Spectacles

Nightwish St-Louis USA

Tarja Turunen et Nightwish
Spectacles Mai 2009
Publié le 27 mai 2024

Par Patrick Loiselle

Quand Ping-Pong et Nightwish se rencontrent !

C’est en fouillant sur Napster que j’ai découvert le groupe Nightwish, une semaine seulement avant la dernière visite du groupe avec Tarja Turunen en 2004. J’avais malheureusement fait l’erreur de ne pas aller les voir live et quelques années plus tard, Tarja fut cavalièrement remerciée (on connaît tous l’histoire sur la façon que ça s’était fait!) et je n’ai jamais pu la voir au sein du groupe.

Sautons quelques années, pour se rendre jusqu’en 2009. À l’époque, j’étais très impliqué au sein de la Fédération de Tennis de Table du Québec, à titre de vice-président et mon fils de 14 ans faisait partie de l’équipe du Québec. C’est quoi le rapport ? À cause et grâce au ping-pong. Nous avons vécu, mon fils et moi, une expérience assez spéciale, la concernant, entre autres.

Au fil des années, nous sommes devenus de vrais fans de Nightwish et autant de Tarja, carrière solo. En mai 2009, pour la promotion de son album My Winter Storm, elle partait en tournée et avait prévu une date pour Montréal au Medley le 1er mai. Ça aurait donc dû être parfait et très simple pour que finalement on puisse la voir live pour la première fois. Sauf que, cette date n’aurait pas pu mal tomber. C’était la même fin de semaine que les Championnats de Tennis de Table du Québec, que j’organisais à l’université Bishop’s et où Jordan était le favori. La récompense était très importante, puisque le champion se qualifiait automatiquement pour les Championnats Canadiens qui se tiendraient plus tard à l’été. Pour tous les autres, ils devaient passer par une étape de qualification le week-end suivant à Trois-Rivières.

Mais, on voulait vraiment voir Tarja ! Je devais donc trouver un plan B. J’ai commencé à regarder les autres endroits où, à part Montréal, elle se produirait. Toronto ne cadrait pas mieux dans notre horaire. Chicago au HOB aurait pu être envisageable, mais c’était pour 21 ans et plus, mon fils en avait 14 ! On oublie ça. San Francisco au Regency Ballroom était la dernière option. Comme il y avait peu d’informations sur le site, je décide de les appeler et de me faire confirmer que c’est en admission générale et pour tout âge. 

Ok, la destination est réglée, ça peut se faire. Mais, Jord doit absolument gagner le Championnat pour éviter de devoir passer par la qualification la fin de semaine suivante et le spectacle est le jeudi soir, à l’autre bout du continent. Je descends le voir dans sa chambre et je lui demande comment confiant il est de gagner ce championnat ? Il trouve ma question un peu étrange, à plusieurs semaines de l’événement. Je lui explique donc mon plan ; « tu gagnes et on monte à San Francisco voir Tarja, tu termines 2e ou pire et on monte à Trois-Rivières au lieu » (et je perds ce que j’ai payé pour la virée, mais ça je le garde pour moi, pas besoin de mettre une pression inutile). Il me regarde, prend quelques secondes pour répondre et me dit calmement « Je vais gagner le championnat ». Parfait. Je remonte en haut et j’achète les billets pour le show !

Tournée de son spectacle – Elle a donné 17 concerts en 2009

Restait les billets d’avion à régler et en fouillant j’arrive par hasard sur le nouvel itinéraire de Nightwish, avec la remplaçante de Tarja, Anette Olzon et je vois qu’ils seront à St-Louis le vendredi soir. Par hasard, est-ce possible de jumeler les 2 ? Évidemment. Donc l’horaire final sera, départ de Burlington jeudi matin vers San Francisco. Le lendemain matin, départ de San Francisco vers St-Louis pour Nightwish et le samedi, encore une fois tôt le matin, départ de St-Louis, pour Burlington. Si tout se passe bien, on sera de retour à la maison pour souper. Reste la portion la plus difficile, convaincre Madame que ma virée Père-Fils fait du sens ! 

Finalement, après m’avoir regardé en silence, pour ce qui m’a semblé une éternité, elle me répond « bien sûr, faites-le. » Dans ma tête, c’était pas tout à fait clair si elle était sérieuse ou si elle se foutait de ma gueule. Mais j’ai décidé de prendre ça comme un feu vert et j’ai immédiatement réservé nos vols et hôtels. Autre point à régler et c’était avec les membres du C.A. de la Fédération de Tennis de Table, comme quoi, je mettais tous mes œufs dans le même panier, en supposant que mon fils gagnerait et qu’on ne serait pas obligés d’être à Trois-Rivières le week-end suivant. Ils n’étaient définitivement pas très heureux de mon plan, mais comme rien n’était encore  joué, ils ne pouvaient pas trop grogner…encore ! 

Plus de peur que de mal, Jord gagne le Championnat, confirme sa participation aux Championnats Canadiens et on peut préparer nos valises l’esprit tranquille.

Notre premier vol qui part de Burlington, nous amène à bon port à San Francisco et on est rendus à l’hôtel vers 12:30. Le temps de se rafraîchir un peu et on part pour une bouffe rapide, avant de se mettre en ligne pour être bien placés, puisque c’est en admission générale. Mon fils, qui n’a pas la même patience de moine tibétain que son père, quand il s’agit d’attendre que les portes ouvrent pour un show, me demande s’il peut aller prendre une marche en attendant. On est en plein jour, dans un quartier commercial où il y a beaucoup de monde. Jord est parfaitement bilingue, donc j’accepte.

Environ 45 minutes plus tard, je le vois revenir d’un pas rapide et déterminé en affichant un immense sourire. « Tu me croiras pas », qu’il me dit ! « Je marchais tranquillement, quand j’ai vu Tarja, qui elle aussi prenait une marche. J’ai pris mon courage à deux mains et je suis allé la voir et lui dire qu’on venait du Québec spécialement pour la voir ! Elle s’est arrêtée et s’est mise à me jaser et nous remercier d’être venus.

Elle m’a donné un câlin et j’ai pu prendre une photo de nous deux ». 

Il flottait littéralement mon fils et quelle belle façon de débuter notre trip de gars ! Le spectacle comme tel était excellent, Tarja était spectaculaire et très engagée, malgré une foule modeste. Nous avons eu droit à principalement de son matériel solo avec seulement Nemo et Over the Hills and Far Away de son ancienne vie avec Nightwish.

Première soirée réglée. Maintenant on a droit à quelques heures de sommeil avant de s’envoler.

Très tôt le lendemain matin pour St-Louis et la seconde portion de notre périple.

Vol et arrivée à l’hôtel sans histoire et maintenant direction chez Pop’s à Sauget, en banlieue de St-Louis où Nightwish se produira. On arrive assez tôt, c’est encore une fois en admission générale et comme il y a possibilité de s’installer à l’étage, on ne veut pas rater notre coup. Une fois à l’intérieur, bien installés en haut où on voulait, il ne reste qu’à attendre que le premier groupe, que je ne connais pas du tout, arrive sur scène.

Pour cette tournée, Nightwish a fait appel à un jeune groupe danois du nom de Volbeat pour les accompagner ! Leur style très particulier a enflammé la foule et j’avoue avoir trouvé leur son hard rock ‘n’ roll très intéressant. Au fil des années, j’ai pu mieux les connaître et apprécier et je les ai vu à plusieurs reprises, avec Metallica, Halestorm et Ghost entre autres. Une fois leur première partie  terminée c’est Nightwish, en support de l’album Dark Passion Play qui s’amène. 

Nightwish, juillet 2009

La liste des chansons est composé principalement des 2 derniers albums, avec 5 pièces chacun de Once et Dark Passion Play, dont 7 Days To The Wolves qui débute les hostilités. Seront également jouées, Amaranthe, le premier simple de l’album, l’épique opus de 14 minutes The Poet and the Pendulum, ainsi que Sahara et The Islander.

Anette est très charmante et se débrouille très bien pour reproduire live ce qu’elle a fait en studio. Pour les pièces de Once et la période Tarja, c’est un peu plus ardu et le groupe doit s’ajuster. De Once, on a eu droit à évidemment Nemo, Dark Chest of Wonders, qui incidemment fut celle où Anette s’est le mieux débrouillée. Romanticide et Wish I Had an Angel, comme dernier rappel, furent également jouées. Pour la 5e pièce de Once, une belle surprise nous attendait, avec la présence de l’Amérindien John Two-Hawks à la flûte, pour nous servir une superbe prestation de Creek Mary’s Blood.

Live de 2006 avec la chanteuse Tarja

Encore une fois ,une très belle soirée et ça complétait de belle façon notre virée de boys. Fait cocasse, au retour en taxi, en jasant avec le chauffeur, et lui expliquant qu’on venait d’assister au show de Nightwish, il nous a raconté que le soir d’avant, c’est lui qui s’était chargé de trimbaler le guitariste, Emppu Voerinen du groupe, d’un bar à l’autre, jusqu’à très tard/tôt le matin !

Une très courte nuit plus tard, ce fut le retour à Burlington et de là vers la maison, juste à temps pour le souper ! 

Ce qui aurait dû être une soirée très simple à Montréal, a finalement viré à une superbe expérience avec mon fils, à l’autre bout du continent et des souvenirs inoubliables. Mais le point fort de l’aventure, malgré les 2 spectacles et le voyage comme tel, fut…un simple câlin !

Comme quoi, que la chaleur humaine restera toujours une émotion très forte!

 

Fabriqué au Québec!
Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone!

BANNIÈRE: MURIEL MASSÉ
WEBMESTRE: MARCO GIGUÈRE
RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

Si vous songiez à appuyer notre site, c’est maintenant, c’est ici. Chaque contribution, qu’elle soit grande ou petite, aide à notre survie et appuie notre avenir. Appuyez Famille Rock pour aussi peu que 5 ou 10 $ – cela ne prend qu’une minute. Merci! Visitez notre boutique.

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives

Compteur

  • 508 121 Visites

Suivez-nous

To Top

Pour Un Monde Meilleur!

Fabriqué au Québec!

Honorons Nos Survivants Pleurons Nos disparus

Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone!