Chroniques

Macphail Phil Collins

Le 6e Genesis #6
Une entrevue exclusive avec Richard Macphail, un témoin important des débuts de Genesis
Collaboration entre Famille Rock et l’Association Genesis-France
Publié le 28 janvier 2023

Texte et édition : André Thivierge de Famille Rock  Entrevue : Paul Herlitschka de l’Association Genesis-France                


En juillet 2022, l’administrateur du site Genesis-France, Paul Herlitschka a eu le plaisir de rencontrer celui qui est considéré par plusieurs fans comme le 6e membre de Genesis, tant il a joué un rôle important dans les débuts de ce groupe mythique. Famille Rock est heureuse de s’associer avec Genesis-France pour vous offrir la 6e partie des extraits de cette entrevue qui aura duré en tout et partout deux heures.

Paul Herlitschka et Richard Macphail, 14 juillet 2022

À l’été 1970, Anthony Phillips surprend ses collègues de Genesis en annonçant son départ du groupe en raison de problèmes de santé. Richard Macphail nous raconte les décisions qui furent prises et les débuts d’un certain batteur.

Genesis France (GF) : Tu as été celui qui a aidé à convaincre tes amis de ne pas abandonner le bateau de Genesis.

Richard Macphail (RM) : Et, je me suis effectivement emporté, et j‘ai dit mon speech passionné aux autres: nous avons Trespass!!! nous avons Charisma!!! tout est parti de là, on va pas s‘arrêter là, tout de même!!!“…. puis je suis resté sans paroles.

GF : J‘imagine le drame….

RM : Tony Banks disait alors, si nous continuons, ce sera le moment de trouver un meilleur batteur! …et le reste, c’est de l‘histoire!

GF : Que pensait Anthony Phillips de cette décision de continuer sans lui?

RM : Ant disait plus tard dans un documentaire: en fait, je leur ai rendu service avec mon départ, puisqu‘ils ont trouvé Phil Collins!

En fin de compte, c‘est effectivement Tony Banks qui insista de continuer le groupe….c‘est un gars très astucieux, ce Tony (rires)

GF : Mais leurs critères de choix du batteur sont curieux, parce qu‘à cette époque, la plupart du temps, il se jouait du blues, il y avait le rock, les groupes ne demandaient aux batteurs que de tenir le tempo, il n‘y avait pas vraiment plus d‘exigence que ça….?

RM: Effectivement, oui. Nous ne savions pas que Phil avait toute cette musicalité en lui. Aujourd‘hui Phil est un des musiciens qui a eu le plus de succès dans le monde!!

GF: Un saut est énorme, comme dans un compte de fée?

RM: Tu sais qu‘il existe le Club of Three ? (le Club des 3) c‘est les musiciens ayant fait partie d‘un groupe de musique comme en tant qu’individu, et qui ont vendu plus d‘un million d‘albums: Phil en fait partie, et devine qui sont les deux autres?

GF: probablement Michael Jackson?

RM: oui!

GF: Et……..hmmmm….

RM: Pense à Glastonbury…….

RM: Paul Mc Cartney! Ça c’est du club, isn‘t it?

GF: Bien avant ça, les tournées devaient redémarrer avec le nouveau batteur, Phil Collins, mais pas d‘Ant….

RM: Quand Phil est devenu notre batteur, nous avons choisi une formule à 4 pour les futurs concerts. C‘est là que nous avions obtenu un piano électrique, celui que Tony plaçait sur l‘orgue Hammond, et on a même placé l‘ampli du piano à la même place où se trouvait Ant. Ainsi Tony Banks jouait les parties d‘Ant au piano à la main droite et l‘orgue à la main gauche ( une disposition de claviériste qu‘il gardera jusqu‘au bout) et avec un long câble audio relié vers l‘ampli placé où jouait Ant, on pouvait croire entendre ses solos et parties de guitare qu‘en fait Tony jouait.

Mais!!….le jour où Phil est venu, il était ainsi convenu que Mike devait lui apprendre les chansons.

Il y avait cette vieille fabrique de bière à Farnham où vivait Mike, qui s‘appelle The Maltings, c‘est un centre d‘art aujourd‘hui. C‘était un vieux et poussiéreux bâtiment industriel abandonné, habité par des pigeons. J‘y ai même dormi ! J‘ai dû fumer un pétard ou deux parce que je me rendais pas compte que je dormais par terre, réveillé par le va et vient des pigeons.

Mais, ce premier jour, Phil est arrivé avec son kit de batterie pour gaucher, horriblement agacé, parce qu‘il ne pouvait le placer comme il voulait avec tous ces pigeons autour. Une fois installé, Mike disait: écoute bien, ça commence comme ça! et Phil était incroyablement rapide à comprendre. Pour moi c‘était une totale révélation, de savoir quelle différence il peut y avoir d‘un batteur à l‘autre.

Je ne descendrai jamais John Mayhew, il était tout à fait bien, mais avec Phil, c‘était une toute autre dimension.

GF : Il me semble qu‘avec Flamming Youth (l’ancien groupe du batteur), Phil jouait beaucoup plus simplement, il n‘avait pas encore ce jeu élaboré, non?

RM: Oui, je sais, je sais…..nous avions d‘ailleurs la chance que Flamming Youth étaient connus, ils avaient ce truc concept que ces deux gars écrivaient sous forme de chansons pop, d‘ailleurs Phil y chantait déjà.

GF : On sent qu‘il y avait une bonne entente entre toi et Phil au départ, cette attitude plus légère, plus enjouée, moins coincé que les autres. Toi et Phil calmaient les querelles, quand il y en avait, non?

RM : Phil et moi, on est tombé amoureux l‘un de l‘autre. Ça m‘a vraiment fait de la peine quand je l‘ai vu après l‘ultime concert de Genesis en mars dernier. Je savais que c’était sa dernière fois sur scène.

 

À venir, Richard MacPhail  continue à partager ses souvenirs des débuts de Genesis.

Fabriqué au Québec!
Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone!

BANNIÈRE: THOMAS O’SULLIVAN
WEBMESTRE: MARCO GIGUÈRE
RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

Si vous songiez à appuyer notre site, c’est maintenant, c’est ici. Chaque contribution, qu’elle soit grande ou petite, aide à notre survie et appuie notre avenir. Appuyez Famille Rock pour aussi peu que 5 ou 10 $ – cela ne prend qu’une minute. Merci  ! Visitez notre boutique.

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives

Compteur

  • 491 215 Visites

Suivez-nous

To Top

Honorons Nos Survivants Pleurons Nos disparus

Fabriqué au Québec!

Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone!

Pour Un Monde Meilleur!