Chroniques

Muse Rock spatial

Le rock selon Murray #7
Muse – Black Holes and Revelations
Publié le 9 janvier 2024

Par Normand Murray

Muse Black Holes and Revelations (2006)

Black Holes and Revelations est le 4ème album studio du groupe anglais Muse. Établi dans les normes art symphonique, progressif et space rock. Toujours aussi incendiaire dans ses textes socio-politiques.

Chris Wolstenholme, Matt Bellamy, Dominic Howard.

Les incontournables, ceux de la corruption, le nouvel ordre mondial et la science-fiction ou bien, réalité de l’invasion d’extraterrestres. Faut noter qu’ils ont pris le même studio que Pink Floyd pour The Wall, en France, le studio Miraval. Pour expérimenter les claviers et les synthés. Mais le Château dans lequel ils étaient, ils se sentaient trop isolés et créa l’ indécision de quelles pistes ils feraient. C’est pour ça qu’ils optèrent terminer à New York.

Passons en revue quelques titres Take a Bow, Starlight, une incursion avec les cuivres, nouveauté sonore. Knights of Cedonia et City of Delusion ont un certain rapprochement aux musiques de westerns spaghetti de Sergio Leone ou espagnols dans le style préconisé.

Fait musical vintage, Knights of Cédonia a une similarité avec Telstar de 1962 des Tornados dont le père de Matthew Bellamy, George, était le guitariste rythmique. 

The Tonados, années 1960. George Bellamy, guitariste du centre

Du minimaliste hors norme avec Soldier’s Poem, chanson préférée à Dominic Howard. Il est également à noter que Knight of Cedonia est la synthèse généralisée avec tous les éléments que Muse puisse réunir.

Super massive Black Hole est le fruit d’un club dance de New York. Du dance mixé avec une guitare à la Franz Ferdinand.

Maintenant les chansons plus prenantes politiquement et socialement parlant. Exemple Take a Bow la corruption le politique avec Soldier’s Poem, l’inutilisé des guerres. Assassin ,virulente attaque contre le monde du politique versus le peuple et la conspiration d’invasion extra terrestre a vouloir caché le tout avec Exo Politics.

Les thématiques comme le regret, l’ambition et même l’Amour avec dans l’ordre Super Massive Hole, Map Of Problematique et Starlight, celles qui furent les plus ardues à mettre sur ce LP. De cet album adviendra une tournée mondiale de 2 ans de 2006 à 2008.

 

Les classements encore flamboyants. Que du Platine et de l’Or dans le monde occidental, européen et américain. La majorité des positions étant des #1 allant à la 6ème place. 9ème aux USA. À la maison, #1 partout UK. Seuls le Portugal et la Suède faisant bande à part, 17ème et 15ème place. Coté critique et artistique un encensement généralisé du 4 à 5 étoiles. Également 5 simples : Super Massive Black Hole, Starflight, Knights of Cédonia, Invicible et Map of Problematique.

En conclusion, le trio de Matthew Belamy, Christopher Wolistinholme et Dominic Howard ont une fois de plus démontré leur capacité de composition et musicologie dotées d’une brillance avec un brio extraordinaire. Muse surprendra toujours son audience et le monde de la musique Rock.

 

Merci de nous aider en contribuant à notre campagne de financement. Si vous songiez à appuyer notre site, c’est ici. Chaque contribution, qu’elle soit grande ou petite, aide à notre survie et appuie notre avenir. Appuyez Famille Rock pour aussi peu que 5 ou 10 $ – cela ne prend qu’une minute.

Fabriqué au Québec
Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone

BANNIÈRE: RENÉ MARANDA
WEBMESTRE: MARCO GIGUÈRE
RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives

Compteur

  • 516 960 Visites

Suivez-nous

To Top

Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone!

Honorons Nos Survivants Pleurons Nos disparus

Fabriqué au Québec!

Pour Un Monde Meilleur!