo fût nominé aux Lys Blues 2006 dans la catégorie Album de l’année. The Louis Janelle Blues Band fondé en 2010, avec Louis Janelle, Eloi Bertholet aux drums et Mike Reilly à la contre-basse, un trio de Blues différent, que je qualifie d’exceptionnel! Multi-instrumentiste et technicien de son, Louis joue de plusieurs instruments, en plus d’exceller en tant que chanteur et guitariste, celui-ci s’est très bien manier la basse et les drums. Autodidacte, il a appris dans les locaux de musique et sur la route. Il a de plus travaillé sur plusieurs concepts d’albums au cours de sa carrière de musicien. Auteur-compositeur-interprète, Louis signe tous les textes et musique du Louis Janelle Blues Band. Il fait ses propres enregistrements. Il m’a confié que pour les mixtes finaux cependant, il aime bien déléguer cette portion du travail, qui selon lui est une spécialité en soi, qui requiert une touche spéciale. Je suis tout à fait d’accord avec lui. Leur deuxième et dernier album réalisé à ce jour, Dance Everybody! paru en 2015, est un album qui s’est très bien vendu et pour lequel ils ont reçu plusieurs éloges. C’est d’ailleurs Réjean Nadon du Net Blues qui a couvert le lancement de son album, au Donair Cité à Montréal, le 11 juin 2015.

« Le répertoire du Louis Janelle Blues Band est composé majoritairement de Swamp Blues louisianais (Lazy Lester, Slim Harpo, Lightnin’ Slim, Guitar Gable, etc.) et de Blues de Chicago (Muddy Waters, Little Walter, Howlin’ Wolf, Jimmy Reed, etc.), mais aussi de Swing, de Zydeco, de R&B et même de pièces latines. La recherche de rythmes et d’atmosphères différents est une des préoccupations musicales du groupe. Inspirés par cette grande diversité de styles et d’ambiances. »

Louis Janelle Blues Band – Festival Tremblant – 6 juillet 2013

Festival International de Blues de Tremblant Louis Janelle avec Eloi Bertholet, Eddy Blake Eaton accompagnant John Campbell John d’Halifax. 19 Junos à son actif, en 2018. Louis a aussi eu la chance de l’accompagner au festival Ottawa Blues Fest en 2016.

Louis Janelle a joué pour le jam de la fermeture en 1985 au Festival International de Tremblant. Sur la photo plusieurs artistes de la programmation dont, Bob Harrisson, Carl Tremblay et notre cher infographiste Daniel Marsolais.

Il est à noter qu’au cours de sa vie de musicien, il a accompagné plusieurs artistes connus et a fait partie de plusieurs formations, en band, en trio et en duo. Ayant même créé son propre One Man Show qu’il a offert au grand public durant quelques années. L’album Gangsters Of Love – Photo de la pochette prise à L’Ours qui Fume dans un One Man Show, accompagné de son grand ami l’harmoniciste Gilles Bonenfant.

Il a été l’homme-orchestre au sein de la formation Gangsters of Love dont son album Old School Blues, Swamp, Booze, and Gumbo. réalisé et nominé aux Lys Blues en 2006.

Il a aussi joué avec Bharath and The Rhytm Four pendant l’été 2009, ce qui lui a donné le privilège d’enregistrer avec Junior Watson et Bob Corritore (deux big stars de la côte ouest américaine). Il a participé aussi à l’album de J.D. Slim en 2012; J.D. Bélanger A.K.A. J.D. Slim. Il aussi participé à l’Empire des Futurs Stars à CKOI FM, ce concours annuel qui a propulsé un grand nombre de vedettes de la scène musicale québécoise dans les années 80. Louis en garde un excellent souvenir.

Le Festival Nuits Blues a eu le privilège de recevoir The Louis Janelle Blues Band en 2013, en formule trio super intéressante. Il était accompagné de Edward Barthelet aux drums et de Mike Rilley à la contrebasse. Pour nous, ce fut un instant magique inoubliable, un des bons bands qui ont été de passage au festival. Cette même année, The Louis Janelle Blues Band ont fait plusieurs apparitions dans les festivals du Québec.

Ici, Louis Janelle avec Eloi Bertholet et Stephen Barry à Argenteuil en Blues en 2013.

Miche Love avec Louis Janelle Band en 2013

Miche Love a été proclamée «Découverte de l’année» au Festival International de Blues de Tremblant en 2013, et c’était sa première apparition ici, après plusieurs années de tournée au Québec. Son groupe est maintenant connu sous le nom de The Dynamite tandis que le CD a été réalisé avec le Louis Janelle Band. Notez que Janelle à la guitare et Eloi Bertholet à la batterie font partie des deux formations. En outre, The Louis Janelle Blues Band a fait plusieurs fois des tournées à l’extérieur du Québec,  se produisant sur des scènes de festivals un peu partout. Dont à l’Ottawa Bluesfest et au  Festival Jazz & Blues Edmundston en 2014.

Ses tout débuts;

Né en 1964 à Terrebonne, « À huit ans, il confectionne sa première batterie avec des pots de crème glacée, des boîtes de carton et des assiettes à tartes sur lesquels il frappe avec de grosses cuillères. Ensuite il fabrique une guitare électrique à partir d’une marche de perron. À 10 ans sa sœur lui donne une guitare dont elle ne joue plus, il va apprendre par lui-même sans cours, ni leçon. D’ailleurs les 3 ou 4 premières années, il jouera avec sa guitare accordée à sa guise puisqu’il ne connaît pas l’accordement standard. Un ami interviendra plus tard pour lui montrer. Effectivement Louis Janelle fait partie de ces autodidactes qui, à force de persévérance, ont atteint des niveaux des plus épatants. »

Amoureux de la musique et touche-à-tout, en 1980 Louis se perfectionne à l’école Trebas et apprend le métier de Technicien de son. Ceci lui assura alors, un bon son lors de ses prestations et lui permettait de faire ses propres enregistrements sonores. Louis a également appris durant ses études à Trebas, que pour faire des vinyles, on faisait d’abord une matrice bonne pour environ 5000 disques et que les premiers pressages étaient de meilleure qualité sonore que les suivants et surtout les derniers.

Louis a bien connu le Journal Pop Rock il dira « j’étais un grand fan de Pop Rock depuis le début des années 80. On était très gâtés avec notre abonnement au journal, on se sentait privilégiés, on recevait 2 disques en vinyle de premier pressage et dotés d’une très belle qualité sonore et plein d’autres beaux cadeaux ». Il se souvient qu’en 85, il habitait le cartier Hochelaga et qu’il allait acheter son Pop Rock au dépanneur à coté et que le propriétaire qui était Chinois appelait ça Pop Luck!

Voici un article paru dans le journal Pop Rock, autour de 1983-84, avec son groupe Harpies

En 1985 à l’âge de 19 ans, Louis s’installe à Montréal et fait la rencontre de plusieurs musiciens. Louis a joué avec bien des groupes et musiciens importants de la scène blues locale. Il a d’abord été guitariste de Mojo Blues (avec Kevin-Mark). Ensuite il a tenu la basse électrique pour Pat Loiselle and the Kitchen Shakers dont les pratiques avaient lieu dans sa cuisine! Le groupe a fait la première partie de Dutch Mason au Festival de Blues de Joliette en 1997. Il a aussi fait quelques Après-Blues du Café Campus et une participation au Festival de Blues de Saint-Hyacinthe. Par la suite, Louis Janelle Blues Band joue activement et se produit sur les différentes scènes de festivals dont; l’October Blues, Blues St-Fortunat, Festival Jazz & Blues Edmundston, Sutton en Blues, Ottawa Blues Fest, Festival Nuits Blues Laurentides, Argenteuil en Blues, Festival International du Blues de Tremblant etc.

Le Stephen Barry Band avec Louis Janelle, Mimi Cozy Faith, Eloi Bertholet au drums et Stephen Barry au Festival International de Tremblant, en 2017

Concernant ses projets musicaux dans un avenir rapproché, Louis souhaite terminer son album Hommage à Lazy Lester, auquel il a déjà enregistré toutes les tracks de drum. Ajoutant qu’il a eu la chance de jouer avec Lazy Lester en 2014, au UP Stair de Montréal et… qu’il est son artiste favori.

L’excellent Louis Janelle Blue, de passage au Bar L’UniK à Montréal, dans le cadre des Jeudis Jam Session, on pouvait y lire ceci en présentation; « Louis Janelle Blues Band seront nos hôtes pour notre jam ce jeudi à la brasserie L’Unik, il sera en compagnie du très talentueux Eloi Bertholet à la batterie et Eddy Blake-Eaton à la basse. Si vous aimez le SWAMP Blues et Nouvelle Orléans Blues style c’est à ne pas manquer ! Apportez votre instrument et venez jammer à la meilleure place en ville, show débute à 8 pm, Jam à 9 pm. Musique et Jam de très bonne qualité, tout le monde a une chance de jouer, très belle opportunité de jouer avec un des meilleurs bluesmen de notre ville. » Un homme tout à fait charmant et talentueux avec une contagieuse joie de vivre très positive, qui m’a accordé une très belle entrevue. Un gars humble et attachant qui semble heureux dans la vie. Me disant que pour lui la musique, c’est avant tout un don de soi qui lui a servi toute sa vie à divertir les gens et les rendre heureux. Des plus sympathiques, Louis à terminé l’entrevue sur cette délicieuse note « Le bonheur n’est pas au bout du chemin, il est le chemin… »

Aujourd’hui à l’âge 56 ans, depuis déjà un an environ, Louis a mis un peu de côté la musique, l’espace d’un instant, pour suivre un cours de Mécanique et Poids Lourds à temps plein. Il apprend un tout autre métier qui semble le passionner, se spécialisant dans l’entretien et la réparation des gros poids lourds ; camions, ambulances, autobus etc. Il dit que c’est un métier très en demande et que dans certains pays comme Haïti et le Cameroun par exemple, on offre de bons salaires pour ce genre d’emploi.  Il nous fait part par ailleurs, de son désir d’aller s’installer dans le Sud pour travailler. Souhaitant ardemment, un jour se retrouver les deux pieds dans le sable pour y finir sa vie. Mentionnant que nos hivers lui pèsent chaque année, de plus en plus. La Famille Rock lui souhaite plusieurs années au soleil près de la mer, au chaud les deux pieds dans le sable et une très longue continuité musicale. Merci Louis de nous avoir accordé cette entrevue!

Si vous êtes des amoureux du Blues, je vous recommande très fortement cet album tout à fait sublime, Dance Everybody!, un incontournable de la Route du Blues!

 

Cet article est commandité par

 

BANNIÈRE: DANIEL MARSOLAIS
WEBMESTRE: STEVEN HENRY
ASSISTANTE RÉDAC’CHEF: NATHALIE RUSCITO
RÉDAC’CHEF : MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

To Top