Chroniques

Deep Purple Jerry Fielden 6

Moi et Deep Purple Épisode 6
Publié le 7 mai 2024

Texte par Jerry Fielden

Ian Gillan et moi, premier contact et shows de Deep Purple, albums Bananas et Rapture of the Deep

Un jour de 2003, je passais par le site de Ian Gillan, à gillan.com et j’écrivis à l’adresse listée sur celui-ci pour rejoindre Ian afin de lui demander une photo signée de lui. J’ai signé mon courriel par Jerry de Montréal. Une semaine plus tard, je recevais une photo signée par le groupe au complet! Très gentil de la part d’Ian!  Et quelques jours après ceci, je reçus un courriel de lui qui mentionnait « Tu es de Montréal, parles-tu bien le français ?  Je cherche un traducteur pour mon site web! » Je dis que oui et que j’avais même un certificat en traduction. Il me répondit qu’il serait enchanté de m’avoir comme traducteur officiel de son site en français. Mais qu’il ne pouvait pas me payer en argent mais que je serais récompensé en billets gratuits .Pour n’importe quel show de Deep Purple au monde sauf Londres. Ou des shows solos de lui, et aussi avec des passes pour les rencontrer! Je ne pouvais pas refuser une offre comme ceci, donc je dis oui!

Dernièrement, mars 2024 :

 Il a dit de mon travail fait pour lui : « Not long after we started Caramba, an offer came in from Gerrit, a taxi driver, to translate my DF into German.
My boss and editor Steve Shedlord as he was in those days (hello Ed.) thought this was a spiffing idea and so we put up the first work by a Caramba Translator, or Trannie as we affectionately refer to the species.

Admittedly it was a tad colloquial or Strasse Deutch as I would say, but then I’m not a Taxi Driver…but easily understood by other cabbies in the region, and some of my meanderings, in the category ‘gibberish’ were a bit of a stretch, but he cheerfully delivered every DF or Q & A posted by Ed.

The idea caught on and before long we were inundated with offers. One of the earliest was from our dear friend Jerry Fielden, who operates out of Canada and has been delivering excellent work in fine French ever since. I am still amazed at the magnificent array of flags, best seen on one page in our ‘Wordography’ section, but also across the site. It has been my pleasure to meet Jerry and his family on many occasions when we divert Deep Purple tours past his house, and stop for tea before the show, as a way of showing thanks and respect for his invaluable contributions, long may they continue. There’s a bit of work coming up in the New Year Jerry.

We do appreciate your skill and enthusiasm so much, as must be said for all Caramba Trannies. »

Voici la traduction : 

« Peu de temps après la création de mon site web Caramba, Gerrit, un chauffeur de taxi, m’a proposé de traduire mon DF sur le site en allemand.
Mon patron et éditeur Steve Shedlord, comme il était nommé à l’époque (bonjour NDLR), a pensé que c’était une idée géniale et nous avons donc publié le premier travail d’un traducteur Caramba, ou «Trannie» comme nous appelons affectueusement l’espèce.

Certes c’était un peu idiomatique ou «Strasse Deutch» comme je dirais, mais bon je ne suis pas chauffeur de taxi… mais c’était facilement compréhensible par les autres chauffeurs de taxi de la région, et certaines de mes élucubrations dans la catégorie ‘charabia’ étaient un peu du n’importe quoi, mais il a joyeusement livré chaque DF ou Q&A publié par notre éditeur.

L’idée a fait son chemin et nous avons rapidement été inondés d’offres de traduction. L’une des premières était celle de notre cher ami Jerry Fielden, qui travaille au Canada, et qui depuis a produit un excellent travail dans un bon français. Je suis toujours émerveillé par la magnifique gamme de drapeaux, mieux visibles sur une seule page de notre section « Wordographie », mais également sur tout le site. J’ai eu le plaisir de rencontrer Jerry et sa famille à de nombreuses reprises lorsque nous détournons les tournées de Deep Purple devant sa maison et que nous nous arrêtons pour prendre le thé avant le spectacle, en guise de remerciement et de respect pour ses contributions inestimables, et je souhaite qu’elles continuent longtemps. En passant, il y a un peu de travail à venir pour la nouvelle année, tu es prévenu, Jerry.

Nous apprécions beaucoup ta compétence et ton enthousiasme, et je dois dire ceci pour toutes et tous les «Trannies» de Caramba. »

 

La première fois que je pris avantage de ceci c’était pour la tournée de l’album Bananas (un excellent disque dont la pièce titre sonne un peu style ELP dans le solo) à Toronto, où j’ai eu des billets pour ma mère, un de mes fils (mon 2e, Anthony) et un ami. Ils jouèrent avec Thin Lizzy, un excellent show où Purple jouèrent Machine Head au complet. Steve Morse fit aussi un excellent solo sur Contact Lost, qui poignait aux tripes. La foule fût complètement silencieuse au cours de ce morceau, par respect aux astronautes décédés de Columbia. Je les rencontrai tous pour la première fois, ce fût très émouvant.

Deep Purple sortit Rapture of the Deep en 2005, un bon album dont ils firent une tournée pendant plusieurs années. J’aime bien la pièces titre et l’orgue heavy de Don Airey sur Wrong Man aussi.

Ensuite je les ai vus à Montréal et Ottawa en 2005, où j’emmenai encore Anthony et mon amie Chantal et son fils. J’ai rencontré aussi Scott Gorham et John Sykes de Thin Lizzy par le fait même à Montréal. J’ai également vu le show solo d’Ian au Spectrum en 2006 avec Anthony et encore Chantal et son mari!

Avec Ian Ottawa en 2005

Avec Ian, Montréal 2006

En 2007 je les ai vus encore au Centre Bell, avec Anthony et deux amies. C’était très drôle car Ian avait besoin de sharpies pour signer des autographes et il n’en avait pas, je lui offris le mien et il me dit de lui crier après si j’en avais besoin, il dit «crie: Gillan, rapporte moi mon stylo» ce que je fis et il me le ramena avec un grand sourire. Paice me donna une de ses peaux de batterie signée parle fait même.

Dans le prochain épisode je parlerai de comment j’ai rencontré ma femme Michelle grâce à Ian et Deep Purple!

Avec mon fils Anthony et Don Airey, Montréal 2007

 

Merci de nous aider en contribuant à notre campagne de financement. Si vous songiez à appuyer notre site, c’est maintenant, c’est ici. Chaque contribution, qu’elle soit grande ou petite, aide à notre survie et appuie notre avenir. Appuyez Famille Rock pour aussi peu que 5 ou 10 $ – cela ne prend qu’une minute. Merci 

Fabriqué au Québec
Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone

BANNIÈRE: RENÉ MARANDA
WEBMESTRE: MARCO GIGUÈRE
RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives

Compteur

  • 516 487 Visites

Suivez-nous

To Top

Pour Un Monde Meilleur!

Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone!

Fabriqué au Québec!

Honorons Nos Survivants Pleurons Nos disparus