Actualités

Floyd Beatles Séguin

Dernière heure #156
En direct de la salle de nouvelles de Famille Rock!
Publié le 9 avril 2023

Par André Thivierge

Des images rares de la tournée nord-américaine de Pink Floyd en 1975 ont été mises en ligne et vous pouvez les visionner ici. – Les images ont été enregistrées au stade Ivor Wynne de Hamilton, en Ontario, le 28 juin 1975, dernière date de la tournée nord-américaine du groupe, au cours de laquelle ils ont présenté The Dark Side Of The Moon ainsi que des extraits de Wish You Were Here, Raving And Drooling et Gotta Be Crazy (qui figureront plus tard sur Animals  avec les nom Sheep et Dogs), ainsi qu’un rappel d’Echoes.

Les images ont été tournées en Super 8 par Jim Kelly, alias «Speedy», pour sa collection personnelle. C’est également lui qui est à l’origine des récentes images de l’un des tout premiers concerts de Phil Collins en tant que chanteur du groupe Genesis, qui ont récemment fait surface grâce à une conversion en 4k effectuée par le site Web du Genesis Museum, et à une synchronisation audio réalisée par Ikhnaton et NUFF. The Genesis Museum est également à l’origine d’une séquence rare d’un concert de Genesis en 1973 au Bataclan de Paris.

Étant donné la nature du film Super 8, qui ne permet qu’environ trois minutes de film sur chaque cartouche, les séquences sautent un peu, mais elles ont déjà été visionnées par près d’un quart de million de personnes en ligne, la majorité d’entre elles ayant réagi avec enthousiasme, et elles offrent un aperçu fascinant de l’aube du genre de concerts gigantesques dans les arénas dont Pink Floyd est devenu le synonyme.

L’enregistrement le plus ancien d’un concert des Beatles au Royaume-Uni a été retrouvé – Le premier enregistrement complet connu des Beatles en concert au Royaume-Uni a été retrouvé presque exactement 60 ans après sa réalisation.

Comme le rapporte BBC News, l’enregistrement d’une heure sur une bande de 25 cm a été réalisé par John Bloomfield au pensionnat de Stowe, dans le Buckinghamshire, le 4 avril 1963, lorsque les Fab Four s’y sont produits. Bloomfield, qui a aujourd’hui 75 ans, n’en avait que 15 à l’époque. Il a révélé l’existence de la cassette lorsque la journaliste Samira Ahmed s’est rendue à Stowe pour réaliser une émission spéciale pour l’émission Front Row de Radio 4, à l’occasion du 60e anniversaire du concert.

«Il s’agissait d’un concert unique des Beatles, donné devant un public presque exclusivement masculin», écrit Samira Ahmed à propos de cette découverte. «Et surtout, malgré les acclamations et les cris, la bande n’est pas noyée dans les réactions du public.»

La setlist était composée de chansons du premier album des Beatles, Please Please Me, sorti le 22 mars 1963, ainsi que de quelques reprises rythm & blues. Une interprétation en direct de I Saw Her Standing There a ouvert la performance, avant que le groupe n’entame sa reprise du single de Chuck Berry Too Much Monkey Business de 1956. On les entend également répondre aux demandes des étudiants et plaisanter entre les morceaux.

Ahmed et Mark Lewisohn, historien des Beatles, sont les seules personnes à avoir entendu l’enregistrement complet après que Bloomfield a accepté de l’écouter pour la première fois depuis qu’il a été réalisé il y a six décennies. «L’opportunité que représente cette cassette, qui sort complètement de l’ordinaire, est fantastique parce que nous entendons [les Beatles] juste à l’aube de leur percée vers la célébrité mondiale», a déclaré Mark Lewisohn à la BBC. «Et à ce moment-là, tous les enregistrements du public sont couverts de cris.» «Voici donc l’occasion de les entendre au Royaume-Uni, dans un environnement où ils peuvent être entendus et où la bande les capture correctement, à un moment où ils peuvent également discuter avec le public.»

Il a expliqué que la cassette contenait «un enregistrement incroyablement important», ajoutant : «J’espère qu’il en sortira quelque chose de bon, de constructif et de créatif». Mark Lewisohn a déclaré qu’il ignorait l’existence même de cette cassette.

Les Beatles avaient été invités à donner un concert à l’école par un élève, David Moores, qui avait écrit à Brian Epstein, le manager du groupe. Bloomfield, qui s’intéressait à l’époque à la technologie, a enregistré le concert sur un nouveau magnétophone à bobines. «Je dirais que j’ai grandi à ce moment précis», explique Bloomfield à propos de l’impact que le spectacle a eu sur lui en tant qu’adolescent. «Cela semble un peu exagéré, mais je me suis rendu compte que c’était quelque chose qui venait d’une autre planète.» «Ce n’est que lorsqu’ils ont commencé à jouer que nous avons entendu les cris et que nous avons réalisé que nous étions en pleine Beatlemania. C’était quelque chose que nous n’avions même jamais vaguement vécu».

En 2020, l’école du Buckinghamshire a posé une plaque pour commémorer la visite des Beatles.

À l’époque, Paul McCartney s’était souvenu : «De bons vieux garçons de la classe ouvrière comme nous n’avaient jamais visité un établissement comme Stowe et nous avons été choqués de voir leurs conditions de vie désastreuses». (Source : RTBF)

Un billet d’argent pour la tournée de Richard Séguin. – Samedi soir dernier, lors de son spectacle au mythique Théâtre le Patriote de Sainte-Agathe-des-Monts, Richard Séguin s’est vu remettre par son équipe un billet d’argent de l’ADISQ, certifiant 25 000 billets vendus. La tournée Traverser les saisons se poursuit jusqu’en juin et culminera sur un spectacle à la salle Maisonneuve de la Place des Arts le 17 juin prochain. En cumulant les ventes des spectacles à venir, Séguin aura vendu près de 35 000 billets en une seule année, de septembre 2022 à juin 2023.

Un album LIVE de la tournée Traverser les saisons paraîtra cet automne via Spectra Musique.

En compagnie de son ami Florent Vollant, Richard Séguin agira à titre de passeur pour la prochaine édition du Festival en chanson de Petite-Vallée, où il présentera son spectacle sous le grand chapiteau le 29 juillet prochain.

Malgré le décès de David Crosby, les deux membres survivants Crosby, Stills & Nash lancent un album.Graham Nash a annoncé la sortie d’un nouvel album intitulé Now. Prévu pour le 19 mai, l’album marque le premier album studio de Nash depuis sept ans.

Son plus récent album de matériel original, This Path Tonight, a été lancé en 2016. Il a été suivi par un album live de 2022, Graham Nash : Live – Songs for Beginners / Wild Tales, sur lequel Nash interprète intégralement ses deux premiers albums solo.

Aujourd’hui, a déclaré Nash, c’est différent. «Je crois que mon nouvel album Now est le plus personnel que j’aie jamais réalisé», a-t-il déclaré dans un communiqué de presse. «À ce stade de ma vie, c’est quelque chose à dire.

Vous pouvez écouter dès maintenant «Right Now«, le premier titre de l’album.

En avril, Nash lancera une tournée américaine intitulée Sixty Years of Songs and Stories (Soixante ans de chansons et d’histoires), qui célèbre le 60e anniversaire du premier simple de l’auteur-compositeur-interprète avec les Hollies.

De son côté, Stephen Stills a annoncé la sortie d’un nouvel album, Stephen Stills Live at Berkeley 1971, le 28 avril. L’album comprend 14 titres inédits enregistrés lors de deux soirées au Berkeley Community Theater à Berkeley, en Californie, les 20 et 21 août 1971. L’album s’ouvre sur Love the One You’re With, que vous pouvez écouter ici à la fin de l’article. Soutenu par les Memphis Horns lors de sa première tournée en solo, Stills a joué à la fois un set acoustique et un set électrique. Il a été rejoint par David Crosby à Berkeley sur deux chansons, You Don’t Have to Cry et The Lee Shore.

«L’intimité du Berkeley Community Theater semblait servir de point de convergence entre le public et l’énergie entourant le climat social de l’époque», a déclaré Stills dans un communiqué de presse. «C’était ma première tournée en tant qu’artiste solo et ces concerts étaient bruyants et débridés, comme en témoignent ces enregistrements.»

Stephen Stills Live at Berkeley 1971 sera disponible en CD, LP et formats numériques, ainsi que dans un coffret de luxe comprenant quatre photos 8×10 du photographe Henry Diltz prises lors de la première tournée solo de Stills et une lithographie encadrée numérotée et en édition limitée d’un autoportrait.

 

Fabriqué au Québec!
Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone!

BANNIÈRE: THOMAS O’SULLIVAN
WEBMESTRE: MARCO GIGUÈRE
RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

Si vous songiez à appuyer notre site, c’est maintenant, c’est ici. Chaque contribution, qu’elle soit grande ou petite, aide à notre survie et appuie notre avenir. Appuyez Famille Rock pour aussi peu que 5 ou 10 $ – cela ne prend qu’une minute. Merci  ! Visitez notre boutique.

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives

Compteur

  • 501 515 Visites

Suivez-nous

To Top

Honorons Nos Survivants Pleurons Nos disparus

Fabriqué au Québec!

Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone!

Pour Un Monde Meilleur!