Chroniques

Smoke on the Water

Chronique du monde Rock et…Selon Murray.# 4
Smoke on the Water
Publié le 2 décembre 2023

Par Normand Murray

Smoke on the Water

Il y a 52 ans, le 4 décembre 1971, concert de Frank Zappa au Casino de Montreux, en Suisse

Ce casino pour l’occasion était transformé en salle de concert. Frank Zappa venu inonder de sa guitare toutes les sonorités relatives à son génie. Montrer son éternel arrogance face au monde des conventionnels de ce monde en chantant bien souvent le non-sens de cette société dans laquelle on vit dans les années 70. Frank et son groupe Mothers of Invention terminaient presque leur session, lorsqu’un incident s’est produit.

Zappa déclare : nous jouions King Kong et quelqu’un dans la salle a lancé un cocktail molotov ou tiré d’un pistolet de secours vers le plafond. Rapidement, le casino en entier est en flammes.

La tragédie est écarté car on avait évacué tous les spectateurs à ce mémorable incendiaire concert.

Claude Nobs (fondateur du festival de jazz de Montreux) et Jean-Paul Marquis lors de l’incendie du Casino en 1971

Le Casino de Montreux avant, 1970 et après l’incendie, 1972

Entre temps, un groupe en mode enregistrement, était sur les lieux, à leur hôtel, il voit tout cette fumée s’étendre sur les eaux à proximité du casino. Ce groupe étant Deep Purple qui à l’instant même trouve des accords et un titre pour ce qui deviendra leur hymne, le célébré Smoke on the Water. Ce gigantesque classique rock reconnu dès les 4 premières notes de tout rocker et rockeuse de la planète.

L’histoire derrière la chanson

Extrait d’un article de Activmag

« Par cette brumeuse journée de fin d’automne – il faut bien romancer un peu- les quatre musiciens britanniques, dont le 5e opus Fireball vient de se placer dans le Top 5 outre-Manche, débarquent à Montreux. Ils ne sont pas là pour faire du bateau, ni pour profiter du festival de jazz, qui a eu lieu en juin, mais pour enregistrer un nouvel album dans un des studios du Casino. Et ça tombe bien, leur pote Franck Zappa joue dans la pièce juste à côté -une petite salle de 2000 personnes- ils vont donc l’écouter pour le goûter. C’est malheureusement le moment que choisit un spectateur un peu exalté pour tirer une fusée de détresse dans le plafond du bâtiment -certains se seraient contentés d’applaudir-. L’édifice de 1880, surpris par autant d’enthousiasme, s’enflamme sans demander son reste réduisant à néant toute possibilité d’enregistrement, mais ne faisant, heureusement, aucune victime. »

« Je n’avais jamais vu un tel incendie »,se rappellera encore, bien des années plus tard, Roger Glover. « À un moment donné, le bâtiment a explosé comme un champignon atomique. Le lendemain matin, à moitié réveillé, les mots Smoke on the Water me sont immédiatement venus à l’esprit.” Il les colle donc sur la suite d’accords imaginés par le guitariste Ritchie Blackmore, qu’ils enregistrent ensuite dans le hall du Grand Hôtel, entre plusieurs rangées de matelas posées contre les murs pour étouffer le son – un studio de fortune dégoté par funky Claude Nobs, à qui le titre rend d’ailleurs hommage dans son deuxième couplet. » 

On connaît la suite : ce titre ne mettra pas le feu au ciel, mais aux charts. Avec 500,000 exemplaires écoulés rien qu’en 1973, il sera le simple le plus vendu par Deep Purple aux Etats-Unis

2006 – Deep Purple chante Smoke in the water au festival de jazz de Montreux 

Le dernier couplet décrivant exactement le soir de cette composition instantanée et géniale. « Nous nous sommes retrouvés au grand Hôtel, il était vide. Il faisait froid, mais le camion des Rolling Stones juste à l’extérieur. Où nous enregistrons notre musique, avec quelques lampes rouges et vieux lits, nous avons créé un endroit où transpiré peu importe que nous sortirons de tout cela, je sais que que nous oublierons jamais, fumée sur l’eau. Le feu dans le ciel. »

En concert Deep Purple produira un des meilleurs Live au monde, Made in Japan

Tant qu’a Zappa il aura créé une rocambolesque histoire de ce concert, là où émana un bootleg, encore disponible chez les collectionneurs sérieux de nature rock et autres styles. Le visuel de cette pochette est assez singulier de voir Zappa torse nu en petite culotte léopard, foulard rouge autour du cou entouré de plantes exotiques avec une paire de bas hauteur mollet lignée jaune rouge et vert avec souliers lacés bruns avec cigarette à la main et son sourire narquois. Un des posters réédité le plus vendu de Zappa.

Un autre moment précieux de cette gigantesque histoire du rock révélé.

 

Merci de nous aider en contribuant à notre campagne de financement. Si vous songiez à appuyer notre site, c’est ici. Chaque contribution, qu’elle soit grande ou petite, aide à notre survie et appuie notre avenir. Appuyez Famille Rock pour aussi peu que 5 ou 10 $ – cela ne prend qu’une minute.

Fabriqué au Québec
Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone

BANNIÈRE: RENÉ MARANDA
WEBMESTRE: MARCO GIGUÈRE
RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives

Compteur

  • 516 960 Visites

Suivez-nous

To Top

Fabriqué au Québec!

Pour Un Monde Meilleur!

Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone!

Honorons Nos Survivants Pleurons Nos disparus