Livres

Dave Grohl autobio

Dave Grohl, Toute mon histoire
Carnets de vie et de musique
Publié le 30 septembre 2023

Par Ricardo Langlois

Dave Grohl

Pour Dave Grohl, la musique était sa raison d’être. De Nirvana aux Foo Fighters, le célèbre batteur est devenu chanteur, batteur, guitariste et auteur-compositeur. Il a profité de la pandémie pour écrire son autobiographie.  Il s’agit d’un travail colossal. En tournant les pages, je me dis qu’il est un surdoué, un homme heureux aussi. Il raconte tout.

Dave Grohl -Toute mon histoire – Carnets de vie et de musique – 384 pages. Harper Collins (2022)

Ça commence à l’âge de 15 ans avec une certaine obsession pour le punk rock. Il a appris à jouer à l’oreille, tout seul dans sa chambre en tapant sur des oreillers. Il dira dès les premières pages que la complicité avec sa mère a été une bénédiction.

Amoureux de Led Zeppelin

J’assimile ce ressenti à la prosodie d’un poème, quelquefois rassurante, quelquefois dérangeante. Mais qui est toujours le don d’une âme à une autre. Une romance entre celui qui donne et celui qui reçoit, et qui vient ponctuer la vérité de chacun (p. 68).

Il écoute du Led Zeppelin parce que leurs chansons tournaient en boucle sur les stations de radio rock dans sa jeunesse. Mais c’est en écoutant leur batteur John Bonham qu’il est tombé amoureux fou de leur répertoire. En écoutant, ce groupe, il entendait plein de petites voix. Jamais il n’avait connu une expérience aussi intense. Tout ça va bien au-delà d’un jeu de batterie, un ADN impossible à expliquer. Un batteur qui avait le don naturel des vagues de l’océan qui se fracassent sur les falaises et touchent doucement les rives. Dave parle comme une âme spirituelle.

J’ai fini par comprendre que tout cela était l’œuvre de l’Univers, et que le seul moyen d’aller au fond de la question était de m’offrir tout entier. Il ajoute : j’explorais le mysticisme et la notion qu’une personne puisse faire qu’un avec Dieu ou l’Absolu.

Hommage à sa mère

Rejoindre le groupe Scream a été un exploit. Tout quitter pour la musique. Que dirait sa mère ? Elle qui a tout sacrifié pour son fils. Aujourd’hui, j’aime dire qu’elle m’a puni avec la liberté de me laisser me balader, trouver ma voie et en fin de compte me trouver moi-même. Arrêter les études pour une aventure. Elle avait foi en moi. Elle voyait la lumière en moi et comprenait que mon cœur, mon âme et ma vocation n’étaient pas de choses qu’on apprend dans les livres (p. 86).

Dave Grohl avec le groupe Scream

Lettre à sa maman

Un bonjour de Milan, en Italie. Tous les concerts italiens étaient vraiment cool, excepté a Rome, ou Kate est tombée vraiment malade et ou j’ai dû jouer de la basse pour Fire Party, mais ca c’est bien terminé. Ce soir, on joue dans une très grande ville qui s’appelle Le Tatoo Club. Ils attendent environ 1000 personnes. Waouh! On verra, la France, c’était génial, les petites villes étaient tellement jolies et toutes les boulangeries étaient trop bonnes pour qu’on n’y
entre pas. Tous les gens sont tellement différents. J’ai vraiment hâte que tu viennes. Prends soin de toi. Bises. David.

T’as entendu parler de Nirvana ?

Leur premier album Bleach, était un disque capital dans la scène underground, avec son mélange de métal, de punk et de mélodies à la Beatles. Après une discussion avec Kurt. Ils aiment les mêmes groupes : NWA, Neil Young, Black Flag, Les Beatles, Creedence Clearwater Revival. Tout était pour le meilleur.
Scream était sa famille, que faire ? C’est sa mère qui va l’aider. Donc, il partira pour Seattle. Tout laisser, mais la vie nous envoie des signes. À l’automne 1990, il recevra son premier chèque en tant que membre de Nirvana. 400$ une somme énorme.

Portrait de Kurt Cobain

Dave Grohl est hypersensible. Pendant le tournage du clip, Come as you are, la fragilité de Kurt m’est apparue, et ça m’a fait un choc. Je n’étais pas simplement inquiet pour sa santé, mais aussi pour la tournée qu’on était sur le point de commencer et qui allait nous amener à l’autre bout du monde (p. 169). Parce qu’il fallait survivre aux concerts, aux aéroports, aux hôtels. Il se confie : Aujourd’hui encore j’ai du mal à regarder Come as you are en sachant l’état dans lequel se trouvait Kurt à l’époque.

Il connaîtra la gloire, les stades bondés, l’euphorie des fans, mais il y aura aussi le décès du chanteur. J’étais submergé âpres une tristesse plus profonde que je n’aurais pu l’imaginer. Je n’arrivais pas à parler. Je n’arrivais pas à penser. Je n’arrivais pas à me relever ni à respirer. Ses étranges doigts. Ses coudes squelettiques, ses yeux bleus perçants. Il n’est pas encore mort. Il s’agit de sa première overdose dans une chambre d’hôtel à Rome. C’est arrivé le 3 mars 1994. La vraie mort c’est le 8 avril.

J’étais étudiant à l’Uqam, je m’en souviens. Il faisait très beau ce jour-là.

Paul McCartney, son ami

Grand fan des Beatles, un jour Paul s’est trouvé dans la maison de Grohl. Les filles (ses enfants) connaissaient bien sûr les Beatles. Mais c’était pour eux, avant tout, un ami musicien. Au moment de partir, Paul a remarqué le piano à l’entrée et il n’a pas pu résister. Il s’est assis et a commencé à jouer Lady Madonna. Paul s’est même proposée pour une leçon de piano à sa fille Harper.

En 2010, le président Obama a remis à McCartney le prix Gershwin de la bibliothèque du Congrès.  Une récompense qui n’est accordée qu’une fois par an à un artiste pour l’ensemble de sa carrière. Dave a interprété Band on the run. Un privilège certainement, une opportunité de jouer devant son idole d’adolescence.

Avoir 40 ans

Après l’effondrement de Nirvana et un épisode de dépression, Dave Grohl fondera le groupe Foo Fighters. Plusieurs classiques radiophoniques : Learn to fly, All my life, Times Like These, Best of you, Everlong etc… Grohl se plaint de douleurs à la poitrine. Il a seulement 40 ans. Rien de grave. Il dort quatre heures par nuit. Il boit trop de café (environ 10) pour éviter le piège de la cocaïne.

Je termine le résumé de cette merveilleuse autobio. Fan d’ACDC, ils vont se retrouver ensemble à l’hôtel avec Paul McCartney. Grohl a de bons amis. Les meilleurs musiciens du monde. Écrit en grosses lettres : Il ne se passe pas un jour sans que je fasse une pause et que je remercie l’univers pour ces incroyables cadeaux et je mets un point d’honneur à ne rien tenir pour acquis.

2022

Ricardo Langlois est analyste musical pour Famille Rock et critique littéraire pour Lametropole.com  Cet automne, il nous présentera J’habite le ciel, son sixième livre de poésie.

 

Fabriqué au Québec!
Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone!

Photo de bannière :  Ollie Millington. Juillet 2018 à Québec
BANNIÈRE: MURIEL MASSÉ
WEBMESTRE: MARCO GIGUÈRE
RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

Si vous songiez à appuyer notre site, c’est maintenant, c’est ici. Chaque contribution, qu’elle soit grande ou petite, aide à notre survie et appuie notre avenir. Appuyez Famille Rock pour aussi peu que 5 ou 10 $ – cela ne prend qu’une minute. Merci! Visitez notre boutique. Et, autre moyen pour nous aider est d’acheter les dessins encadrés de l’artiste peintre, Paul G. qui nous a offert ce magnifique don. 

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives

Compteur

  • 500 500 Visites

Suivez-nous

To Top

Honorons Nos Survivants Pleurons Nos disparus

Fabriqué au Québec!

Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone!

Pour Un Monde Meilleur!