Albums

Iron Maiden Book of

Le top 100 de Ricardo # 5
The Book of Souls, Iron Maiden
Publié le 4 mars 2023

Texte: Ricardo Langlois et Guillaume Guisgand (collaboration au texte)

Iron Maiden : The Book of Souls (2015)

Surprise, surprise. 2015, Iron Maiden est toujours aussi pertinent en cette époque Spotify. Au-delà des mondes, Bruce Dickinson a enregistré cet album avant son cancer. Musique de résistance. Métal progressif. Écoute en boucle sur ma table tournante. On pleure de joie. Quelques débris historiques sur l’album. Pas assez trivial, c’est la richesse des mélodies qui l’emportent. C’est surtout Bruce Dickinson qui prend beaucoup de place.

The Book of Souls est un long exercice d’une heure et demie, ce qui peut sembler excessivement long pour celui qui consomme la musique comme un produit facilement dispensable. Il faut prendre quelques bonnes sessions d’écoute, livret entre les mains (pour ceux qui ont le cd), pour pouvoir apprécier tout le contenu. C’est devenu une tradition depuis plusieurs albums, le groupe aime inclure une introduction acoustique au détour d’un morceau. Comme sur The Legacy (A Matter Of Life And Death) ou The Talisman (The Final Frontier), c’est Janick Gers qui s’y colle et entame de langoureux arpèges sur une guitare classique.

The Book of Souls

La montée est lente une fois encore, le décor prend tout son temps à se construire, puis survient la basse de Steve Harris, puissante, qui martèle une rythmique NWOBHM en cavalcade.
Les éléments typiques du groupe s’enchaînent voire se déchainent faisant de ce titre éponyme un morceau très représentatif du disque. On commence à se dire que la vierge de fer a décidé de mettre tout ce qu’elle est, et a été, dans un seul et même album. Pendant les ponts et solos, plusieurs époques entrent en collision, et nul doute que les fans connaisseurs du groupe penseront reconnaître moult et moult éléments rythmiques ou mélodiques. Un pont évoque même succinctement « Losfer Words ‘Big Orra » (Powerslave) en milieu de morceau. Difficile de se tromper en étant attentif au crochetage des notes, le clin d’œil paraît plutôt évident. Le groupe déroule des séquences qui paraissent infinies. La chanson The Book Of Souls et du même coup ce premier disque, s’achèvent sur des notes acoustiques empreintes d’un certain ésotérisme (j’ai lu cette info sur radiometal).

Empire of the clouds

Un bijou selon moi. Bien que les chansons plus courtes et simples soient bonnes et servent leur but, cet album n’aurait pas valu un 10 pour moi sans ses classiques. The Red And The Black et la chanson-titre sont parmi mes chansons préférées d’Iron Maiden de tous les temps. Le premier est plus ou moins une fête mélodique avec beaucoup d’harmonies de guitare et un refrain très mémorable. J’adore la partie où le titre est chanté et la phase instrumentale prolongée dans la deuxième moitié de la chanson, peut facilement être décrite comme un point culminant de la carrière de Maiden dans son ensemble. La chanson-titre a, comme je l’ai déjà dit, une ambiance plus Powerslave et contient des breaks mélodiques vraiment cool et un riff principal absolument vertigineux. Considérant que c’est d’Iron Maiden dont nous parlons, il ne peut être décrit que comme un riff sombre et brutal!

Empire Of The Clouds est plus une chanson de nouveauté pour moi qu’un pur point culminant. Même si je n’écoute pas la chanson si souvent, je la respecte vraiment et je pense qu’elle mérite sa place dans le catalogue d’Iron Maiden. Quand j’écoute la chanson, elle frappe toujours très fort! J’ai juste besoin d’être au bon moment et au bon endroit pour avoir cet effet!

Malgré toutes les éloges et mon parti pris, j’admets que l’album a ses défauts. Selon les membres du groupe, l’album a été écrit très spontanément et vous pouvez clairement le remarquer dans certaines chansons.

The Great Unkown a beaucoup de riffs brillants et de mélodies vocales, mais il se termine brusquement avant d’aller nulle part, laissant un goût amer et une chanson qui ressemble à un gâchis gaspillé et décousu.

Il y a aussi quelques passages gênants dans The Man Of Sorrows qui auraient pu être facilement édités après avoir regardé de plus près. La piste d’ouverture, If Eternity Should Fail, est probablement ma 3ème chanson préférée de l’album après The Red And The Black et la chanson-titre, mais même cette chanson est attirée par des problèmes majeurs. Cette intro parlée est absolument horrible et aurait dû être laissée de l’album à tout prix. Et pourquoi cette chanson n’a-t-elle pas un vrai solo de guitare ? Cela semble vide sans solo et cela fait que la chanson manque de ce facteur (essentiel) que certaines autres chansons de l’album ont dans l’ensemble. C’est vraiment dommage parce que la chanson est un monstre absolu à part ça avec son intro morose, axée sur les synthés, ses mélodies impressionnantes et son refrain mélodique.

Malgré tous ces problèmes, je pense toujours qu’Iron Maiden sera encensé pour cet album.

Les impressions selon Guillaume 

Suite à notre collaboration sur Metallica. j’avais envie de commenter sur Empire of A Clouds. C’est un titre que j’affectionne particulièrement, déjà pour sa durée, car l’album The Book Of Souls est sorti en 2015. Et puis Iron Maiden ont commencé leur tournée en 2016, à l’occasion de la tournée : The Book Of Souls World Tour 2016 ! Qui a duré toute une année, et ensuite, ils ont refait une tournée qui est : The Live Chapter. Puis Maiden a ensuite sorti cet album live qui est pour moi épique !

Mais revenons plus particulièrement sur la musique incroyable : Empire Of A Clouds.

Donc cette musique de colère et de feu , est une musique très technique, qui dure exactement 18 minutes 02. C’est la plus longue chanson du groupe. Avec Bruce Dickinson au piano. Surtout avec des rythmes de guitares très satisfaisantes. Quand j’écoute cette musique, je pars dans un monde et un voyage très spécial.

La chanson raconte l’accident du dirigeable R101, à l’époque le plus grand du monde, qui s’écrasa en 1930 à proximité de Beauvais (France). Tout comme le Titanic sur les flots, le plus gros dirigeable jamais construit à cette époque, n’a fait qu’un seul voyage dans les airs. Il s’est écrasé le 5 octobre 1930 sur une colline de la commune d’Allonne, proche de Beauvais, alors qu’il assurait une liaison entre Londres et Karachi, tuant 48 personnes.

Un nouvel album d’un très gros calibre, sorte de bible du Heavy Metal dans lequel on retrouve tout ce qu’on aime dans le genre et dans ce groupe de légende. Encore beaucoup de créativité chez Bruce Dickinson qui amène de son travail solo sur ce nouveau Maiden, dont les morceaux sont un peu longs pour une écoute d’une traite. Un vrai double album à l’ancienne.

Dans une entrevue à Rock Hard, il a déclaré qu’il avait une approche plus poétique que celle de Steve qui utilise les mots de manière différente. Il a une approche des choses plus gutturale , saccadée et très agressive. Il dira aussi que Steve est un fan de Yes à cause des lignes de basse incroyables du regretté Chris Squire. Il aime aussi le vieux Genesis.

Plusieurs fans anglais invités à prendre l’avion, conduit par Bruce Dickinson lui-même, à entendre l’album The Book of Souls à Paris.

Disque 1
If Eternity Should Fail (8:28)
Speed of Light (5:01)
Disque 2
The Great Unknown (6:37)
The Red and the Black (13:33)
Disque 3
When the River Runs Deep (5:52)
2  The Book of Souls (10:27)
Disque 4
Death or Glory (5:13)
Shadows of the Valley (7:32)
Disque : 5
Tears of a Clown (4:59)
The Man of Sorrows (6:28)
Disque : 6
Empire of the Clouds (18:01)

Ricardo Langlois est critique musical pour famillerock.com et critique littéraire pour lametropole.com. Mille Soleils, son 5e livre est disponible.

 

BANNIÈRE: DANIEL MARSOLAIS
WEBMESTRE: MARCO GIGUÈRE
RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

Fabriqué au Québec
Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone

Si vous songiez à appuyer notre site, c’est maintenant, c’est ici. Chaque contribution, qu’elle soit grande ou petite, aide à notre survie et appuie notre avenir. Appuyez Famille Rock pour aussi peu que 5 ou 10 $ – cela ne prend qu’une minute. Merci! Visitez notre boutique.

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives

Compteur

  • 491 550 Visites

Suivez-nous

To Top

Fabriqué au Québec!

Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone!

Honorons Nos Survivants Pleurons Nos disparus

Pour Un Monde Meilleur!