Chroniques

Quidam Néo Prog

Explora Rock #19
Le groupe Polonais néo prog Quidam
Publié le 6 août 2023 

Par Sylvain Larouche

Quidam 

Salut à vous tous très chers membres, merci à nouveau d être aussi nombreux à lire ma chronique. C’est inspirant et j’en suis énormément reconnaissant. Cette semaine je m’en vais dans un tout autre univers musical, je vais graviter dans une dimension rock-progressive avec le groupe extrêmement talentueux, raffiné et inspiré, Quidam. Un nom, certainement pas à oublier dans le monde de la Prog.

Tous les genres musicaux ont leurs puristes et le Prog n’en fait pas exception. En musique, c’est souvent fréquent de parler de comparaisons, mais à la base, il faut ressentir des émotions, écouter et voir tout le travail derrière une pièce, sa composition, sa mélodie, son harmonie, son rythme, ses arrangements etc… Avec Quidam nous sommes servis à souhait avec des compositions bien fignolées de cette bande provenant de la Pologne, un pays qui produit depuis plusieurs années une qualité d’innombrables musiciens impressionnants et de grand niveau.

Je considère qu’il faut les découvrir, ainsi qu’en parler

Originaire de Pologne, le groupe néo-prog Quidam sort son premier album en 1996 et séduit rapidement la presse spécialisée et le public. La voix angélique de la chanteuse Emila Derkowska et l’utilisation abondante de la flûte dans les arrangements du groupe leur ont assuré une place respectable aux côtés de Collage et Abraxas dans ce que l’on a appelé le contingent polonais de néo-prog des années 90.

En 1991, le guitariste Macief Meller, le bassiste Radek Scholl et le batteur Rafal Jermakow, alors âgés de 18 et 19 ans, forment le trio hard rock/blues Deep River et commencent à jouer dans les bars de Pologne. Ils sont bientôt rejoints par le claviériste Zbyszek Florek et passent par un certain nombre de chanteurs jusqu’à ce qu’ils trouvent Emila Derkowska en 1993. L’arrivée de la flûtiste Ewa Smarzynska a donné l’impulsion nécessaire pour changer la direction musicale vers un son plus symphonique.

Les chansons deviennent légèrement plus complexes, mais le groupe souhaite toujours attirer un large public. La musique se développe donc autour de l’axe néo-prog d’IQ, de Camel et de Pink Floyd à la fin de la période. C’est à ce moment-là que le groupe change de nom pour devenir Quidam, un mot latin signifiant ‘quelqu’un’, mais faisant ici spécifiquement référence à un poème de Kamil Norwid.

Les concerts de Quidam, menés par la charismatique Derkowska, acquièrent une renommée locale. En avril 1996, lors du premier festival de Prog Rock polonais, le groupe dévoile son premier album éponyme, sur lequel figurent les titres désormais classiques Sanktuarium et Ptone. Sorti sur le label local Ars Mundi, l’album sort lentement de Pologne et reçoit des critiques favorables. Des membres de Collage y font des apparitions en tant qu’invités et y écrivent des chansons.

Le groupe se produit pour la première fois en Hollande en janvier 1997, où il acquiert une certaine notoriété, ainsi qu’en France. Deux soirs en avril de la même année, Derkowska et Smarzynska ont été invitées à interpréter l’ouverture de Harbour of Tears sur scène avec Camel. Trois mois plus tard, le groupe se produit au festival Prog Live  97 à Corbigny (France).

Début 1998, Smarzynska quitte le groupe et est remplacé par Jacek Zasada, quelques semaines seulement avant le d’affiche du troisième festival Baja Prog à Mexicali, au Mexique. Entre-temps, la relation entre Quidam et Camel s’est développée de manière inattendue puisque le bassiste Colin Bass a engagé le groupe pour faire ses premières parties et le soutenir pendant sa tournée européenne de promotion de son album solo Outcast of the Islands.

Les choses se sont ralenties pendant les deux années suivantes, alors que le groupe préparait son troisième album studio, ne se produisant que rarement en Europe. The Time Beneath the Sky sort en mars 2002, album qui soulignera le départ de la talentueuse chanteuse Emila Derkowska. Bien que ce fut un passage difficile pour le groupe à mon humble avis ce fût une belle opportunité pour eux d’explorer de nouvelles avenues résolument moins symphonique avec l’arrivée d’un excellent nouveau chanteur Bartek Kossowicz avec des compositions beaucoup plus étoffés et avec des arrangements beaucoup plus Rock Progressif où chaque membre tire efficacement leur grand talent dans chacune pièces interprétées.

Leurs 4 premiers albums 1996, 1998, 2002 et 2005

Donc l’année 2005 sortie du disque Surrevival premier album avecm des textes chantés en anglais une réussite très bon disque solide à souhait une grande symbiose musicale qui nourrie en nous une agréable sensation de bien être contagieux. Je vous suggère vraiment d’écouter avec des écouteurs pour toute bien capter la finesse et la subtilité des arrangements dans toutes les pièces du disque. Alone Together 2007, dans la même mouvance un grand album dans le genre du grand calibre Kinds of Solitude at Night,Depicting Colours of Émotions, They are There to Remind Us de toute façon pour ma part cet album est un bijou d’un bout à l’autre.

Leurs 2 derniers albums, 2007, 2012 et leurs 2 DVD live, 2009 et 2010 

 

Je tiens à souligner que Quidam en spectacle frôle la perfection, une sonorité impeccable, performances dignes de leur ingéniosité créative.

2005

18 avril 2009, au OSKARD

Dernier disque studio 2012, Saiko fut leur dernier long jeu de quinze années de carrière les pièces Jesien et Walec méritent amplement le détour.

Maintenant le guitariste Macief Meller depuis 2020 fait partie du groupe Riverside et a produit un disque solo, Zenith Acoustic dans l’année 2021.

 

Par cette chronique je voulais faire une incursion dans le Néo-Prog surtout dans un pays comme la Pologne qui en abrité une multitude de bons groupes, Moonrise, Organic Noises, SBB, Riverside, Lizard, pour ne nommer que ceux là. Quidam fut un groupe qui a largement contribué à maintenir un haut niveau de standard élevé dans le Néo- Prog durant leur carrière d’une quinzaine d’années.

Merci à vous tous de me lire et partager vos commentaires à bientôt.

Membres :

Zbyszek Florek – keyboards, backing vocals
Bartek Kossowicz – vocals
Macief Meller – guitars, backing vocals
Maciek Wróblewski – drums
Jacek Zasada – flutes, percussion
Mariusz Ziółkowski – bass guitar
Ewa Smarzyńska – flutes
Emila Derkowska – vocal, backing vocals
Rafał Jermakow – drums, percussion
Radek Scholl – bass guitar
Waldemar Ciechanowski – vocals

Albums :

Quidam -1996
Angels’ Dreams -1998
The Time Beneath The Sky – 2002
SurREvival  -2005
Alone Together  -2007
Saiko – 2012

Live DVD:

Baja Prog – Live in Mexico ’99
The Fifth Season – Live In Concert 2005

Merci à vous tous de me lire et de partager vos commentaires, À bientôt.

 

Fabriqué au Québec!
Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone!

BANNIÈRE: DANIEL MARSOLAIS
WEBMESTRE: MARCO GIGUÈRE
RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

Si vous songiez à appuyer notre site, c’est maintenant, c’est ici. Chaque contribution, qu’elle soit grande ou petite, aide à notre survie et appuie notre avenir. Appuyez Famille Rock pour aussi peu que 5 ou 10 $ – cela ne prend qu’une minute. Et, autre moyen pour nous aider est d’acheter les dessins encadrés de l’artiste peintre, Paul G. qui nous a offert ce magnifique don. Merci !

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives

Compteur

  • 516 231 Visites

Suivez-nous

To Top

Fabriqué au Québec!

Honorons Nos Survivants Pleurons Nos disparus

Pour Un Monde Meilleur!

Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone!