Actualités

Genesis Zeppelin Kiss

Dernière heure #155
En direct de la salle de nouvelles de Famille Rock!
Publié le 1er avril 2023

Par André Thivierge

Un an après le concert final de Genesis, Tony Banks fait le bilan du groupe. – Le claviériste et membre original du groupe, qui viens de célébrer son 73e anniversaire de naissance a offert cette semaine une longue et intéressante entrevue au magazine Vulture. En voici quelques faits saillants :

  • Il ne s’attend pas à alimenter l’idée de projets futurs. «Je ne pense pas qu’il reste quoi que ce soit d’autre. Le puit est à sec. Nous ne pouvons plus tourner à cause de l’état de Phil (Collins), donc c’est fini. Regardons les choses en face : lorsque nous avons donné notre dernier concert, le morceau de musique le plus récent devait avoir été écrit une trentaine d’années auparavant. C’était notre époque, et tout ce que je fais maintenant tend à être indépendant de Genesis. Ces dernières années, j’ai beaucoup travaillé avec de la musique orchestrale.
  • La chanson la plus bizarre que Genesis a enregistré selon lui est Who Dunnit. C’était une blague qui s’est retrouvée sur l’album Abacab. La pièce fut détestée des fans mais que le groupe aimait pour son côté subversif. L’inclusion de cette pièce a causé l’exclusion de You Might Recall.
  • Il considère Apocalypse in 9/8 (Supper’s Ready – Foxtrot) comme son premier véritable solo sérieux avec Avant celui-ci, il se considérait davantage comme un mélodiste. Il est particulièrement fier de l’intro de Firth of Fifth (Selling England By The Pound)
  • Les deux solos qui étaient le plus difficile pour lui à reproduire sur scène étaient ceux de Robbery, Assault & Battery (A Trick Of The Tail) et Riding The Scree (The Lamb). Ces deux pièces ont été rapidement abandonnées des listes de spectacle dans les tournées qui ont succédé ces albums.
  • Duchess (Duke) est la pièce de Genesis favorite de Tony. Il croit que Blood on the Rooftop (Wind and Wuthering) est une des chansons les plus sous-estimées du groupe.
  • Selling England By The Pound est selon lui l’album qui a causé le plus de désagrément entre les membres du groupe. Ce fut un album de tous les compromis selon lui. Il raconte n’avoir pas été d’accord avec l’exclusion de On The Shoreline de l’album We Can’t Dance au profil de Way Of The World.
  • L’album le plus faible de l’histoire du groupe selon lui est The Lamb Lies Down on Broadway. Il y a des excellentes chansons mais d’autres qui étaient superflues. Il n’aime pas la 4e face de l’album, très faible selon lui.
  • Son moment le plus mémorable en spectacle selon lui est en 1972 au Rainbow à Londres quand Genesis a commencé à utiliser des effets scéniques qui feront toute la différence et donnera une vraie signification à la musique.
  • Tony dément le commentaire de Phil dans son livre qui a dit avoir offert In The Air Tonight à Genesis, qui est devenu son premier grand succès solo en 1981. Il croit que c’était une bonne chose car il admet que la chanson aurait probablement été bousillée par sa tendance à ajouter des accords bizarres aux chansons.

Jason Bonham aurait trouvé des enregistrements inédits de Led Zeppelin. -Le batteur a déclaré avoir récemment trouvé une boîte de cassettes laissée par son père John Bonham qui pourrait contenir des enregistrements inédits de Led Zeppelin.

«Croyez-le ou non, papa n’aimait pas du tout jouer à la maison», a récemment déclaré le batteur au ballado The Vinyl Guide (via MusicRadar) à propos de son père, décédé en 1980. «Il n’avait pas de matériel d’enregistrement. Nous avons son vieux Revox à deux pistes et c’était littéralement pour pouvoir jouer des mixages quand il revenait du studio. Ils faisaient une autre bobine [pour écouter].

«Je sais que j’ai trouvé tout un tas, une boîte de bandes – des bobines – à la maison, la dernière fois que j’y suis allé», poursuit-il. «Mais il faut que je mette la machine en marche et que je la branche, ce qui… Je garderai ça pour YouTube, du genre ‘Mettons ce truc en marche. Voyons si nous avons quelque chose qui n’a pas encore été publié». Bonham a ajouté qu’aucune des bobines n’était étiquetée, ce qui était «le meilleur», mais il s’est inquiété que les bandes aient pu se détériorer avec le temps : Vous les mettez dans la machine et elle les efface dès que vous appuyez sur le bouton «start».

Il a suggéré qu’il pourrait avoir recours à la méthode éprouvée consistant à cuire les bandes à basse température pour les rendre à nouveau lisibles. «Je pense qu’ils ont dû faire cela lorsqu’ils ont fait le mixage de Knebworth«, a-t-il déclaré. «Ils n’avaient que des bandes U-matic et ils ont dû les cuire pour préserver ce qu’elles contenaient.

Bonham a également confirmé pendant cette entrevue que la session de jam privée avec Robert Plant, Jimmy Page et John Paul Jones lors de son mariage en 1990 n’avait absolument pas été planifiée. «Si nous l’avions planifiée, j’aurais certainement veillé à ce que ma batterie soit sur scène et non celle de quelqu’un d’autre», a-t-il déclaré. «J’aurais probablement été beaucoup plus sobre si j’avais su que cela allait se produire à la fin de la soirée.

Un biopic sur Kiss l’an prochain. – Le gérant du groupe, Doc McGhee, a révélé à The Rock Experience with Mike Brunn qu’après des années d’efforts, le film a finalement été sélectionné par Netflix et sortira l’année prochaine. «Il s’agit d’un biopic sur les quatre premières années de Kiss. Nous venons juste de le commencer. Nous l’avons déjà vendu, c’est déjà fait, nous avons un réalisateur, McGhee [Entertainment]. Ça avance et le film sortira en [2024].»

C’est déjà en 2021 que Paul Stanley, le chanteur de Kiss, révélait avoir lu un très bon scénario pour le projet. Le film s’intitulait provisoirement Shout It Out Loud et Joachim Rønning, le réalisateur de Pirates des Caraïbes 5, y était attaché.

On ne sait pas encore si Rønning est toujours prêt à réaliser le film et on ne connaît pas encore son casting.

Paul Stanley expliquait en 2021 que les responsables du film recherchaient des acteurs «dans la vingtaine» : «Nous cherchons des acteurs qui ont l’âge correspondant à l’histoire, donc au début de la vingtaine et honnêtement, j’en connais peu. Quand les gens me demandent qui j’aimerais avoir comme acteur, je réponds «Oh, Brad Pitt«, ou untel ou untel. Mais ces gars ont tous 50 ou 60 ans maintenant, donc on doit prendre des acteurs d’une autre génération et je n’en connais pas vraiment.» (Source : RTBF)

Diane Dufresne au Panthéon de la musique canadienne – La rockeuse sera intronisée aux côtés du pianiste de jazz montréalais Oliver Jones et de la formation rock Trooper lors d’une cérémonie à Calgary le 18 mai prochain. Elle est la première chanteuse francophone à se voir décerner cet honneur depuis la création de ce panthéon, en 1978. Le célèbre parolier Luc Plamondon, avec qui elle a collaboré, l’a précédé en étant nommé en 1999.

Diane Dufresne, 78 ans, qui est connue pour ses costumes excentriques et ses spectacles à grand déploiement – rappelons ici le spectacle Magie Rose présenté au Stade olympique en 1984 devant 57 000 personnes vêtues de rose –, brille sur scène et sur disque depuis le milieu des années 1960.

«Tiens-toé ben, j’arrive!» (1972), le premier de ses 14 albums studio, a été marquant, tout comme sa chanson J’ai rencontré l’homme de ma vie, qui a initialement été vendue à plus de 200 000 exemplaires au Québec et en France. Cette pièce écrite par Luc Plamondon mettait la table pour une longue et fructueuse collaboration entre ces deux légendes.

Justement, un autre moment fort de la carrière de Diane Dufresne est lié à Luc Plamondon, quand elle a participé à la première mouture de la comédie musicale Starmania, oeuvre signée par Plamondon et le regretté Michel Berger.

Le Panthéon de la musique canadienne est une organisation distincte du Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens, qui intronise également des membres chaque année, comme Daniel Lavoie et Alanis Morissette l’an dernier.

Pour le Panthéon de la musique canadienne, la tradition était de ne nommer qu’un artiste par an, mais cela a changé en 2019. Depuis, on intronise un artiste ou groupe lors du gala des prix Juno, puis d’autres plus tard lors d’une cérémonie distincte au Centre national de musique, à Calgary. (Sources : Radio-Canada et QUB).

 

Fabriqué au Québec!
Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone!

BANNIÈRE: THOMAS O’SULLIVAN
WEBMESTRE: MARCO GIGUÈRE
RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

Si vous songiez à appuyer notre site, c’est maintenant, c’est ici. Chaque contribution, qu’elle soit grande ou petite, aide à notre survie et appuie notre avenir. Appuyez Famille Rock pour aussi peu que 5 ou 10 $ – cela ne prend qu’une minute. Merci  ! Visitez notre boutique.

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives

Compteur

  • 507 320 Visites

Suivez-nous

To Top

Pour Un Monde Meilleur!

Honorons Nos Survivants Pleurons Nos disparus

Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone!

Fabriqué au Québec!