Chroniques

Les Paul inventeur Gibson

Guitariste émérite selon Murray numéro 85
Les Paul
Publié le 4 septembre 2023

Par Normand Murray

Les Paul

Dieu le père de l’ère moderne de la guitare

Lester William Polsfuss, plus connu sous le nom de Les Paul  est né le 9 juin 1915 à Waukesha (Wisconsin). Et est décédé le 12 août 2009 à White Plains (New York). Il est un guitariste et l’inventeur qui
a créé la Les Paul et une panoplie d’effets sonores. Et même, des techniques d’enregistrement multipistes, ainsi que des chambres à écho et à réverbération.

Début années 50, créateur de la célèbre Les Paul de Gibson.

Début

Avant qu’il prenne le nom de Les Paul, son nom d’artiste, sa propre mère l’appelait Polsfuss, son intérêt pour la musique débute à 8 ans alors qu’il reçoit une harmonica comme cadeau. À  9 ans, sa mère lui paye des cours de piano. Selon sa biographie non officielle, son professeur, Mary Alice Shaughnessy, le renvoie à la maison avec la mention : Chère madame, votre garçon Lester n’apprendra jamais la musique, gardez donc votre argent, SVP ne me l’envoyez plus, pour aucune leçon, textuellement adressée à sa mère.

Vers l’âge de 12 ans après une brève tentative d’apprentissage de banjo, il débute la guitare sur un instrument acheté pour la modique somme de 5 dollars, avec le fric qu’il a gagné en triant des pommes de terre. À 13 ans, Les Paul est devenu un semi professionnel. À 17 ans, il entre dans le Rube Tronson Cowboys, un band régional de country. Peu de temps après, il quitte cette école pour devenir un musicien entièrement professionnel.

De St-Louis à New York

Durant les années 30, Les Paul est engagé dans le Wolverton’s Radio Band Orchestre de la station radiophonique KMOX à St Louis Missouri. Il va à Chicago. Là où il commence un carrière de musicien de studio, Dans les mêmes temps, il joue et enregistre de la musique hillbilly sous le nom de Rhubarb Red. Il touche au Jazz à la station de radio WIND et accompagnera à l’occasion des artistes de blues sous ce qui sera son nom définitif de Les Paul.

1938, il quitte Chicago pour la grosse pomme New York où il est engagé avec son trio musical comme musicien vedette dans l’émission de radio Fred Waring’s Pennsylvanians. À cette époque, les musiciens jouaient en direct sur les ondes radio.

Les Paul et son trio, formé en 1937 avec Jim Atkins (frère de Chet Atkins) et Ernie «Darius» Newton 

La Bûche. Vers la fin des années 30, Les Paul n’est nullement satisfait des guitares électriques disponibles sur le marché. Ce sont des guitares jazz acoustiques électrifiées, difficiles à amplifier sans avoir toutefois, sans engendrer d’importants problèmes de son, celui de Larsen Rickenbaker, en terme sonorité. Inventif et bricoleur, il se lance dans les expérimentations pour trouver des solutions viables et efficaces à l’amplification de l’instrument. De son aveu, il dit avoir en ses termes, avoir massacré un grand nombre de guitares pour ses expériences sonores.

Il est possible que Les Paul eut connaissance de la Fying Pan (Rickenbaker est le créateur de cette poêle à frire (Frying Pan) selon l’histoire de la guitare), prototype de guitare électrique à corps plein (solid body) pourvu de transducteur magnétique, créé dix ans plutôt. Il semble que Les Paul comprenne assez rapidement une des causes majeures de Larsen qui est due au montage du micro directement sur la caisse de résonnance des guitares à caisse creuse (hollow body).

En 1941, il demande à la compagnie Epi qui produit l’Epiphone, d’utiliser leurs ateliers les dimanches afin de poursuivre ses recherches. Il parvient bien que rudimentairement parlant de fabriquer The Log (La Bûche). Le corps étant composé d’un simple bloc de bois en pin ayant une section d’environ 4 x 4 pouces, sur lequel Lester fixe le manche d’une Gibson L5, avec deux micros (pickups,) incluant un chevalet métallique et un Vibrola Kauffman, intégrant un système faisant varier la tension des cordes à l’aide d’un levier le vibrato. Pour donner à cet étrange assemblage une forme de guitare. Il découpe en deux parties distinctes une Epiphone et le fixe côte à côte de sa « bûche ».

1943 – Les Paul décide de quitter New York pour s’installer à  Los Angeles où il forme un nouveau Trio. Au concert d’inauguration du Festival Jazz at the Philarmonic de L.A. en juillet 1944, il accompagne un gros nom, Nat King Cole, au pied levé en remplacement de son guitariste attitré. Cette même année, il commence une collaboration avec le crooner de luxe Bing Crosby dans des émissions radio avec qui il enregistre plusieurs disques. La pièce It’s Been a Long, Long Time est numéro un aux États-Unis fin 1947.

Crosby est très très intéressé par les expériences de Les Paul, concernant les techniques d’enregistrement sonore et il le soutient financièrement dans ses entreprises expérimentales.

Peu de temps après la deuxième Guerre Mondiale, Crosby est impressionné par une démonstration que lui fait Jack Mulliin avec un magnétophone (prise de butin de guerre), modifié pour le compte de la petite compagnie Ampex. Il le nomme ingénieur du son et investit une somme assez colossale pour le temps de 50,000 dollars, pour permettre Ampex de se développer et commercialiser ces magnétophones.  Quand le génie de Les Paul peut disposer d’un tout premier Ampex Model 200. Il rajoute des têtes d’enregistrement et de lecture créant ainsi le premier magnétophone multipistes.

1944

Vers 1946, il fait la rencontre de Maurice Berlin, le président de CMI Chicago Musical Instrument et propriétaire de Gibson, c’est alors qu’il lui propose d’étudier le potentiel commercial de sa création, mais on lui répond sèchement encore textuellement : Ce n’est rien d’autre qu’un manche à balai avec un micro dessus. Cependant le principe de la solid body fait son chemin, notamment grâce aux multiples expérimentations du Solid Body et de Paul Bigsby.

1948 – il est victime d’un accident de la route. Pour sauver son bras droit, les chirurgiens doivent immobiliser son bras droit. Les Paul demande alors qu’on fixe son bras droit à un angle de 90 degrés, ce qui lui permet de continuer à jouer de la guitare. Passionné vous dites ?

En 1950, Léo Fender commercialise le premier modèle solid body dans le cadre de la Esquire puis la Broadcaster rapidement renommée la Stratocaster pour des raisons de Copyright. La marque Gretsch distribuant une batterie au nom de broadkaster. À la suite du succès immense de la Telecaster, Gibson se ravise enfin et rappelle Les Paul, au début des années 50, pour lui proposer une collaboration qui aboutira au modèle Solid body de la marque qui porte son nom.

1950 – Le Duo avec Mary Ford. 1949, il épouse Colleen Summers ayant comme nom d’artiste Mary Ford1950 – Les Paul réalise une série d’enregistrements utilisant le rerecording multipiste dans le music Business. Le duo occupe une place de choix avec les succès en 1951 (How high the Moon) et 1953, Vaya con Dios (May God Be with You), deux numéros un grâce à des émissions de télé et radio.

Plus tôt en 1952, Gibson lui propose un contrat commercial le liant à la compagnie afin de faire la promo de la nouvelle et première guitare solid body de la marque. Selon les termes spécifiques du contrat, elle devrait porter son nom. La naissance de la Gibson Les Paul est officialisée par écrit. Selon Shaughnessy qui rapporte les mots de Les Paul. Sa contribution technique a été de peu d’importance, je ne suis pas d’accord avec cette affirmation mais ce contrat en revanche fait sa fortune.

En 1961, Gibson commercialise un tout nouveau modèle de Les Paul la Gibson SG (solid guitar) ayant une apparence totalement différente de la Les Paul. Une demande de Les Paul de retirer le nom Gibson de la tête des guitares. Peu de temps après, Les Paul rompt sa collaboration avec Gibson à la suite d’une discordance, mais néanmoins le Les Paul demeure sur la guitare et conserve ainsi son nom initial.

1975Les Paul est victime d’un infarctus du myocarde et d’un traumatisme crânien. Il se retire dans la ville de Mahwah dans le New Jersey. Dans un immense complexe de studios et d’ateliers où il peut continuer ses expérimentations. Il apparait pour trois titres (Brazil, How High is the Moon, Running and Hiding) lors du concert donné à Séville pendant l’exposition universelle de 1992.

Si son œuvre, grande œuvre, a été marquée par l’influence de Django Reinhardt prodige a deux doigts de la manouche et de jazz.

Il a lui-même, monsieur Les Paul, fortement influencer d’autres artistes de haut calibre rock tels que les Slash et oui, Jeff Beck lui-même. Cet homme génial peut se targuer sans aucun doute d’avoir été le rouage majeur de ce que la guitare électrique qui avait de mieux et meilleur à donner. Je le considère comme dieu le père de l’ère moderne de cet instrument divin qu’est la guitare. Gloire à l’immensément grandiose Les Paul.

 

 

Fabriqué au Québec
Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone

BANNIÈRE: DANIEL MARSOLAIS
WEBMESTRE: MARCO GIGUÈRE
RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

Si vous songiez à appuyer notre site, c’est maintenant, c’est ici. Chaque contribution, qu’elle soit grande ou petite, aide à notre survie et appuie notre avenir. Appuyez Famille Rock pour aussi peu que 5 ou 10 $ – cela ne prend qu’une minute. Merci! Visitez notre boutique. Et, autre moyen pour nous aider est d’acheter les dessins encadrés de l’artiste peintre, Paul G. qui nous a offert ce magnifique don. 

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives

Compteur

  • 508 116 Visites

Suivez-nous

To Top

Fabriqué au Québec!

Honorons Nos Survivants Pleurons Nos disparus

Pour Un Monde Meilleur!

Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone!