Dossiers

Pierre Harel Hommage

Pierre Harel, le pionnier des paroliers rock du Québec! 
Publié  1er avril 2019
Vues 5900
Republié 17 avril  2024

Republié à l’occasion de la sortie du documentaire Offenbach et Corbeau sur Vrai TV 

Texte, photos et vidéos : Muriel Massé

Une société littéraire a créé dernièrement à huit clos un événement honorifique pour l’un de nos grands poètes et auteurs québécois, Pierre Harel. J’ai assisté à cette ‘reconnaissance’.

Quel honneur et bon timing de parler de lui en ce moment, à l’aube de ses 75 ans, l’artiste aux mille projets! L’auteur de plusieurs chansons au sein de l’éternel groupe rock Offenbach! L’interprète à la voix grave a ouvert le chemin au plus célèbre groupe rock de chez nous! On regarde l’impressionnante liste de ses compositions et on sait qu’il est le pilier, celui qui a fondé, structuré le Monument, le char d’assaut de la poésie rock québécoise. Offenbach, c’est Gerry, oui, mais c’est aussi lui. C’est grâce à lui! Même circonstance avec Corbeau. Il a monté ce quatuor super rock et composé d’énergiques hits pour finalement passer le flambeau à Marjolaine Morin.

Cette rencontre-entrevue partait de son livre écrit en 2005, Harel Rock ma vie! On scrutait chaque chapitre. Il nous décrivait chaque moment. Souvenirs, rires et musique étaient au programme. Donc, un hommage mérité pour cette biographie et la place importante qu’il a consacré à la musique et à la littérature francophones. Merci car nous allons le découvrir à nouveau au travers de ce bouquin passionnant et en le voyant remonter sur scène. Je vous conseille fortement de lire ce livre d’histoire remplies d’histoires, pour connaître tout le chemin chaotique que Pierre Harel a vécu. Tout énumérer ces souvenirs n’en finirait plus. 280 pages d’anecdotes et de très belles photos. Pierre est un génie, il est aimant, travaillant, responsable, reconnaissant et aussi père de nombreux enfants!

J’ai justement Harel Rock ma vie entre les mains. Dès les premières pages, on sait qu’on en apprendra des belles! Il débute, lorsqu’il était cinéaste, avec la rencontre, fin mai 71, des 4 gars d’Offenbach Pop Opera. C’était à l’entracte de leur dernier contrat de spectacles à l’hôtel St-Jean au moment où ils se disputaient le partage de la paye que Gerry distribuait au compte-goutte. Michel et Johnny n’étaient pas contents! Je regardais froidement ces 3 imbéciles qui se chamaillaient pour des brindilles, alors que leur musique me semblait avoir le potentiel de valoir des millions! (p. 25). Et c’est là que Harel s’est imposé comme cinquième membre du groupe et que la proposition de chanter en québécois est survenue!

Quelques chapitres entremêlés

À l’âge de quinze ans, sa mère lui achète pour cadeau de fête une guitare que le quêteux itinérant de Ste-Adèle, Jambe de Bois, vendait pour la somme de 25$ pour pouvoir se rendre à Québec. La même guitare qu’Elvis Presley faisait miroiter à la télé américaine, une Harmony! Un trésor entre ses mains dès son adolescence.

– Nous faisons la connaissance de Marjo et de ses nouveaux groupes, Corbeau et Corbach. Par ses récits, on se promène discrètement d’aventures en aventures, d’un amour à une autre. Sans gêne, il se décrit et parle de ses pulsions sexuelles et humblement, il raconte ses bons et mauvais coups souvent difficiles. Mais non, mais non, que diable, j’étais romantique! (p. 209)

– Nous assistons à l’élaboration de cette saugrenue idée, de jouer une messe des morts en grégorien à l’Oratoire St-Joseph! Une messe pas comme les autres. Audace et culot! Passion et frénésie! Ça frisait le scandale. Ceux présents doivent s’en rappeler à jamais! Rirolarma, quelle intense chanson!

Le roman de sa vie est tumultueux et tortueux. Joies et déceptions sans cesse.

–  En 2004, lorsque Marjo, esseulée dans son coin de campagne de Charlevoix voulait publiquement revenir chanter, il organisa une  séance d’enregistrement au studio Multisons, où il lui fit entendre les brides d’une chanson,  l’intro du tube Illégal crachait ses accords immortels. Les yeux de Marjolaine étaient aussi grands que ceux d’un enfant qui voit un sapin de Noel pour la première fois. Elle criait, trépignait, sautillait, s’extasiait, riait, pleurait, enfin, que dire, elle était heureuse! (p. 269)

J’ai voulu inclure cette entrevue de l’émission culturelle d’une journaliste et productrice indépendante, le Isabelle Juneau Show, qui reprend certains faits du livre.

Revenons à aujourd’hui avec la reformation, l’après Offenbach, le comeback des artistes ayant transité de près (ou de loin)à ce légendaire groupe. Encore une fois, c’est Pierre Harel l’instigateur, le créateur. Avec son vieil ami Jean Johnny Gravel et Pierre Lavoie, Normand Kerr, André Bisson, George Papafilys, il a fondé SOS R’N’R. Pour remonter sur scène, c’est une passion et pour montrer à la nouvelle génération qui est la vraie famille. Ce n’est pas rare que plusieurs autres musiciens reliés à Offenbach montent les rejoindre sur scène.

Pierre a signé plus de quatre cents chroniques pour Canoé! Il remercie dans son livre, Julie Snyder, Pierre Karl Péladeau, René Malo, Sylvain Cormier… de l’avoir aidé dans les plus creux moments de sa vie.

SOS R’N’R’

Pierre Harel et George Papafilys

André Bisson, Johnny Gravel, Pierre Lavoie et Norman Kerr

Nouvelles Compositions :

Les amours perdues (P. Harel / J. Gravel)
Deux cœurs (P. Harel / J. Gravel)
SOS R’N’R (P. Harel / J. Gravel)

Ce mercredi le 3 avril 2019, les 6 présents membres étaient les invités de l’émission Famille Rock animée par Géo Giguère. L’enregistrement s’est fait à l’Atomic Café. Le public était invité.

 

 

Fabriqué au Québec!
Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone!

Photo de bannière : Muriel Massé
BANNIÈRE: DANIEL MARSOLAIS
WEBMESTRE: STEVEN HENRY
RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

Si vous songiez à appuyer notre site, c’est maintenant, c’est ici. Chaque contribution, qu’elle soit grande ou petite, aide à notre survie et appuie notre avenir. Appuyez Famille Rock pour aussi peu que 5 ou 10 $ – cela ne prend qu’une minute. Merci! Visitez notre boutique. Et, autre moyen pour nous aider est d’acheter les dessins encadrés de l’artiste peintre, Paul G. qui nous a offert ce magnifique don. 

2 Comments

2 Comments

  1. Linda Boucher

    6 avril 2019 at 9:34 PM

    Wow ! Super bel article de Muriel Massé.
    Son livre à l’air très intéressant.
    Félicitations à tous.
    Vive le Rock en Français.

  2. Geo Giguere

    1 avril 2019 at 12:50 PM

    Un hommage tres mérité!

You must be logged in to post a comment Login

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives

Compteur

  • 491 546 Visites

Suivez-nous

To Top

Fabriqué au Québec!

Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone!

Pour Un Monde Meilleur!

Honorons Nos Survivants Pleurons Nos disparus