Spectacles

Rolling Stones Foxboro

The Rolling Stones au Gillette Stadium près de Boston
Le 30 mai 2024
Publié le 1er juin 2024

Anniversaire de Ron Wood aujourd’hui le 1er juin, 77 ans !

Texte/Photos : Patrick Loiselle

Nous vivons présentement dans un monde rempli d’incertitudes, l’actualité est rarement gaie, le futur semble gris pour les plus jeunes, la planète nous envoie des signes fréquents de rébellion, bref, ce n’est pas toujours rose pour plusieurs.

Mais, il y a heureusement aussi certaines réalités qui sont toujours présentes également, des certitudes qu’on ne peut échapper et qui nous apportent un sentiment de stabilité et de sécurité. La neige est présente à chaque hiver, le hockey est toujours notre sport national et les Rolling Stones continuent de rocker, plus de 60 ans plus tard !

C’est donc ce jeudi soir, le 30 mai au Stade Gillette à Foxboro MA, domicile des Patriots de la NFL, que finalement je règlerai une des plus grosses anomalies de ma carrière de « troubadour rock », je verrai les Rolling Stones pour la première fois de ma vie !

2023, pour la sortie de leur dernier album Hackney Diamonds

Pour l’instant il n’y qu’une seule date de prévue au Canada, soit à Vancouver en juillet. De mon côté, les 2 options « faciles » étaient, le MetLife Stadium, à East Rutherford NJ, où le groupe se produisait 2 soirs ou le Gillette Stadium à Foxboro, en banlieue de Boston. Comme Boston n’est qu’à 4.5 heures de route de la maison, le choix fut finalement assez simple à faire.

Fait à noter, les Rolling Stones et le Gillette Stadium ont toute une histoire en commun. Le groupe a donné le tout premier concert dans l’enceinte du stade, lors de son ouverture en 2002. C’est également ici qu’ils ont donné leur premier show, en septembre 2021, sans leur batteur de toujours et membre fondateur, Charlie Watts, décédé un mois avant. Et ce soir, c’était le 100e concert à être donné au Gillette Stadium et encore une fois, c’est aux Rolling Stones à qui l’honneur revenait.

Je ne suis pas un grand fan des prestations dans un stade, juste trop gros et trop de monde et la météo peut assurément jouer les trouble-fêtes. Ça a failli être le cas ce soir, mais finalement on s’en est bien sorti, mais c’est le prix à payer pour voir live ces mégas artistes. Le côté plaisant cependant de voir un événement sportif ou musical aux States, c’est le avant, avec les fameux tailgates (1). Définitivement une expérience à vivre et c’est juste incroyable de voir l’équipement que ces gens apportent et les différentes bouffes qu’ils se font sur place. C’est hyper convivial et ça aide définitivement à se mettre dans l’ambiance. 

Le Gillette Stadium est un superbe complexe, avec des boutiques et restaurants de toutes sortes et aussi le Patriots Place où on peut retracer l’histoire d’une des plus grandes franchises du sport américain. Mais, on n’est pas ici pour voir du football, mais plutôt pour assister à la représentation d’une des plus grandes institutions du rock de l’histoire. Après nous être imprégnés de l’ambiance pré-party, c’était le temps de regagner nos sièges.

Première partie

Pour cette tournée, les Stones ont décidé d’avoir plusieurs artistes différents pour s’occuper de réchauffer l’atmosphère et ce soir à Foxboro nous avions droit au groupe de country-blues-rock américain, The Red Clay Strays. J’avoue candidement que je n’avais même jamais entendu parler d’eux avant aujourd’hui et à voir la réaction très timide de la foule, je ne devais pas être le seul.

Ce n’était pas mauvais et ils n’ont joué que 40 minutes, c’est un peu court pour se faire une bonne idée, mais pour le peu que j’ai entendu, je ne courrai pas m’acheter la discographie complète demain matin. Leur musique était très tranquille, aucune présence scénique, aucune interaction avec la foule. Finalement, ils étaient juste un peu plate à voir. Je ne comprends pas la réaction de certains artistes ! On t’offre une chance en Or d’être invité par un des plus grands groupe Rock de l’histoire et de performer devant une immense foule et tu livres ce genre de performance. Vraiment pas certain qu’ils se sont fait beaucoup de nouveaux fans ce soir. Leur mise en scène a définitivement raté la cible.

Enfin le spectacle

C’est maintenant le temps de passer aux choses sérieuses. S’il y a un groupe qui a su maîtriser l’art de se produire dans ces gigantesques stades, c’est bien les Rolling Stones et la scène est énorme. Elle fait pratiquement toute la largeur du terrain de football et la passerelle (cat walk) doit assurément s’avancer de près de 100 pieds dans le terrain. Reste à espérer qu’ils sauront bien l’utiliser!

Sur le coup de 20h50, les lumières s’éteignent et on se prépare à finalement voir ou revoir ces légendes vivantes. Le stade est rempli à craquer, ce sera une belle soirée. Calmement, tous les membres font leur entrée et ça démarre en lion avec Start Me Up. Le son est clair et juste assez fort, les énormes écrans géants suivent les mouvements de chacun et c’est absolument nécessaire étant donné la grosseur du stade. Chose intéressante avec les écrans. On ne se contentait pas juste de montrer les images, régulièrement on insérait des effets spéciaux pour rajouter du visuel, c’était vraiment bien fait.

Mais, pour une recrue comme moi, pour qui c’était son tout premier concert des Stones, j’avais très hâte de voir Mick Jagger et surtout de le voir bouger sur scène. Absolument incroyable, un vrai dynamo, il n’arrête pas de se promener, il se déhanche comme s’il n’avait que 70 ans et sa voix, tellement reconnaissable, n’a vraiment pas perdu beaucoup de son intonation ou de son caractère.  

Pour Keith Richards, il semble avoir le même look depuis tellement longtemps, mais il m’a drôlement impressionné par son engagement. Il semblait absolument heureux d’être là, ce soir avec nous et pour nous. Un sourire constamment accroché au visage. C’est ça avoir une présence scénique. Ont suivi Get Off of My Clouds, Bitch et finalement le premier morceau du petit dernier, Hackney Diamonds et la pièce Angry. Déjà, elle semble une incontournable de leur répertoire. Pour la prochaine, c’était les fans qui votaient et ce fut Emotional Rescue qui fut l’heureuse élue, elle qui n’avait pas été jouée depuis 10 ans. Les autres options étaient; Monkey Man, Out of Time et Live With Me.

Wild Horses

Après une couple d’autres morceaux et l’introduction de tout le monde, c’était maintenant l’heure de la pause pour Mick et Keith s’est chargé de prendre la relève pour interpréter Tell Me Straight, encore une nouvelle pièce et Little T&A

Maintenant, ça y est, on est rendus aux gros canons et c’est sous une scène toute illuminée avec des colonnes géantes que débute Sympathy for the Devil. Le visuel est spectaculaire et Keith nous offre un des meilleurs solos de la soirée. Suivront Honky Tonk Woman et une version rallongée de Midnight Rambler avec un excellent solo d’harmonica de Jagger. Gimme Shelter, une autre pièce absolument incontournable et où Mick et l’excellente choriste Chanel Haynes nous en ont mis plein la vue et les oreilles.

Ce fut également le moment où l’énorme passerelle a été le plus utilisé de la soirée. Les 2 l’ont utilisé à profusion pour s’avancer jusqu’au bout et se donner la réplique. Un très beau moment. La mystique et aussi ma préférée des Stones, Paint in Black, a suivi avec la scène sobrement décorée en noir et blanc, mais qui donnait un effet incroyablement lugubre et très visuel. Encore une fois, de toute beauté. Il en reste une et évidemment, on ne pouvait passer à côté de Jumpin’ Jack Flash.

Le rappel

Après quelques minutes à se faire prier, le groupe nous revient et c’est avec une nouvelle pièce, la sublime Sweet Sounds of Heaven, que débute les rappels.

Encore une fois, on a droit à tout un duel entre Mick et Chanel et la version live a pris une toute nouvelle direction et est définitivement plus longue et plus épique que sur l’album. Finalement, nous sommes rendus à la toute fin et tout le monde sait ce qui sera joué et (I Can’t Get No) Satisfaction nous est servie comme digestif. Après les salutations et remerciements habituels, le groupe s’offre une dernière vue de l’énorme foule, avant de quitter pour de bon.

Je l’avoue, mes attentes étaient élevées, mais j’espérais ne pas être trop sévère dans mon évaluation. Mais, au final, quelle expérience incroyable j’ai pu vivre ! J’ai finalement compris pourquoi les Rolling Stones sont un des plus grands groupes de l’histoire de la musique. Leur façon de rendre intime un spectacle joué devant un stade absolument paqueté, est juste inégalé. 

En résumé, je me rends bien compte qu’un seul mot est nécessaire pour les décrire, LÉGENDES !

Chansons

  • Start Me Up
  • Get Off of My Cloud
  • Bitch
  • Angry
  • Emotional Rescue
  • Tumbling Dice
  • Wild Horses
  • Mess it Up
  • You Can’t Always Get What You Want
  • Tell Me Straight 
  • Little T&A
  • Sympathy for the Devil
  • Honky Tonk Woman
  • Midnight Rambler
  • Gimme Shelter
  • Paint in Black
  • Jumpin’ Jack Flash

Rappels 

  • Sweet Sounds of Heaven 
  • (I Can’t Get No) Satisfaction 

Notes: – (1)  Pas de réelle traduction pour tailgate. Immense happening avant un spectacle ou événement sportif qui se passe pour la plupart du temps dans le stationnement. On y expose, on y mange… un vrai spectacle en soi ! 
 – Les vidéos de cette soirée du 30 mai proviennent toutes de YouTube filmées par différents spectateurs. 

 

Fabriqué au Québec!
Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone!

Photo de bannière, les Rolling Stones, 28 avril 2024 : Kevin Mazur
BANNIÈRE: MURIEL MASSÉ
WEBMESTRE: MARCO GIGUÈRE
RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

Si vous songiez à appuyer notre site, c’est maintenant, c’est ici. Chaque contribution, qu’elle soit grande ou petite, aide à notre survie et appuie notre avenir. Appuyez Famille Rock pour aussi peu que 5 ou 10 $ – cela ne prend qu’une minute. Merci! Visitez notre boutique.

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives

Compteur

  • 517 273 Visites

Suivez-nous

To Top

Pour Un Monde Meilleur!

Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone!

Honorons Nos Survivants Pleurons Nos disparus

Fabriqué au Québec!