Chroniques

Edgar Winter mini bio

Explora-Rock 25
Edgar Winter
Publié le 3 avril 2024  

Par : Sylvain Larouche

Salut à vous tous chers membres, bienvenue à ma 25e chronique Explora- Rock. Je veux vraiment vous remercier d’être aussi présents à me lire et écrire. C’est probablement un signe que mes articles vous touchent et stimulent à découvrir, ainsi qu’à redécouvrir les musiciens d’hier à aujourd’hui de ce merveilleux monde du Rock éclectique.

Aujourd’hui, je vous parle d’une icône de l’industrie du rock américain. Je vous présente Edgar Winter, frère du célèbre bluesman Johnny Winter.

Edgar Winter – Multi-Instrumentiste texan

Né le 28 décembre 1946, dans ville de Beaumont aux États-Unis dans l’État du Texas. Lui et Johnny sont nés avec l’albinisme, une anomalie de pigmentation de peau et des yeux. Déjà à un très jeune âge Edgar, maîtrisait déjà plusieurs instruments et lisait et écrivait la musique. Pianiste, saxophoniste, percussionniste et vocaliste.

Ses prouesses musicales exceptionnelles et son approche novatrice du saxophone ont fait de lui une figure notable du rock and roll, du soul jazz et du blues. Le parcours musical d’Edgar a été influencé par son frère Johnny. Ayant grandi dans une famille de musiciens, Winter a exploré divers instruments avant de se perfectionner au saxophone et au clavier.

Enfant prodige, il enregistre son premier disque à l’âge de quinze ans avec son groupe Johnny and the Jammers. En 1970, il forme l’Edgar Winter Band, qui deviendra plus tard l’Edgar Winter Group. Leur album They Only Come Out at Night (1972) a connu un énorme succès avec les tubes Frankenstein et Free Ride. Frankenstein, en particulier, met en évidence les compétences multi-instrumentales exceptionnelles de Winter, notamment sa maîtrise du saxophone et des synthétiseurs.

Edgar Winter a continué à repousser les limites des genres musicaux, mélangeant des éléments de rock, de jazz, de blues et de pop dans son travail. Son groupe White Trash, formé en 1971, en est un parfait exemple. Avec une puissante section de cuivres emmenée par le jeu dynamique du saxophone d’Edgar Winter.

Le succès de Winter en tant qu’interprète sera complété par son travail d’auteur-compositeur et de producteur. Il a collaboré avec de nombreux musiciens de renom, Ronnie Montrose notamment Rick Derringer, qui a produit plusieurs de ses albums, Steve Lukather, Mitch Perrry, Ringo Starr.

Sa discographie est vaste, avec de nombreux succès qui ont consolidé sa place dans les annales de l’histoire de la musique. Edgar Winter est connu non seulement pour son habileté au saxophone, mais aussi pour son sens de l’innovation. Il a été l’un des premiers musiciens à intégrer le synthétiseur ARP 2600 dans ses concerts, soulignant ainsi son engagement à repousser les limites de la technologie musicale.

Au-delà de son travail en studio et sur scène, Winter s’est fait remarquer dans l’industrie cinématographique, en contribuant à la musique de plusieurs films et en faisant des apparitions dans des films tels que Netherworld et Airheads. Sa carrière aux multiples facettes témoigne de l’étendue de ses talents et de sa vision artistique.

2006

Aujourd’hui, Edgar Winter reste une figure influente de la communauté des saxophonistes. Son portefeuille musical diversifié et son approche novatrice de l’instrument étant une source d’inspiration pour les musiciens chevronnés comme pour les saxophonistes en herbe. Son parcours musical offre une perspective unique sur l’évolution du rock et du jazz, mettant en lumière le potentiel du saxophone dans différents genres musicaux.

En 2022, Edgar a sorti l’excellent album Brother Johnny, hommage à son frère décédé en juillet 2014. L’album est un voyage sonore puissant, parcourant le cours de la vie musicale de Johnny, impeccablement dirigé, comme seul son frère Edgar pouvait le faire. Un excellent disque de Blues à vous procurer, si ce n’est déjà fait.

Pour rejoindre Edgar sur le projet inclusif, un éventail impressionnant de musiciens de renom qui connaissaient ou se sont inspirés de Johnny, y compris ; Joe Bonamassa, Doyle Bramhall II, John McFee, Robben Ford, Billy Gibbons, David Grissom, Taylor Hawkins, Warren Haynes, Steve Lukather, Michael McDonald, Keb Mo, Doug Rappoport, Bobby Rush, Kenny Wayne Shepherd, Ringo Starr, Derek Trucks, Waddy Wachtel, Joe Walsh, Phil X and Gregg Bissonette.

L’album axé sur la guitare, célèbre les styles expansifs pour lesquels Johnny était connu. Les dix-sept morceaux ont été soigneusement sélectionnés par Edgar et le producteur Ross Hogarth pour représenter l’évolution de son frère en tant qu’artiste. Honorant son grand héritage tout en incorporant un hommage personnel de frère à frère, et pour lequel Edgar a écrit deux nouvelles chansons. Son flair lui donna raison car ce disque a obtenu un beau succès en plus d’obtenir dans l’année 2023, Grammy Awards pour le Meilleur album de blues contemporain.

Je voulais pour cette 25e chronique rendre hommage à un excellent musicien. Il fut parfois dans l’ombre de son frère Johnny, mais il a laissé sa marque bien à lui de par son grand talent créatif et sa versatilité des genres. Bravo Edgar Winter.

C’est ce qui termine Explora-Rock 25, j’espère que vous avez apprécié ce petit tour d’horizon de cet artiste que j’ai aimé et que j’aime encore beaucoup réécouté à l’occasion. Comme à l’habitude je vous soumets l’ensemble de sa discographie ainsi que quelques liens musicaux de sa carrière. À très bientôt chers membres.

Discographie

Albums solo studio

 1970 : Entrance – Avec Johnny Winter sur Tobacco Road
 1975 : Jasmine Nightdreams – Avec Johnny Winter, Rick Derringer, Dan Hartman, Chuck Ruff et Rick Marotta.
 1979 : The Edgar Winter Album
 1981 : Standing on Rock
 1986 : Mission Earth
 1994 : Not a Kid Anymore
 1996 : The Real Deal
 1999 : Winter Blues
 2004 : Jazzin’ the Blues – Avec  Steve Lukather, Hiram Bullock, etc.
 2008 : Rebel Road
 2022 : Brother Johnny – Avec  Joe Walsh, John McFee, Joe Bonamassa, Billy Gibbons, Steve Lukather, Doyle Bramhall II, Robben Ford, Michael McDonald et Ringo Starr entre autres.  

Edgar Winter’s White Trash

 1971 : Edgar Winter’s White Trash
 1972 : Roadwork – Rick Derringer guitare + Johnny Winter: chant et guitare sur Rock and Roll Hoochie Koo
 1977 : Recycled
 1972 :  Roadwork  – Rick Derringer guitare + Johnny Winter: chant et guitare sur Rock and Roll Hoochie Koo
 1977 : Recycled

Edgar Winter Group

 1972 : They Only Come Out at Night
 1974 : Shock Treatment
 1975 : The Edgar Winter Group With Rick Derringer
 1990 : Edgar Winter And Rick Derringer Live In Japan
 2018 : I’ve Got News for You, 1971–1977 – Coffret compilation 6 CD, contient Edgar Winter White Trash Introducing Jerry Lacroix, Roadwork, They Only Come Out At Night, Shock Treatment, The Edgar Winter Group With Rick Derringer et Recycled.

Edgar Winter & Rick Derringer

 1990 : Edgar Winter & Rick Derringer Live in Japan
 2007 : Edgar, Johnny Winter & Rick Derringer (Live)

Steve Lukather & Edgar Winter

2010 : An Odd Couple Live

2000

Collaborations

 1974 : John Dawson Winter III de Johnny Winter – Joue sur quatre titres
 1978 : Open Fire de Ronnie Montrose – Moog basse, clavecin, piano sur cinq chansons + producteur de l’album
 1978 : Instant Replay de Dan Hartman – Saxophone sur deux chansons, Instant Replay et Countdown/This Is It
 1979 : Relight My Fire de Dan Hartman – Saxophone sur Hands Down
 1986 : Territory de Ronnie Montrose – Saxophone sur Catscan
 1992 :  Hey, Where’s Your Brother? de Johnny Winter – Joue sur trois titres
 2000 : Gamma 4 de Gamma – Saxophone sur Resurrection Shuffle et Oh No You Don’t!
 2002 : An All Star Lineup Performing the Songs of Pink Floyd : Artistes Variés : Saxophone sur Money
 2007 : Pink Box: Songs of Pink Floyd : Artistes variés
 2008 : Ringo Starr and His All Starr Band Live 2006 de Ringo Starr and His All Starr Band – Claviers, saxophone, joue Frankenstein et Free Ride
 2010 : Y Not de Ringo Starr – Saxophone alto et ténor et chœurs sur 4 chansons.
 2010 :  Live at the Greek Theatre 2008 de Ringo Starr and His All Starr Band – Claviers, saxophone et chant
 2012 :  Ringo 2012 de Ringo Starr – Orgue, saxophone
 2013 : The Many Faces of Pink Floyd: A Journey Through the Inner World of Pink Floyd : Artistes variés : Saxophone sur Money
 2017 : 10×10 de Ronnie Montrose – Edgar au saxophone, à l’orgue Hammond, au chant et aux chœurs sur Love Is An Art.
 2017 :  Give More Love de Ringo Starr – Saxo alto et ténor sur quatre titres
 2019 : What’s My Name de Ringo Starr – Clavinet, synthé et chœurs

 

Fabriqué au Québec!
Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone!

BANNIÈRE: DANIEL MARSOLAIS
WEBMESTRE: MARCO GIGUÈRE
RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

Si vous songiez à appuyer notre site, c’est maintenant, c’est ici. Chaque contribution, qu’elle soit grande ou petite, aide à notre survie et appuie notre avenir. Appuyez Famille Rock pour aussi peu que 5 ou 10 $ – cela ne prend qu’une minute.

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives

Compteur

  • 491 220 Visites

Suivez-nous

To Top

Pour Un Monde Meilleur!

Fabriqué au Québec!

Honorons Nos Survivants Pleurons Nos disparus

Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone!