Chroniques

Histoire du Blues Dallas

Histoire du Blues # 8 
Route 61 – Dallas au Texas
Publié le 7 mars 2023

 

Par Nathalie Ruscito

Cross Road, à la croisée des chemins, Route 61 et Route 66, la ville de Dallas au Texas, réputée pour son blues.

Jusqu’à présent, nous avons parlé de St-Louis, Détroit, Clarksdale, Bâton Rouge, la Nouvelle-Orléans et de Houston, dans l’État du Texas. Ici nous parlerons de Dallas. Comme vous avez vu, le Texas blues fut très présent dans le début du siècle dernier, et donc beaucoup d’artistes sont nés au Texas. Certains artistes y ont connu la gloire et d’autres y ont fini leurs jours.

Dallas 1930

Nous avons beaucoup parlé des artistes afro-américains, du début du siècle dernier jusqu’aux années 1960 environ. Il en va de soi, puisqu’ils sont les inventeurs du blues et par conséquent, de la musique dite moderne. Il est à même de constater que plusieurs artistes de rock and roll ont commencé leur carrière avec des reprises de Blues, dont les pièces originales n’étaient pas diffusées sur nos ondes radio de l’époque. Celles-ci ont eu pour effet de contribuer, évidement, à faire reconnaitre le succès et la notoriété des artistes du Sud profond.

Hart Wand – Dallas Blues (1918) – Sheet Music Singer

Dallas Blues, écrite par Hart Wand, est une des premières chansons de blues publiées pour la première fois en 1912. On l’a appelée le premier vrai morceau de blues jamais publié. Cependant, deux autres blues de 12 mesures avaient été publiés plus tôt : I Got The Blues d’Anthony Maggio en 1908 et Oh, You Beautiful Doll, une chanson de Tin Pan Alley dont le premier couplet est du blues de douze mesures, en 1911.

Louis Daniel Armstrong – 4 août 1901 – 6 juillet 1971 (à 69 ans)

Louis Armstrong est un trompettiste, chanteur et compositeur. Ses instruments sont le cornet et la trompette. Entre 1919 et 1971, il excella dans les genres musicaux, jazz, blues et gospel.

La chanson a été reprise par plusieurs artistes au cours de la décennie, notamment par la légende du jazz Louis Armstrong en 1953

Plusieurs maisons de disques, comme la American Record Corporation, Okeh Records et Paramount Records, ont commencé à enregistrer de la musique afro-américaine. Certaines radios destinées uniquement au blues des artistes du sud profond, se sont transformé au fil des années. Bien entendu, c’était aussi le début d’une nouvelle ère, avec de nouvelles technologies, où tout se transformait. La diffusion internationale a été un changement majeur pour l’industrie musicale à l’échelle planétaire. Les producteurs de l’autre côté des frontières, après que leurs protégés ont enregistré des reprises de blues à succès, leur ont ouvert les portes de l’industrie du disque. C’était un tel engouement, la musique à l’époque, un vrai rayon de soleil sur l’humanité. Le blues et ses dérivés musicaux représentaient l’amour, la paix, l’espoir, la délivrance et la liberté d’expression.

Lone Star Bar

Le Lone Star Bar, à Dallas, au Texas, a longtemps produit certaines des plus grandes légendes du blues à jamais prendre une guitare ou se tenir derrière un microphone. Des légendes comme Albert Collins de Leona, Sam «Lightnin'» Hopkins de Centerville et Johnny Winter et son frère Edgar de Beaumont, ont toutes trouvé le blues au Texas, et le parrain du blues Robert Johnson a enregistré l’un de ses albums à Dallas. Nous nous dirigeons de plus en plus au Nord et vers les années 1960 et 1970, où le Blues Rock a notamment fait sa marque.

Robert Leroy Johnson – 8 mai 1911 – 16 août 1938 (à 27 ans)

Robert Leroy Johnson, né à Hazlehurst, Mississippi, est un guitariste et chanteur de blues américain, l’un des artistes les plus influents de l’histoire de cette musique. Il est entre autres, l’auteur/compositeur de la chanson, What A Wonderful World.

Robert Johnson :The Complete Recordings- Essential Classic Evergreen

Albert Collins – 1 octobre 1932 – 24 novembre 1993 (à 61 ans)

Albert Collins est un guitariste et chanteur de blues électrique.  En 2011, il est classé 56ᵉ dans le classement des meilleurs guitaristes de tous les temps par le magazine Rolling Stone.

Johnny Winter – 23 février 1944 – 16 juillet 2014 (à 70 ans)

Photo Ebet Roberts

Il était un musicien américain de rock et de blues. De 1959 à 1967, il enregistre plusieurs singles, pour la plupart avec de petites maisons de disque, dans son Texas natal. En 1968, Winter termine son premier album, The Progressive Blues Experiment. En 1969, il signe chez Columbia Records. Avec le label, Winter a eu son plus grand succès sur le principal palmarès des disques américains; Johnny Winter (1969), Second Winter (1969), Live Johnny Winter And (1971) et Still Alive and Well (1973) ont tous atteint le top 40 du Billboard 200, tableau des albums. En 1974, la Recording Industry Association of America (RIAA) a certifié Live Johnny Winter And gold, son seul disque à recevoir un prix de l’organisation.

Rollin’ And Tumblin’ (2004 Digital Remaster)

Brother Johnny est une œuvre sincère, soutenez l’artiste en achetant le disque. Après huit ans de travail, c’est une lettre d’amour musicale d’Edgar Winter à son grand frère Johnny, décédé en 2014 à l’âge de 70 ans. À l’intérieur, on trouve 17 titres pour 76 minutes de grande musique, avec une liste d’invités de haut calibre. Entre autres, Joe Bonamassa, Joe Walsh, Kenny Wayne Shepherd, Billy Gibbons, Derek Trucks, Warren Haynes, Steve Lukather et Taylor Hawkins des Foo Fighter, décédé brutalement trois semaines avant la sortie de Brother Johnny.

Mais Dallas a également eu plus que sa juste part de noms légendaires qui ont laissé leur marque sur le monde du blues. Blind Lemon Jefferson, Freddie King, T-Bone Walker et, bien sûr, Stevie Ray Vaughn d’Oak Cliff ont tous dominé les palmarès du blues sur le Web.

Lemon Henry » Blind Lemon » Jefferson24 septembre 1893 – 19 décembre 1929 (à 36 ans) 

Blind Lemon Jefferson était un auteur-compositeur-interprète et musicien américain de blues et de gospel. Aveugle, Lemon Jefferson était l’un des chanteurs de blues les plus populaires des années 1920 et a été surnommé le «Père du Texas Blues «.

Fred King, dit Freddie ou Freddy King – 3 septembre 1934 – 28 décembre 1976 (à 42 ans)

Freddy King né à Dallas, au Texas, est un guitariste et chanteur de blues américain. Il fut une des influences majeures du blues britannique, via notamment Eric Clapton, Peter Green, Stan Webb ainsi que Stevie Ray Vaughan, qui reprirent nombre de ses chansons. Notamment, les standards Have You Ever Loved A Woman (dont il n’était pas l’auteur), The Stumble ou Hide Away. Il a été admis au Rock and Roll Hall of Fame en 2012 et le magazine Rolling Stone l’a placé en 15e position dans sa liste des meilleurs guitaristes de tous les temps. Il est, avec B.B. King et Albert King, un des trois kings de la guitare blues.

Aaron Thibeaux » T-Bone » Walker – 28 mai 1910 – 16 mars 1975  (à 64 ans)

T-Bones Walker était un musicien, compositeur, auteur-compositeur et chef d’orchestre de blues américain , qui était un pionnier et un innovateur du jump blues, du blues de la côte ouest et du blues électrique. En 2018, le magazine Rolling Stone l’a classé numéro 67 sur sa liste des «100 plus grands guitaristes de tous les temps»

T Bone Walker stormy monday

Stephen Ray Vaughan3 octobre 1954 – 27 août 1990 (à 35 ans)

Stevie Ray Vaughan était un musicien américain, surtout connu comme le guitariste et leader du trio de blues rock Stevie Ray Vaughan et Double TroubleBien que sa carrière grand public n’ait duré que sept ans, il est considéré comme l’un des musiciens les plus influents de l’histoire de la musique blues. Et l’un des plus grands guitaristes de tous les temps. Né et élevé à Dallas, Vaughan a commencé à jouer de la guitare à l’âge de sept ans, initialement inspiré par son frère aîné, Jimmie VaughanEn 1972, il a abandonné ses études secondaires et il a déménagé à Austin, où il a commencé à gagner du terrain, après avoir joué des concerts sur le circuit des clubs locaux. Vaughan s’est associé à Tommy Shannon, à la basse, et Chris Layton, à la batterie, sous le nom de Double Trouble, en 1978, et l’a établi dans le cadre de la scène musicale d’Austin. Il est rapidement devenu l’un des musiciens les plus populaires du Texas. 

Stevie Ray Vaughan – Texas Flood (from Live at the El Mocambo)

Mais qu’en est-il des autres artistes de blues de Dallas, qui flamboient sur les scènes locales et nationales depuis des décennies, construisant lentement leurs propres légendes, tout en restant en quelque sorte sous le radar des médias grand public ? Nous en reparlerons en remontant le temps, au fil des années.

Du blues au féminin !

Sister Rosetta Tharpe – 20 mars 1915 – 9 octobre 1973 (à 58 ans)

Sister Rosetta Tharpe, née Rosetta Nubin est une chanteuse, musicienne, auteur-compositrice et guitariste de gospel et de blues afro-américaine. Surnommée la Godmother of Rock’n’roll, (la marraine du Rock’n’roll), ayant joué un rôle prépondérant dans la création de ce style, Rosetta Tharpe est la première à mêler au gospel et au blues, des rythmes rock.

Excellente guitariste, elle est la première à accompagner le gospel à la guitare électrique. Elle a influencé, Chuck Berry, Elvis Presley, Little Richard et Johnny Cash.

Sister Rosetta Tharpe, en 2018, fut intronisée au Rock’n’Roll All of Fame, par Brittany Howard (Alabama Shakes). Dans la catégorie Premières influences. Elle est reconnue pour être l’inventrice du Rock !

Sister Rosetta Tharpe – The Best Of Vol 1 (Full Album – Album complet)

 

Dans le prochain article, nous traverserons les plaines, pour terminer le tour de la route 61 USA. Nous nous dirigerons vers Memphis et Nashville, où nous citerons les artistes de cette région, qui ont marqué le début de l’Histoire du Blues.

Articles connexes:

Histoire du Blues origine #1Histoire du Blues origine #2Histoire du Blues origine #3Histoire du Blues Clarksdale #4Histoire du Blues Saint-Louis #5 Histoire du Blues #6 LouisianeHistoire du Blues #7 Houston

Fabriqué au Québec!
Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone!

BANNIÈRE: DANIEL MARSOLAIS
WEBMESTRE: MARCO GIGUÈRE
RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

Si vous songiez à appuyer notre site, c’est maintenant, c’est ici. Chaque contribution, qu’elle soit grande ou petite, aide à notre survie et appuie notre avenir. Appuyez Famille Rock pour aussi peu que 5 ou 10 $ – cela ne prend qu’une minute. Merci !

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives

Compteur

  • 500 500 Visites

Suivez-nous

To Top

Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone!

Fabriqué au Québec!

Honorons Nos Survivants Pleurons Nos disparus

Pour Un Monde Meilleur!