Chroniques

Darkness Hot Cakes

Le rock selon Murray #9
The Darkness Hot Cakes
Publié le 22 février 2024

Par Normand Murray

The Darkness Hot Cakes (2012)

Du hard rock, glam metal et heavy metal, la formule gagnante de Darkness. Le 3ème album après un arrêt de 7 ans dû au départ de Justin Hawkins pour une cure (réussie) contre l’alcool et les autres substances illicites. Justin ayant formé son Another Project et Hot Leg. Les autre membres ayant fit le Stone Gods, une brève existence.

2011 – Reformation de Darkness avec les membres originaux pour ce dernier opus avec Justin Hawkins à la lead guitar et rythm guitar et de même qu’aux claviers et en étant bien sûr le lead singer. Avec Dan Hawkins, aussi rythm et lead guitar et backing vocals, Frankie Poullain à la basse et backing vocals et pour la batterie, Ed Graham jusqu’à fin 2014. Remplacé dès lors pas Rufus ‘Tiger’ Taylor ayant pris la relève début 2015.

2012

Maintenant revenons à Hot Cakes, la grande majorité des compositions sont le fruit de Justin et Dan, les deux frères.

Il est à signifier qu’une composition est en coécriture avec un ex-membre de Darkness, à ses débuts, le guitariste Chris Mc Dougall. Tant qu’à Concrete et Forbiden Love, pour celles-ci, ils ont eu Frankie Poullain, le bassiste, pour la coécriture. Seule Street Spirit (Fade Out) a été une composition complètement extérieure aux membres initiaux de The Darkness. L’original ne comportait que 11 chansons et la version Luxe 15.

5 simples virent le jour avec les deux plus populaires chansons, Nothing Is gone Stop Us et Everybody Have a Good Time.  Deux autres de cet album initial seront mis en marché Every Inch Of You et With A Woman. Le 5Ième étant de l’édition de luxe, le Horn du bonus track de luxe.

Un invité de marque pour la flûte sur Cannonball, Ian Anderson. Bien évidement le génie Bob Erzin à la coproduction avec Justin et Dan Hawkins.

Si on passait en revue les étoiles décernées à cet opus. All music The Gardian et Mojo signent 4 étoiles. Un gros 5 étoiles pour The Indépendent on Sunday. Par contre le Rolling Stone, lui, ne mettra que 3 étoiles.

Un beau retour après 7 ans d’absence entre eux et leurs fans. Avec des guitares agressives à souhait même assez heavy. Avec un son strident évidement et assumé par la voix de Justin avec sa stridence habituelle dans son falsetto .

En bref de l’excellent Darkness au menu.

 

Merci de nous aider en contribuant à notre campagne de financement. Si vous songiez à appuyer notre site, c’est ici. Chaque contribution, qu’elle soit grande ou petite, aide à notre survie et appuie notre avenir. Appuyez Famille Rock pour aussi peu que 5 ou 10 $ – cela ne prend qu’une minute.

Fabriqué au Québec
Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone

BANNIÈRE: RENÉ MARANDA
WEBMESTRE: MARCO GIGUÈRE
RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives

Compteur

  • 516 963 Visites

Suivez-nous

To Top

Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone!

Pour Un Monde Meilleur!

Honorons Nos Survivants Pleurons Nos disparus

Fabriqué au Québec!