Albums

Scorpions Love at First Sting

Scorpions, 40 ans pour Love at First Sting
Publié le 7 juin 2024

Par Ricardo Langlois

Les années Bonheur. Les années de notre jeunesse. La musique hard rock ou métal. Metallica et Ride the Lightning, Iron Maiden et Poweslave, Judas Priest et Defenders of the Faith, Dio et The last in Line, Van Halen et 1984, Anthrax et Fistul of metal, Voivod et War and pain.

Je les écoutais en boucle. Travailler pour Pop Rock était un vrai Bonheur. Cette musique qui frappe la surface du monde. Qui questionne des adolescents ? L’affect, l’émotion où tout se confond. Narcisse et Orphée réunis dans le même interdit.

Scorpions et le Us Festival

Il n’a pas été facile d’éclipser Van Halen à son apogée, mais faire appel à l’US Air Force fera l’affaire. C’était le dimanche 29 mai 1983 et les Scorpions étaient en deuxième position à l’affiche du soi-disant Heavy Metal Day at the Us Festival. Le jamboree musical massif près de San Bernardino en Californie, organisé par le promoteur Bill Graham et le cofondateur d’Apple, Steve Wozniak. Également en vedette Ozzy Osbourne, Judas Priest et un Mötley Crüe en pleine ascension.

Un problème était que Van Halen était Van Halen. Les têtes d’affiche ont peut-être perfectionné leurs côtelettes en reprenant les premières chansons des Scorpions, Speedy’s Coming et Catch A Train. À l’époque où elles formaient les clubs de Los Angeles, mais maintenant elles n’étaient pas au-dessus d’un peu de merde entre groupes. Et donc les Scorpions se sont retrouvés interdits par ordre de Dave Lee Roth et compagnie, d’utiliser leur décor complet, au-delà d’un peu de pyro pour ouvrir le spectacle.

Heureusement, le directeur de tournée du groupe, né à Liverpool, Bob Adcock, a eu une idée brillante. Le scouser ingénieux a appelé une base de l’US Air Force à proximité et a demandé s’ils pouvaient faire voler des avions de chasse au-dessus du site du festival au moment précis où les Scorpions commençait leur set. « Bien sûr », a-t-on répondu. « Pourquoi pas ? »

Aidés par l’apparition de matériel militaire de plusieurs millions de dollars, les Scorpions ont volé la mise sous le nez de Van Halen. Mais cette apparition au Us Festival était plus qu’une simple victoire de l’Allemagne sur l’Amérique dans une guerre froide imaginaire du heavy metal. Cela a également représenté un tournant pour les Scorpions. L’album qu’ils ont sorti au début de l’année suivante, Love At First Sting, était un bijou de heavy metal exaltant des années 80 conçu pour plaire au public américain.

Propulsé par le succès intemporel de MTV, Rock You Like A Hurricane, c’est exactement ce qu’il a fait. Soudain, les Scorpions n’étaient plus des curiosités euro-metal avec des accents amusants. C’étaient des superstars mondiales.

« Nous avons toujours voulu faire un meilleur album à chaque fois », dit Schenker. «Nous nous sommes poussés : Faisons-le mieux, faisons-le mieux. Avec Love At First Sting, nous l’avons fait. 

Still Loving You

En entrevue, Klaus Meine est généreux. « C’est vrai que nous avons signés de belles balades, mais Still Loving You, qui est à la fois belle et puissante, a ce petit truc en plus. Après, je ne veux pas la ramener, mais pour donner vie à une telle chanson, il faut un chanteur capable de le faire. Pendant des années, j’ai plus hurlé que vraiment modulé. C’est pourquoi un morceau de ce genre était un vrai challenge. Ce n’est pas si simple de parvenir à faire passer de telles émotions. Quand on voit à quel point ce titre a pu toucher de gens, combien il est important pour eux, je pense que nous avons fait du bon boulot.  »

1985

Grâce à leur musique, ils ont fait le tour du monde. J’écoutais récemment une interview de James Hetfield et de Kirk Hammett à la radio. L’animateur leur demandait dans combien de pays Metallica avait joué jusqu’à présent. Et ils ont répondu : Oh, c’est à Scorpions qu’il faut poser ce genre de questions ! Ce sont eux qui ont été les pionniers. Si nous voulions aller jouer dans un pays que nous n’avons jamais visité, nous attendions que Scorpions y soit allé. Nous savions ainsi que ces endroits étaient sûrs et allions y jouer à notre tour ! 

« Metallica a joué dans de nombreux pays, mais pas autant que nous. En 1996, après la guerre, nous avons par exemple joué à Beyrouth, au Liban. Dans bien des pays, nous avons pris des risques. Et ça s’est bien passé. Quelques pays mentionnés : Liban, Russie, Malaisie, Philippines, Chine, Turquie, Colombie, Chypre, Israel, Indonésie, Vietnam, Taiwan etc. etc. »

Pour leur nouvelle tournée, le groupe a réécouté l’album très attentivement et nous nous sommes aperçus qu’il renfermait outre les hits les plus connus comme Bad boys running Wild, Still loving you, Big City Nights et Rock you like A Hurricane, tout un tas d’autres hits. Au point que nous avons décidé, sur cette prochaine tournée, de jouer l’intégralité de ce disque. (1)

2024

Liste des pistes :
1. Bad Boys Running Wild – 3:56
2. Rock You Like A Hurricane – 4:13
3. I’m Leaving You – 4:18
4. Coming Home – 5:01
5. The Same Thrill – 3:34
6. Big City Nights – 4:10
7. As Soon As The Good Times Roll – 5:05
8. Crossfire – 4:37
9. Still Loving You – 6:27

Note
(1). Entrevue Rock Hard, avril 2024.

Ricardo Langlois est journaliste, collectionneur de vinyles et auteur de 6 livres de poésie.

 

Fabriqué au Québec!
Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone!

BANNIÈRE: MURIEL MASSÉ
WEBMESTRE: MARCO GIGUÈRE
RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

Si vous songiez à appuyer notre site, c’est maintenant, c’est ici. Chaque contribution, qu’elle soit grande ou petite, aide à notre survie et appuie notre avenir. Appuyez Famille Rock pour aussi peu que 5 ou 10 $ – cela ne prend qu’une minute. Merci! Visitez notre boutique.

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives

Compteur

  • 508 122 Visites

Suivez-nous

To Top

Fabriqué au Québec!

Honorons Nos Survivants Pleurons Nos disparus

Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone!

Pour Un Monde Meilleur!