Chroniques

Macphail Steve Hackett

Le 6e Genesis #7
Une entrevue exclusive avec Richard Macphail, un témoin important des débuts de Genesis
Collaboration entre Famille Rock et l’Association Genesis-France
Publié le 20 février 2023

Texte et édition : André Thivierge de Famille Rock  Entrevue : Paul Herlitschka de l’Association Genesis-France                

 

En juillet 2022, l’administrateur du site Genesis-France, Paul Herlitschka a eu le plaisir de rencontrer celui qui est considéré par plusieurs fans comme le 6e membre de Genesis, tant il a joué un rôle important dans les débuts de ce groupe mythique. Famille Rock est heureuse de s’associer avec Genesis-France pour vous offrir la 6e partie des extraits de cette entrevue qui aura duré en tout et partout deux heures.

Richard Macphail et Paul Herlitschka, 14 juillet 2022

Après avoir été témoin de l’embauche de Phil Collins à l’automne de 1970, Richard Macphail commente l’embauche d’un nouveau guitariste après quelques essais.

Genesis-France (GF) : Ronnie Caryl (bassiste de Flaming Youth et ami de longue date de Phil Collins) a été considéré pour remplacer Ant (Anthony Phillips), mais n‘a pas obtenu sa place….

Richard Macphail (RM) :  Phil voulait qu‘il fasse l‘audition, d‘ailleurs Ronnie a joué sur certaines tournées de Phil plus tard, dont la dernière… c‘est au niveau du style que ça n‘allait pas dans Genesis, il était trop bluesy…

GF : Puis Mick Bannard n‘a pas réussi à convaincre non plus…..

RM : Je ne sais en fait pas pourquoi, mais le groupe ne l‘a pas retenu. Il convenait mieux que Ronnie, mais c‘était le groupe qui a fait ce choix. Puis après que Tony et Peter sont allés voir Steve Hackett suite à sa fameuse annonce, c‘était lui, la pièce manquante au puzzle, il avait cette dimension „classique“ qui manquait aux autres.

Du progrès en sonorisation du groupe sans atteindre la perfection

GF : Comment tout l‘équipement a évolué tout ce temps, parce que vous commenciez par du matériel quasi fait maison ?
RM : Quand nous avions rejoint Charisma, il y avait des sous pour un meilleur équipement, ce n‘est pas forcément ce que nous aurions choisi, mais Stratt (Tony Stratton-Smith, patron de Charisma) avait un deal avec WEM, Watkins Electric Music (connus pour leurs sonorisations) c‘étaient les meilleurs sonos à l‘époque, mais ce n‘était pas la meilleure solution d‘amplification scénique (back-line) mais … (hilare) on pouvait obtenir ce qu‘on voulait en matériel tant que c‘était WEM. Steve ensuite a insisté pour qu‘on obtienne leMellotron et ainsi de suite nous avions un meilleur son à chaque fois…

Des défis à travailler en groupe

GF: Étais-tu aux répétitions de Luxford avant l‘enregistrement de l‘album Foxtrot qui n‘a durée que 2 ou 3 semaines?
RM : oui. D‘ailleurs, je vais te raconter une histoire drôle. À cette période nous faisions des concerts tout le temps, puis nous avions dans un premier temps trouvé une place où répéter pendant deux jours à l‘est de Londres, une salle au fond d‘un pub. Nous arrivions le matin pour préparer l‘équipement, le groupe arrivait pour écrire et répéter toute la journée. À la fin de la journée Phil est resté avec moi pour me parler du processus de travail de groupe. Ce jour là, il y avait des frictions entre les membres….

GF: Tony (Banks) et Peter (Gabriel) ?
RM : Exactement, ils n‘étaient pas très doux entre eux…

GF : et les autres membres, que disaient-ils?
RM : Mike (Rutherford) ne disait pas grand chose, il est du signe de la balance….

GF : Un gentleman!
RM : Exact, toujours très calme, comme d‘ailleurs Steve. Et donc, personne ne savait comment le titre répété allait se développer et Phil me raconte qu‘il a essayé d’en savoir plus: Hum… et moi? Que dois je faire en définitive ? (Richard en imitant l’accent de Phil, rigole en avance) et Tony lui répond sèchement: „Oh toi, occupe-toi de jouer la batterie!!!“(fous rires) … parce qu‘il n‘y avait jamais de discussion sur ce que faisait Phil dans le groupe! Ils savaient tous qu‘il jouait parfaitement et trouvait toujours la bonne partie de rythme. C‘est en résumé, ce qui reflète parfaitement le processus de travail de groupe de Genesis!

GF :  Mais Phil a apporté des idées rythmiques aussi, le code morse du début de Watcher Of The Skies, c‘est bien de lui ?
RM: Je ne sais pas vraiment, c‘est Mike et Tony qui ont écrit la chanson, mais cet orgue syncopée, c‘est aussi proche des idées rythmiques de Tony. Phil le rejoint à perfection.

GF: Et Mike n‘est pas en retrait non plus, ses parties de basse sont époustouflantes, je ne connais pas beaucoup de bassistes qui auraient joué des parties comme il le fait dans Harold The Barel, par exemple.
RM: Et le plus marrant dans tout ça, c‘est que Genesis n‘a jamais eu un véritable bassiste! Il joue de la basse, mais emploie aussi les pédales de basse pour pouvoir continuer à jouer de la guitare.

GF: Les arrangements musicaux chez Genesis sont de même très particuliers à cette époque. À deviner les résultats différents qui pouvaient être en jeu, on peut comprendre les raisons justifiées de telles discordes; en même temps, qui ne tire pas la couverture de son coté quand on a 21 ou 22 ans dans une équipe ?
RM: Exactement! Ils étaient encore à peine des teenagers! Mais il y a une chose…. que je n‘ai pas dit dans mon livre, d‘ailleurs….

Chez Genesis il n‘y avait jamais, à aucun moment, de discordes à propos de l‘argent. Mike me l‘a fait remarquer, ils ne se sont jamais battus pour des histoires de sous. Tous ses amis dans les autres groupes comme Pink Floyd, Roxy Music, etc… ils avaient tous des terribles histoires de gros sous et de droits. Genesis jamais!

GF : Pourquoi à ton avis?
RM: Sans doute à cause de leurs origines et cette éducation à l‘école. Et peut être encore Tony Smith (leur gérant) y est pour quelque chose, comme il y avait beaucoup d‘argent, il n‘y avait pas à s‘en soucier. Chez les autres groupes c‘est plutôt le contraire, plus il y en a, plus ça se bagarre.

GF : Autrement, toutes les décisions passaient par Tony Banks, non ?
RM : (parlant tout en confidence) Steve Hackett m‘a dit une fois qu‘en définitive, quand il s‘agissait vraiment de trancher sur une décision importante, c‘était Mike que le groupe écoutait. Il agissait toujours dans le calme, en arrière-plan en apparence, et il avait finalement le dernier mot, sans le chercher.

À venir, Richard MacPhail  continue à partager ses souvenirs des débuts de Genesis.

 

Fabriqué au Québec!
Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone!

BANNIÈRE: THOMAS O’SULLIVAN
WEBMESTRE: MARCO GIGUÈRE
RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

Si vous songiez à appuyer notre site, c’est maintenant, c’est ici. Chaque contribution, qu’elle soit grande ou petite, aide à notre survie et appuie notre avenir. Appuyez Famille Rock pour aussi peu que 5 ou 10 $ – cela ne prend qu’une minute. Merci  ! Visitez notre boutique.

1 Comment

1 Comment

  1. Geo Giguere

    20 février 2023 at 9:18 PM

    test

You must be logged in to post a comment Login

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives

Compteur

  • 491 222 Visites

Suivez-nous

To Top

Fabriqué au Québec!

Honorons Nos Survivants Pleurons Nos disparus

Pour Un Monde Meilleur!

Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone!