Spectacles

Deep Purple Bananas

Souvenir et expérience Deep Purple 2004
Publié le 9 septembre 2023

Par Patrick Loiselle

Deep Purple

Il y a 20 ans, le 25 août 2003, sortait le nouvel album studio de Deep Purple, leur 17e déjà en carrière, simplement nommé Bananas! Pourquoi cet album est si important dans leur discographie ? Parce que c’est le premier avec Don Airey aux claviers, en remplacement du légendaire Jon Lord, un des membres fondateurs en 1968, qui avait décidé de se retirer quelques mois avant.

2005- Dernière tournée de Bananas, France

Cet album, bien que loin d’être leur meilleur ou même considéré un grand album malgré quelques bons morceaux, dont l’excellente pièce instrumentale Contact Lost, a cependant une signification particulière également pour moi. Suite à une série d’événements, j’ai réussi pour la première fois à rencontrer le band qui m’a fait découvrir mon amour pour les albums live et éventuellement les shows live également quand j’avais 10 ans, dans leur environnement, voici mon histoire!

Comme on était en 2003, la façon que les groupes communiquaient avec leurs fans sur les réseaux sociaux était bien différente d’aujourd’hui, ainsi que la façon que l’industrie du spectacle fonctionnait en général. C’était encore abordable d’acheter des billets, des sièges “Platine”, ça n’existait pas et le scalping était limité aux abords de la salle de spectacle et non pas une industrie importante et franchement désagréable comme c’est maintenant rendu le cas de nos jours!

C’était aussi le début d’une nouvelle mode, soit pour les groupes d’offrir des forfaits VIP où dans certains cas, on pouvait même rencontrer les artistes dans un environnement contrôlé quelques minutes avant ou après le show. Évidemment aujourd’hui, la majorité des groupes ont suivi la parade et certains offrent même des expériences pouvant se chiffrer dans les milliers de dollars! Mais, on était pas encore rendu là.

Donc, de retour en 2004 et comme Deep Purple est un de mes groupes préférés et que je les écoute depuis que j’ai 10 ans, j’étais vraiment excité de savoir qu’ils viendraient nous visiter le 10 août prochain. La tournée roulait déjà depuis un bout, mais c’était leur première visite chez-nous depuis 6 ans, lors de l’excellent Triple Bill avec ELP et Dream Theater. Une fois mes billets achetés, je me suis mis à participer à différents forums sur internet et éventuellement la discussion a viré sur justement les forfaits VIP et les rencontres “payantes” avec les artistes et que ça se mette à déraper un peu.

Plusieurs trouvaient que c’était une bonne idée de finalement avoir l’opportunité de rencontrer leurs idoles, même pour un prix, alors que d’autres s’insurgeaient contre le fait de devoir payer pour justement avoir un moment avec eux, avec tout l’argent dépensé au fil des années pour justement les encourager. À noter que Deep Purple avait décidé d’embarquer dans la parade eux aussi, mais pas pour Montréal, donc nous, on n’avait même pas le loisir de choisir d’y aller ou pas. C’était uniquement réservé au marché américain. La discussion devenait de plus en plus enflammée jusqu’à ce que Ian Gillan (chanteur de Deep Purple) lui-même décide d’y participer et expliquer la décision et son point de vue.

2004, Deep Purple à la télévision australienne

Cette décision avait été prise par le management et la compagnie qui avait booké la tournée et ils n’avaient pas grand mot à dire sur la situation. Non, il n’était pas un grand fan de cette nouvelle formule puisque le groupe a toujours essayé d’être très approchable, surtout depuis le départ de Ritchie Blackmore 10 ans auparavant. Mais, ils n’avaient pas le choix de suivre cette nouvelle tendance et il comprenait la frustration de certains. Ceci dit, ”rien n’empêche “que vous fassiez la demande gentiment et qu’il lui ferait plaisir d’essayer de vous rencontrer”, telles fut ses paroles! J’ai donc immédiatement copier sa remarque et je me suis mis à fouiller pour trouver l’adresse du management de Deep Purple.

Je n’ai pas réussi à pouvoir communiquer avec eux, alors je suis allé directement sur la page de Ian Gillan et j’ai réussi à trouver un contact et j’ai pu faire ma demande. “Pour le spectacle de Montréal, je demande gentiment d’avoir la chance de rencontrer le band tel que proposé par Ian lors d’une discussion avec ses fans” et j’ai copié la remarque de Ian. On s’entend que je n’avais pas de gros espoir,  jusqu’à ce que je reçoive un courriel quelques semaines avant le show, me mentionnant qu’il y’aurait une enveloppe à mon nom à la billetterie avec les instructions! Je n’en croyais pas mes yeux! Non seulement j’avais eu une réponse, mais on avait accepté ma requête, je flottais littéralement.

2004 à Montreux, spectacle complet 

Donc, le 10 août, jour du spectacle et aussi jour d’anniversaire de ma blonde, on quitte Sherbrooke pour le Centre Bell. J’étais hyper anxieux et nerveux, est-ce qu’il y aurait vraiment une enveloppe à mon nom ou devrais-je montrer mon courriel et essayer de convaincre les gens de la billetterie du bien-fondé de ma confirmation ?

Finalement, je m’en faisais pour rien, l’enveloppe était effectivement là, à mon nom, avec les passes VIP et les instructions pour la procédure. La rencontre aura lieu après le spectacle. J’ai rarement été aussi excité et d’un coup le show comme tel, venait de passer en deuxième importance, tout ce que je pensais était que je rencontrerais les membres d’un de mes groupes favoris, grâce à un simple courriel envoyé, un peu comme une bouteille à la mer, avec tellement peu d’attentes que j’en étais encore estomaqué!

Le show comme tel fut excellent, avec évidemment tous les classiques du Mark II, Highway Star, Smoke on the Water, Perfect Strangers etc ainsi que les nouvelles pièces de Bananas. Sans dire que j’avais hâte que le show se termine, mais j’avais hâte que le show se termine! Une fois les dernières notes de Black Night jouées et les derniers saluts du band, c’était maintenant le temps de passer à la deuxième portion de la soirée.

2004 à San Francisco

On descend donc en bas et effectivement quelqu’un du staff nous attendait pour nous diriger vers une petite salle à l’arrière. Je n’avais aucune idée à quoi m’attendre, mais ce qu’on nous expliqua était que ce ne serait pas comme un “Meet n’ Greet” ordinaire, donc comme ceux payants, mais plutôt une rencontre avec les connaissances et amis du groupe et que ce serait dans une atmosphère plus décontractée. Bouchées et boissons seraient également offertes! Lorsqu’on est rentré dans la pièce il y’avait déjà quelques personnes et tour à tour les membres du groupe ont fait leur apparition. C’était surréel un peu pour moi de voir ces géants du rock, dans un environnement si relax.

Ian Paice (drummer) Roger Glover (bass) et Don Airey (claviers) furent les premiers à se présenter et immédiatement on a senti une chaleureuse atmosphère et ils sont dirigés vers nous pour nous mettre très à l’aise, sachant pertinemment qu’on était un peu “starstruck”. Roger nous a remercié d’être là, que sans nous, ils ne seraient pas là non plus! On a jasé de tout et de rien, comme si on se connaissait déjà, même chose avec les autres gars. Steve Morse (guitariste) et finalement Ian Gillan sont arrivés quelques minutes plus tard. Ma blonde a eu sa photo avec Steve, on a pu échanger un peu avec eux également, pris un drink et quelques bouchées et juste profiter du moment. Après environ 30 minutes, le band nous a indiqué qu’ils étaient un peu fatigués et qu’ils se retiraient, mais qu’on pouvait rester encore un peu si on le désirait. Mais, comme on avait de la route à faire pour revenir à la maison, on a quitté nous aussi, avec ma tête qui tournait encore (et pas à cause de la boisson!).

Susie Bishop et Steve Morse

Patrick Loiselle, Roger Glover et Susie Bishop

Ian Gillan et Patrick Loiselle

Pendant le retour, ma blonde et moi on était très silencieux dans la voiture, on absorbait encore ce qu’on venait de vivre. Définitivement une des grandes expériences de ma vie de rocker dont je me souviendrai toujours. Au fil des années suivantes, j’ai eu la chance de rencontrer plusieurs groupes et artistes, mais ma première rencontre avec Deep Purple figurera toujours au sommet de mes souvenirs!

 

Fabriqué au Québec
Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone

BANNIÈRE: MURIEL MASSÉ
WEBMESTRE: MARCO GIGUÈRE
RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

Si vous songiez à appuyer notre site, c’est maintenant, c’est ici. Chaque contribution, qu’elle soit grande ou petite, aide à notre survie et appuie notre avenir. Appuyez Famille Rock pour aussi peu que 5 ou 10 $ – cela ne prend qu’une minute. Merci! Visitez notre boutique. Et, autre moyen pour nous aider est d’acheter les dessins encadrés de l’artiste peintre, Paul G, qui nous a offert ce magnifique don.

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives

Compteur

  • 491 786 Visites

Suivez-nous

To Top

Pour Un Monde Meilleur!

Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone!

Honorons Nos Survivants Pleurons Nos disparus

Fabriqué au Québec!