Spectacles

Echoes : Hommage à Pink Floyd

La musique intemporelle de Pink Floyd!

 

Texte : Denis Desmarteau     Photos : Stéphane Noel

C’est au Club Soda, le soir du 20 Avril 2019, que se produisait Echoes Hommage à Pink Floyd. Pendant plus de deux heures, nous nous sommes laissés bercer par ces divines mélodies d’un des plus grands groupes prog rock de tous les temps, Pink Floyd. Livré avec émotion par sept artistes québécois, la formation nous a offert un solide concert de pièces triées sur le volet mettant en vedette la période charnière où Roger Waters évoluait avec ce mythique groupe progressif. C’est avec grand plaisir que nous avons pu entendre des pièces des albums In The FleshThe Pipers of The Gates of Dawn, Meddle, Wish You Were Here, Animals, Dark Side of The Moon et The Wall.


La petite histoire de Echoes Hommage à Pink Floyd
Alors qu’ils étaient des amis étudiant en musique au Collège Lionel-Groulx, quelques membres du groupe avait comme projet de session d’offrir un concert de la musique de Pink Floyd. À cette époque, Nicolas Blais, Etienne Ducharme et Marie-Josée Truchon ont formé un groupe composé de cinq membres au total. Etienne Ducharme se retrouvait alors à la guitare plutôt que chanteur comme aujourd’hui. Il y avait un autre chanteur, ainsi qu’un autre claviériste. Le concert de fin d’année eut lieu, et peu de temps après, le chanteur et le claviériste de l’époque ont quitté la formation. C’est alors que Mike Vinet s’est installé aux claviers et Etienne Ducharme a prit place comme chanteur. La formation complète avec ces cinq amis musiciens était maintenant prête à faire son envol dans les bars et les petites salles.

À peine un an et demi à deux ans plus tard, Echoes était déjà à l’attaque des plus grandes salles comme Le Medley. Évoluant sur des scènes plus spacieuses, la formation prit l’initiative d’inclure deux nouveaux membres pour faire grandir le groupe à sept musiciens afin d’offrir au public une qualité supérieure d’interprétation. Depuis ce temps, le groupe se présente presque toujours avec sept musiciens. La formation actuelle a vu le jour il y a environ trois ans avec l’arrivée de trois nouvelles figures. Le groupe parcourt la province depuis déjà près de quinze ans. On peut donc alors affirmer sans se tromper que Echoes Hommage à Pink Floyd a atteint une maturité musicale avec succès.

Vocalement, le timbre de voix d’Etienne convient habilement à se coller à la peau de Roger Waters. Sans en être une imitation, il sait tirer son épingle du jeu. De sa voix charnue et de ses paroles bien prononcées dans un anglais presque parfait, il livre à merveille le message engagé des textes de Pink Floyd. Comme tout bon groupe hommage à Pink Floyd qui se respecte, il convient d’inclure dans la formation de jolies demoiselles pour les back vocals. Echoes nous présente la mélodieuse voix de Marie-Josée Truchon qui nous a charmé dans son solo, nous donnant des frissons pour la sublime pièce The Great Gig In The Sky. Le public l’a chaudement applaudi après sa performance. Sa consoeur au back vocals, Karyne Gingras, nous a aussi grandement impressionné. En plus de sa voix juste et mielleuse, Karyne a joué du saxophone de façon parfaite sur la pièce d’ouverture du concert, Shine On You Crazy Diamond ainsi que Money.

Instrumentalement, bien que la musique de Pink Floyd n’est pas toujours la plus facile à interpréter, les musiciens de Echoes se sont très bien débrouillés. Cependant, si vous assistez à un concert de Echoes live, ne vous attendez pas à entendre un copier-coller, note par note de la musique de Pink Floyd. Les musiciens sont efficaces et font ce qu’ils ont à faire, tout en nous offrant parfois de petites variances dans les transitions entre les pièces qui s’enchaînent les unes aux autres… ou encore en nous offrant de belles finales endiablées, à leur façon, sur des pièces qui se terminent habituellement en dégradé. Vous en aurez un bel aperçu en écoutant la vidéo de Money. Wow! Quelle finale explosive!!!

Visuellement, le spectacle demeure intéressant, tant dans les moments plus doux et/ou hypnotiques (space) que dans les grands moments rythmés et intenses où les jeux de lumières savamment programmés suivent la musique avec l’exactitude d’un métronome. Tout en haut et au milieu de la scène se trouve une toile circulaire qui nous révèle les projections habituelles de Pink Floyd que l’on prend toujours plaisir à revoir au gré des pièces que nous connaissons si bien. Il est évident qu’avec plus de budget, l’ajout de lasers serait un atout non-négligeable, ainsi que des marionnettes géantes, un cochon gonflable et un avion fonçant vers la scène… Mais combien serions-nous prêts à payer pour voir un groupe hommage local nous offrir un tel spectacle visuel?

Mon gros coup-de-coeur de la soirée fut sans contredit le moment d’extase où le groupe a interprété de façon brillante l’album Animals en entier. Wow! Un pur ravissement musical!!! La dernière fois où le groupe a interprété cet album au complet, c’était il y a 13 ans. Je vous offre en vidéo une pièce maîtresse de l’album Animals, la splendide chanson Dogs. À écouter en entier mes amis. Vous serez sous hypnose pendant les dix-sept minutes que durent cette pièce musicale. Et dire que la formation a pratiqué pendant seulement trois semaines pour nous offrir cette programmation conçue expressément pour ce concert au Club Soda. Beau travail les gars!… et les filles. Bref, mission accomplie pour Echoes Hommage à Pink Floyd.

Formation: Etienne Ducharme (voix, guitares, claviers), Nicolas Blais (basse),Mike Vinet (claviers),Cédric Périard (batterie), Benoit Labelle(guitares), Marie-Josée Truchon (back vocal), Karyne Gingras (back vocal, saxophone).

Set List:
01- Shine On You Crazy Diamond       02- In The Flesh       03- Hey You       04- Astronomy Domine       05- Have A Cigar       06- Time        07- The Great Gig In The Sky       08- Pigs On The Wing       09- Dogs       10- Pigs       11- Sheep       12- Pigs On The Wing Part.II        13- Young Lust       14- The Wall       15- Money       16- One Of These Days
Rappel:    17- Wish You Were Here       18- Comfortably Numb

VIDÉOS : DENIS DESMARTEAU

BANNIÈRE: DANIEL MARSOLAIS
WEBMESTRE: STEVEN HENRY
RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

2 Comments

2 Comments

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

To Top