Spectacles

Doobie Brothers Ottawa

Spectacle des Doobie Brothers à Ottawa
Fusion Rock et Soul!
Centre Canadian Tire, le 16 octobre 2023
Publié le 18 octobre 2023
Vues 606 
Republié le 12 février 2024

Par André Thivierge

Quel lecteur de Famille Rock n’a pas dansé dans sa jeunesse sur un air rock des Doobie Brothers ? Le groupe a d’abord été reconnu pour un son hard rock avec des sonorités folk, country et rythm & blues. La première mouture du groupe était menée par le chanteur Tom Johnston de 1971 à 1975 et a engendré des hits inoubliables tels Listen To The Music, Jesus He Knows I’m Right, Long Train Running, China Groove et Black Water ainsi que cinq albums. 

The Doobie Brothers' Tom Johnston recalls being nuts in the '70s -  earofnewt.com

Hospitalisé pour des raison de santé, Tom Johnston a dû quitter le groupe. C’est à ce moment que fut recruté un membre de Steely Dan, le claviériste Michael McDonald.  Dès sa première participation comme chanteur principal du groupe en 1976, The Doobie Brothers a adopté un son plus soul et moins rock.  Ce qui n’a pas empêché le groupe de connaître le succès avec des titres comme Takin’ It To The Street, You Belong To Me, What A Fool Believe, Minute By Minute et Real Love de même que 4 albums.

Why It Took Two to Write 'What a Fool Believes' - WSJ

En raison de la fatigue des tournées, le groupe s’est dissout en 1982 pour ensuite se reformer en 1989 avec le chanteur original Tom Johnston. Le groupe a au fil des ans enregistré 6 autres albums jusqu’à Liberty, sorti en 2021. 

Afin de souligner ses 50 ans, The Doobie Brothers a annoncé qu’il débuterait une tournée mondiale avec, non seulement Tom Johnston mais aussi Michael McDonald au clavier afin de bien couvrir toutes les périodes du groupe.

Malheureusement, la pandémie a obligé les membres à reporter la tournée ce qui ne les empêchera pas d’être couverts d’honneurs. 

The Doobie Brothers sera intronisé en novembre 2020 au Rock’n’roll Hall of Fame afin de souligner leur importance dans l’histoire du rock.  

The Doobie Brothers on X: "Congratulations to The Doobie Brothers on their  induction into the @RockHall of Fame! Thanks to all who voted and made it  possible. https://t.co/nhwGYKG4ZX" / X

La tournée d’adieu se mettra finalement en branle en août 2021 et atteindra le Canada en 2023.  Parmi les villes couvertes, omettant Montréal et Toronto, Ottawa sera parmi les chanceux qui auront le plaisir de saluer la carrière du groupe, mais non sans une mauvaise nouvelle. 

Au printemps 2023, le groupe a annoncé que Tom Johnston s’était fait mal au dos et qu’il avait dû subir une opération ce qui l’obligea à ne pas poursuivre la tournée. Malgré cette nouvelle, le groupe a décidé de poursuivre la tournée avec comme chanteur principal, Michael McDonald ainsi que le seul membre original du groupe restant, le guitariste et chanteur Pat Simmons.

C’est parti à Ottawa

Les Doobie Brothers n’avaient pas de groupe d’ouverture, la fête a donc commencé avec eux dès le début ! Les lumières se sont éteintes soudainement à 19h30 et le groupe est entré sur scène avec une attitude très détendue. Mais ils étaient aussi tous rayonnants, manifestement heureux d’être là ! En plus de McDonald et Simon, le groupe comptait sur John McFee (guitare, steel, violon), John Cowan (basse), Mark Russo (saxophone), Ed Toth (batterie) et Marc Quiñones (percussion).

e concert a commencé avec Take Me In Your Arms (Rock Me A Little While) paru en 1975, suivi de Here To Love You (1982) et Depending On You (1979). On remarque rapidement que les membres du groupe n’ont rien perdu de leur virtuosité ni leur capacité à offrir de superbes harmonies vocales.

Le saxophone de Mark Russo était envoûtant, et il était sous les projecteurs dans une partie de la scène, disparaissait, puis réapparaissait dans une autre partie de la scène ! Les percussionnistes étaient pleins d’énergie, et les voix de tout le groupe étaient vraiment, vraiment impressionnantes !

À plusieurs reprises, les membres du groupe ont improvisé au début ou à la fin d’une chanson et la foule a adoré ! 

Visuellement, la mise en scène était très simple. Pas de caméra offrant une vue agrandie des membres du groupe. On offrait plutôt d’intéressants visuels sur le thème des chansons. Et souvent, des images du passé apparaissaient à l’écran.  Après des moments souls, le groupe a joué des pièces de son répertoire classique comme Rockin’ Down The Highway (1972) avant de revenir avec You Belong To Me (1977), une pièce originalement écrite par Carly Simons qui a été le premier hit des Doobie avec McDonald.

Le seul membre fondateur du groupe, Pat Simmons, a pris le temps d’annoncer avec enthousiasme que les Doobie Brothers avaient finalement été intronisés au Rock and Roll Hall of Fame et déclaré que c’était grâce aux merveilleux fans qui ont soutenu le groupe.  Il a également pris le temps de remercier ses fans pour leur soutien depuis plus d’un demi-siècle ce qui a été accueilli par de nombreux applaudissements de la part du public !

Lorsqu’il s’est adressé au public, le chef d’orchestre Simmons, aux cheveux longs, a parlé de la «bonne nourriture et des gens formidables» qui ont caractérisé leur journée de repos à Ottawa dimanche. Ils s’amusent tellement lors de cette tournée canadienne que «nous voulons rester ici, en toute sécurité», a-t-il déclaré, sans doute en plaisantant à moitié. 

Il a également annoncé la chanson suivante, Clear As The Driven Snow (1973). Il l’a décrite comme «folky psychédélique» et a poursuivi en disant «j’en ai probablement trop pris», ce qui a bien fait rire le public.

Le groupe a joué une reprise très groovy de Gladys Knight, I Heard It Through The Grapevine.  Patrick s’est à nouveau adressé au public pour parler d’une chanson récente intitulée Better Days (2021) indiquant que l’on ne sait jamais quand arrivent nos meilleurs jours et qu’aujourd’hui pourrait être l’un d’entre eux.

Pendant la première moitié du spectacle, la plupart des spectateurs sont restés assis, bien qu’ils aient manifestement apprécié le spectacle. Beaucoup ont chanté chaque mot, avec beaucoup de passion d’ailleurs ! Quelques personnes avaient dansé pendant toute la durée du spectacle, et quelques autres les ont rejointes pour Minute By Minute (1978).

Tout le monde s’est levé pour la chanson suivante, Without You (1973). A partir de là, les tubes s’enchaînent ! A chaque chanson, l’excitation de la foule était à son comble et les sourires ne quittaient jamais les visages. Ni d’ailleurs ceux du groupe ! 

Un des premiers succès des Doobie, Jesus Is Just Alright With Me (1972) a suivi. Elle s’est terminée par une nouvelle session d’improvisation qui a mené à un des plus grands tubes des Doobie Brothers, What A Fool Believes (1978), écrite par Kenny Loggins, une version très entraînante qui donna l’occasion à Michael McDonald d’offrir le meilleur de sa voix encore superbe.

À partir de là, les gens sont restés debout à danser sur l’éternelle Long Train Running (1973), aussi énergique qu’il y a 50 ans.  Les Doobies ont offert une performance totalement impressionnante ! Ils ont joué à fond et les fans se sont régalés ! Ils ont donné le coup de grâce avec China Grove (1973) avant de quitter la scène pour un rappel !

Ils ont fait une brève pause et sont revenus sur scène pour jouer Black Water (1974) alors que les écrans derrière eux affichaient de l’eau noire ondulante ! 

Ensuite, ils ont enchainés avec un succès de l’époque McDonald, Takin’ It To The Streets (1976). Ils ont diffusé des extraits de manifestations des années 60 pendant qu’ils chantaient.  Ensuite, le plafond du Centre Canadian Tire s’est soulevé avec le plus grand succès du groupe, Listen To The Music (1972) !

Canadian Tire Centre Doobie Brothers

Tout le monde connait cette chanson emblématique. Vers la fin, le groupe a demandé à la foule de chanter le refrain a cappella, ce qui donnait des frissons !

Ils ont annoncé qu’ils avaient l’habitude de terminer la soirée avec cette chanson. Mais comme ils s’amusaient tellement, ils allaient en jouer une autre. C’était une reprise de Steely Dan, Pretzel Logic (1974). La finale était bluesy, électrisante et c’est prolongée pendant plusieurs minutes.

Malgré l’absence de leur leader, les Doobie Brothers savaient comment envoûter son public.  Était-ce un aurevoir? Sûrement pas selon le dernier membre original du groupe, Pat Simmons, qui a annoncé qu’un nouvel album verra le jour en 2024.

 

Photo de bannière : André Thivierge
Fabriqué au Québec!
Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone!

BANNIÈRE: MURIEL MASSÉ
WEBMESTRE: MARCO GIGUÈRE
RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

Si vous songiez à appuyer notre site, c’est maintenant, c’est ici. Chaque contribution, qu’elle soit grande ou petite, aide à notre survie et appuie notre avenir. Appuyez Famille Rock pour aussi peu que 5 ou 10 $ – cela ne prend qu’une minute. Merci  ! Visitez notre boutique.

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives

Compteur

  • 491 820 Visites

Suivez-nous

To Top

Pour Un Monde Meilleur!

Honorons Nos Survivants Pleurons Nos disparus

Fabriqué au Québec!

Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone!