Chroniques

Beatles Hold Your Hand

Beatles, I Want To Hold Your Hands, 1963
Publié le 23 mars 2023

 

Par Laurent Lavigne

I Want To Hold Your Hand
Paroles et musique : John Lennon et Paul McCartney

Aucune jeune fille ne peut résister ! Les Beatles veulent leur tenir la main. « Oui, je le veux ! » Succès assuré ! Cette chanson détrône She Loves You à la tête du palmarès. Sur la face B This Boy en Royaume-Uni et I Saw Her Standing There en Amérique.

Le groupe endisque enfin sur l’étiquette Capitol US. La branche américaine avait résisté, ne croyant pas au succès de ce groupe aux États-Unis. Le disque devait paraître le 13 janvier 1964, mais il tourne sans cesse à la radio avec des disques de Grande-Bretagne introduits par les hôtesses de l’air de BOAC.

C’est une jeune admiratrice de 14 ans de Washington, Marsha Albert, qui fait pression auprès d’un animateur d’une radio locale – Carroll James – pour diffuser la chanson. Le succès est si grand que Capitol US doit faire appel à ses compétiteurs pour produire suffisamment de disques et répondre à la demande !

Les Beatles affirment qu’ils iront aux États-Unis s’ils y ont un numéro 1 et l’objectif est atteint le 1er février 1964. Leur gérant Brian Epstein en fait l’annonce à Paris (ils jouent alors à l’Olympia). Ils se produiront au Ed Sullivan Show.

En fait, le 31 octobre 1963, les Beatles, reviennent de Suède et sont accueillis à l’aéroport de Londres par plus de 10 000 fans. Parmi cette foule, Ed Sullivan qui, impressionné, décide de recevoir ce groupe à son émission. Ainsi, les Beatles chantent I Want To Hold Your Hand au Ed Sullivan Show, le 9 février 1964 devant 73 millions de téléspectateurs, soit 40 % de la population des États-Unis de l’époque, qui se remet difficilement de la perte de son président John F. Kennedy (assassiné le 22 novembre 1963).

Cette chanson a ouvert le chemin pour les Beatles et pour tous les autres groupes britanniques qui suivront.

Histoire

La chanson est une commande du gérant Brian Epstein : « Composez en pensant au marché américain », leur dit-il. Elle est composée au 57, Wimpole Street (Londres), chez les parents de Jane Asher, la petite amie de Paul. Élaborée à deux, les yeux dans les yeux comme aime dire Paul, les deux sur le même piano.

Les deux ponts finissent par « I can’t hide », répété trois fois pour faire monter l’émotion. Bob Dylan et bien d’autres entendaient plutôt « I get high ».

Enregistrement

I Want To Hold Your Hand est enregistrée le 17 octobre 1963 entre 19 h et 20 h 30 : 17 prises sont nécessaires, John ratant certaines paroles parce qu’il n’avait pas ses lunettes. La performance de George en guitare solo est primordiale. Les cinq petites notes qui reviennent donnent le rythme.

Participation des Beatles

Paul : voix principale, nouvelle basse 1963 Hofner 500/1, la première tenant à peine ensemble, claquements de mains. – – John : voix principale et guitare rythmique 1958

John : voix principale et guitare rythmique 1958Rickenbacker 325 Capri (1960), claquements de mains.

 George : guitare 1962 Gretsch 6122 Country Gentleman (1963).
 Ringo : nouvelle batterie 1964 Ludwig Downbeat Oyster Black Pearl.

Anecdotes

Il s’agit du premier enregistrement sur une console quatre pistes à Abbey Road. Plus dispendieuse, on l’utilisait pour des enregistrements de musique classique, mais le groupe est si rentable qu’on ne s’en prive pas.

Durant la session française du 24 janvier 1964 chez Pathé Marconi, à Paris, des versions allemandes de She Loves You (Sie liebt dich) et de I Want To Hold Your Hand (Komm, gib mir deine hand) sont produites. Ce sont les seules chansons enregistrées par le groupe à l’extérieur de l’Angleterre. Quelques pistes de Can’t buy me love  y est aussi enregistré.

Au studio du Ed Sullivan Show, les Beatles s’assurent de la qualité du son en indiquant les niveaux sonores désirés avec des traits à la craie sur la console. Durant la pause, un préposé à l’entretien les efface, ce qui explique pourquoi on entend surtout Paul et non John chanter au début de la prestation.- Avec 12 millions d’exemplaires vendus dans le monde : voilà une heure et demie d’enregistrement bien investie!

Cette chanson est extraite du livre Les 27 chansons No 1 des Beatles disponible sans frais de livraison.

Voir la critique du livre de Sylvain Cormier

 

Fabriqué au Québec!
Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone

BANNIÈRE: DANIEL MARSOLAIS
WEBMESTRE: MARCO GIGUÈRE
RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives

Compteur

  • 516 238 Visites

Suivez-nous

To Top

Honorons Nos Survivants Pleurons Nos disparus

Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone!

Fabriqué au Québec!

Pour Un Monde Meilleur!