Dossiers

Rock en garde partagé ?

L’arrivée d’un nouveau joueur dans une formation majeure
Publié le 9 octobre 2023

 

Par Patrick Loiselle

Éditorial selon sa perception et ses convictions. Un sujet qu’il voulait adresser depuis longtemps, à sa façon!

Depuis la nuit des temps, la race humaine vit au rythme de la religion, de la politique, d’évènements sportifs… et de musique. Ce sont tous des sujets polarisants et très souvent controversés qui alimentent depuis toujours les conversations et les passions des sociétés. Sans oser prétendre que le sport et la musique ont eu un impact aussi important dans le développement de ce que nous sommes devenus comme peuples, que la religion ou la politique. Il est clair qu’ils ont tout de même enflammé les esprits au fil des années. L’émeute au Forum suite à la suspension de Maurice Richard en mars 1955. Le match du Vendredi saint entre le Canadien et les Nordiques en avril 1984. Le fameux fiasco du stade en août 1992 avec Metallica et Guns N’ Roses. Ce sont tous des événements qui font partie de notre histoire et de notre folklore québécois.

Le Québec est reconnu mondialement comme un endroit où les groupes et les artistes adorent venir et se produire. Ils se sentent supportés et même adulés lorsqu’ils nous rendent visite. Le Québec a également été la porte d’entrée du succès et de la reconnaissance pour plusieurs groupes maintenant devenus des légendes. Genesis, Styx, Chris De burgh pour n’en nommer que quelques-uns, sont tous des artistes qui ont vu leur carrière prendre leur envol tout d’abord au Québec. Au Québec, on est des passionnés!

Stix et Gowan

La musique fait partie de notre quotidien, elle nous allume, nous motive, nous passionne, nous entoure, elle peut même affecter notre humeur. Mais, qu’est-ce qui est pratiquement aussi important que la musique elle-même? Les musiciens qui l’ont créée.

Quand on découvre un groupe qui nous fait vibrer, automatiquement on tombe en amour avec certains membres et habituellement c’est le chanteur, la voix et l’identité du groupe qui est ce premier amour. C’est normal, il nous fait vivre des émotions que personne d’autre nous apporte. Il nous fait rêver et même souvent on l’envie, jusqu’à vouloir lui ressembler. On le suit dans son cheminement et il fait pratiquement partie de notre vie. Jusqu’à ce qu’un événement important survient. Ce leader et l’âme du groupe quitte et sera remplacé par quelqu’un d’autre. Que se soit dû à un décès, un changement d’orientation ou de style, un conflit, la retraite, peu importe la raison, c’est un choc et notre petit monde douillet vient d’être chambardé!

Sammy Hagar remplace David Lee Roth

On retrouve exactement le même phénomène dans le monde sportif et ça fait partie de la réalité de tous et chacun. Nos idoles vont un jour partir, mais on continue à supporter l’équipe peu importe! Dans le monde du rock, c’est une toute autre tangente.

Dans l’histoire du rock depuis les 50 dernières années, plusieurs groupes importants ont eu à jongler avec cette situation; remplacer la voix originale du groupe par souvent un total inconnu. C’est un gamble terrible à prendre, mettre dans la balance tous les efforts et sacrifices faits pendant des années et avoir assez confiance en leur talent et en la nouvelle image du groupe, pour quand même aller de l’avant et poursuivre l’aventure. Et, malgré tout, souvent le pari a porté fruit. Les exemples sont nombreux de groupes ayant dû faire face à ce défi et qui en sont sorti grandis ou à tout le moins, ont réussi à survivre le choc initial et avoir une belle carrière par la suite.

Deep Purple avec le départ de Ian Gillan en 1973, mettant ainsi un terme au légendaire Mark II pour être remplacé par un vendeur d’habit, totalement inconnu du public, David Coverdale. Suite à la sortie du glorieux album Burn, Deep Purple jouait un de ses premiers concerts en Amérique en tant que tête d’affiche du légendaire California Jam. Le groupe roule encore à fond en 2023, plus de 50 ans plus tard et malgré plusieurs changements de personnel, “dont évidemment le retour de Ian Gillan, même deux fois plutôt qu’une”,  ils sont encore une force incroyable dans le monde du rock.

Genesis qui perdait son charismatique leader Peter Gabriel, pour être remplacé, après plusieurs auditions non concluantes, par le drummer! Phil Collins a pris les commandes du groupe et on connaît la suite, une domination des palmarès pendant les années 80.

Ozzy Osbourne qui se fait congédier par Black Sabbath, pour être remplacé par un petit homme avec une voix de géant, Ronnie James Dio, qui a apporté une énergie que tous croyaient disparue et surtout un côté mélodique que Sabbath n’avait jamais vraiment exploité.

AC/DC, aux portes du succès avec Highway to Hell et Bon Scott qui décède, au pire moment pour le groupe, pour être remplacé par l’obscur chanteur britannique Brian Johnson, qui participera à la création d’un des albums le plus vendu de tous les temps, Back in Black.

Bruce Dickinson qui remplace Paul Di’anno au sein d’Iron Maiden et qui aidera à faire de Maiden un des plus importants groupes de métal de l’histoire. Ces histoires ont tous un point en commun et il y’en a beaucoup d’autres. Elles peuvent être considérées comme un success story et les fans ont majoritairement accepté le « compromis ». J’ose à peine imaginer si chaque groupe, une fois le chanteur original parti, avait cessé d’exister, toute la musique incroyable dont on aurait été privés !

Évidemment, il y’a aussi les « purs et durs » qui jamais n’ont accepté le départ et le remplacement de leur idole. Malgré les succès que le groupe a pu connaître par la suite et la qualité de la musique encore offerte, la porte est juste fermée à tout jamais!

On voit régulièrement sur les forums de discussion les mentions « Journey sans Perry, c’est pas Journey », « sans Ace/Peter, no KISS » « No Freddie, no Queen » etc. C’est comprenable d’avoir ce raisonnement, ces légendes nous ont fait vivre des moments fabuleux et ils nous rappellent des moments d’une époque lointaine dont on se souvient avec nostalgie.

On entend également beaucoup le commentaire qu’un groupe qui utilise encore leur nom, malgré le fait que peu ou même aucun membre original ne fait encore partie de la formation, ne peut être légitime. Terrain très glissant et j’y vais ici d’une opinion très personnelle et je ne tente pas de convertir les gens ou justifier ma position.

Je suis un grand amateur de musique « live » ayant assisté à environ 500 shows. Évidemment, quand je décide d’aller voir un band, j’aimerais voir la formation originale. Celle qui a composé une musique assez inspirante pour me donner le goût de me déplacer et leur donner de mes sous pour passer un bon moment. Malheureusement, il est devenu de plus en plus difficile de voir ces formations originales et je dois faire le choix.  J’y vais ou non et habituellement j’y vais quand même. La raison est fort simple, pour moi, la musique est plus importante que ceux qui l’ont créée. Que ce soit par nostalgie ou par souci de voir un classique live pour la première fois, je sais que la performance sera assurément à la hauteur. Voir 80% de quelque chose est mieux que 100% de rien! C’est ma philosophie. Mais, je le répète, c’est mon opinion très personnelle. Je ne tente pas ici de convertir les gens ou justifier ma position.

J’ai brièvement adressé le côté émotif du sujet, mais le businessman en moi doit aussi parler du côté « affaires et l’offre et la demande ».

Maintenant, est-ce que se produire sous leur nom original, avec peu ou pas de membres originaux est moralement correct ? C’est évidemment tout à fait légal et accepté et si les gens ont le goût de faire le sacrifice financier pour assister au spectacle, alors pourquoi le groupe s’en empêcherait. C’est avant tout une business et ça doit rapporter.

De plus, ce n’est pas comme si les gens n’étaient pas au courant et qu’ils apprenaient une fois sur place que leur musicien préféré ne fait plus partie du groupe! Comme moi pour mon premier show de KISS en 1983 lors de la tournée Creatures of the Night et de voir un imposteur à la place de Ace. J’ai eu le cœur brisé sur le coup, mais je m’en suis remis et je les verrai 3x dans les prochaines semaines, dont le dernier à New-York.

Si on se fie aux salles remplies, malgré le coût astronomique du prix des billets, ça tend à prouver qu’une fois la déception passée de ne pas voir un individu en particulier, on passe par-dessus et les gens se présentent quand même pour la musique. La demande est là et certains s’occupent de faire une offre et le public embarque, par choix et non par obligation. C’est le principe même du modèle économique de notre société

La semaine prochaine j’irai à Boston voir le premier band que j’ai vu live quand j’avais 14 ans, Queen au Forum en 1980. Existe-t-il un groupe où les opinions sont plus divergentes que Queen + Adam Lambert ? Pour plusieurs, le groupe n’aurait jamais dû repartir en tournée avec un nouveau front man et continuer de se nommer Queen. Pourtant et malgré le fait qu’une des plus grandes icônes de l’histoire de la musique rock, Freddie Mercury, n’est plus, le groupe est probablement plus populaire aujourd’hui qu’il ne l’a jamais été, avec des salles à guichets fermés et se produisant même 2 soirs dans la majorité des 15 villes visitées! Pourquoi ? La réponse est probablement assez simple, les vedettes viennent et partent, mais leur héritage musical restera gravé à jamais dans la mémoire des gens…et c’est ça la beauté de la musique. Les classiques resteront intemporels et survivront les époques et de nouvelles générations continueront à les perpétrer, avec ou sans les créateurs originaux! C’est ma théorie! 

 
American Idol, Adam Lambert et Queen

C’est après cette sublime présentation en 2009 que Brian May a proposé à Adam Lambert de les accompagner au sein de la formation Queen. 

 

Fabriqué au Québec!
Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone!

BANNIÈRE: MURIEL MASSÉ
WEBMESTRE: MARCO GIGUÈRE
RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

Si vous songiez à appuyer notre site, c’est maintenant, c’est ici. Chaque contribution, qu’elle soit grande ou petite, aide à notre survie et appuie notre avenir. Appuyez Famille Rock pour aussi peu que 5 ou 10 $ – cela ne prend qu’une minute. Merci! Visitez notre boutique. Et, autre moyen pour nous aider est d’acheter les dessins encadrés de l’artiste peintre, Paul G. qui nous a offert ce magnifique don. 

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives

Compteur

  • 516 238 Visites

Suivez-nous

To Top

Pour Un Monde Meilleur!

Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone!

Honorons Nos Survivants Pleurons Nos disparus

Fabriqué au Québec!