Chroniques

James Gang Walsh Bolin

Explora Rock # 15
Le groupe de Joe Walsh et Tommy Bolin
Publié le 3 mai 2023

Par Sylvain Larouche

James Gang 1968 

Bonjour à vous tous chers membres, bienvenue à ma quinzième chronique Explora-Rock. Cette semaine je vous parlerai d’un groupe américain James Gang provenant de Cleveland, dans l’État de l’Ohio. Le groupe prendra réellement son envol le 9 juin 1968, à la salle Grande Ballroom de Détroit en première partie de Cream. Par la suite ils signèrent avec la Bluesway Records filiale d’ABC en janvier 1969.

Cette même année, en mars, leur premier album fut lancé, Yer’. Un disque intéressant avec des passages rock, folk Rock et blues. En fait, l’enregistrement était une célébration d’éléments rock’n’roll en expansion à la fin des années soixante. Production honnête pour l’époque. Voici les membres fondateurs Jim Fox (batterie), Dale Peters (basse, percussions), Joe Walsh (guitares, chants, claviers).

James Gang. Crédit photo : Wikimedia Commons

Deuxième effort, sortie en juillet 1970, James Gang Rides Again qui inclura leur succès populaire Funk #49. La Belkins Productions organisa la première partie pour The Who pour quelques spectacles de leur tournée américaine, Pete Townshend hyper impressionné, les invita à participer à sa tournée au Royaume-Uni. Une longue amitié se forgea entre
Walsh et Townshend.

Une année plus tard, la bande de l’Ohio fut de retour en tournée européenne partageant la scène avec les grands de l’époque tels que Grand Funk, HumplePie, Three Dogs Night, Led Zeppelin, The Kinks et bien d’autres. Après les albums Thirds (1971) et l’enregistrement du concert James Gang Live. Exténué et épuisé d’une énorme pression à supporter les rennes du groupe, Walsh quitta le camp en décembre 1971.

Après deux succès respectables avec Funk #49 et Walk Away, ce fut pour lui une opportunité à voler de ses propres projets solos et se joindra au fameux groupe Eagles en 1975.

Le duo Jim Fox et Dale Peters engagea le chanteur Roy Kenner etle guitariste Domenic Troiano. Ils sortirent deux disques dans l’année 1972, Straight Shooter ainsi que Passin’ Thru. Avec ces deux vinyles, on entrevoit des éléments plus étoffés au niveau rythmique et une production plus riche et sophistiquée. Malgré les efforts, la gloire n’est pas au rendez-vous. Troiano rejoigna en 1973 le groupe The Guess Who.

Changement de maison de disques, passant de ABC à l’Atlantic Records en 1973, ainsi Joe Walsh recommanda fortement à ses anciens comparses l’embauche du guitariste Tommy Bolin, jeune virtuose et prolifique prodige à l’époque, donc Bolin rejoignit le trio déjà bien rodé pour deux disques, Bang (1973) et Miami (1974).

Malgré deux excellents albums avec des compositions plus que remarquables, Bolin décida de quitter le navire et débuter une carrière solo en 1975 (Teaser). Il opta pour la proposition afin de remplacer Richie Blackmore au sein du groupe Deep Purple et participer à l’enregistrement du projet Come Taste the Band sorti en 1975. Bolin décéda, suite à une surdose, le 4 décembre 1976 à Miami, après la sortie de son deuxième effort solo Private Eyes.

James Gang. Crédit photo : Williegibson.com

James Gang a enregistré en 1976, Jesse Come Home, un disque sans réelle envergure qui ne passera sûrement pas à l’histoire du meilleur long jeu de ce groupe. La dissolution fut imminente en 1977. Malgré quelques spectacles auxquels d’anciens membres ont participé, il n’y aura jamais assez de volonté à reformer le James Gang d’antan.

Pour ma part, ce groupe était rempli d’un grand potentiel de talent. Mais largement compromis par des décisions personnelles de Walsh et Bolin, justifiées, compte tenu du contexte.

Je vous suggère d’écouter les premières œuvres avec Joe Walsh. Ainsi que les albums Bang et Miami avec Tommy Bolin et vous verrez la beauté des pièces interprétées par des musiciens qui croyaient à ce beau projet. Mais en vain. Apprécions pleinement ce qu’ils ont pu en faire.

Merci à vous tous chers membres de me lire, je serai de retour pour un autre rendez-vous Explora-Rock bientôt. Portez vous bien.

 

Fabriqué au Québec!
Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone!

BANNIÈRE: DANIEL MARSOLAIS
WEBMESTRE: MARCO GIGUÈRE
RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

Si vous songiez à appuyer notre site, c’est maintenant, c’est ici. Chaque contribution, qu’elle soit grande ou petite, aide à notre survie et appuie notre avenir. Appuyez Famille Rock pour aussi peu que 5 ou 10 $ – cela ne prend qu’une minute. Merci !

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives

Compteur

  • 507 061 Visites

Suivez-nous

To Top

Fabriqué au Québec!

Pour Un Monde Meilleur!

Honorons Nos Survivants Pleurons Nos disparus

Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone!