Chroniques

Steve Cropper Le Colonel

Guitariste émérite selon Murray numéro 80
Steve Cropper
Publié le 23 mai 2023

Par Normand Murray

Steve Cropper «The Colonel»

Phénoménal guitariste écrivain et producteur

Steve Cropper surnommé le Colonel est un guitariste américain, écrivain, producteur et grand musicien  Musique soul, plus connu pour son travail créatif de la grande famille du Soul produit par la maison d’enregistrement de Memphis Stax Records comme membre à part entière et guitariste reconnu de la boîte. L’homme des studios Stax qui plus tard devint Booker T and the MG’s avec un énorme succès Green Onions dans les mid sixties. Spécifions que le surnom de Colonel lui fut donné lors de son passage chez les Blues Brothers, lui qui fut guitariste attitré avec Duck Dunn, les membres fondateur des Blues Brothers.

Booker T and the MG’s, Steve Cropper, Al Jackson Jr., Donald «Duck» Dunn et Booker T. Jones (Photo: Don Paulsen/Getty Images)

Né en 1941 au Missouri. Dès son jeune âge, ses parents déménagent à la  mecque du country et ville d’Elvis Presley, Memphis, également la mine d’or de tout ce qui a de guitares de collection. Dès lors, à 14 ans, il reçoit sa première guitare et commence a jouer pour les innombrables orchestres locaux de cette ville légendaire de vedettes country et Rock and Roll. Cropper et le guitariste Charlie Freeman forment le Royal Spades, qui devint pas la suite les Mark-Keys, faisant des sessions en studio qui éventuellement un succès en jaillit en 1961, Last Night.

Dans ce groupe, une autre future légende joue avec le bassiste Donald « Duck »Dunn, celui qui remplaceras Lewis Steinberg et le trompettiste Wayne Jackson. Lorsque le fondateur Chips Moman de Stax Records quitte, il devient le A and R Man du studio Artist and Repertoire man et conseiller spécial par le fait même. C’est avec Booker T Jones sur l’orgue Hammond et le piano et le bassiste Donald Duck Dunn et le batteur Al Jackson Jr pour former Booker T and the MG’s avec cet éternel succès de Green Onions, un soul hypnotique à souhait, s’il en est un.

À cette époque, il est demandé comme guitariste maison et d’être le guitariste pour nul autre que la légende Otis Redding, avec le quel émergera une autre chanson inoubliable, la célèbre Sitting on the Dock Of the Bay et coécriture évidement et encore une autre prestance avec un autre énorme succès cette fois ci avec le duo Sam and Dave, le succès Soul Man ou Sam dit au solo « Play it Steve ».Qui sera repris avec nul autre que les Blues Brothers avec sa contribution encore une fois de créateur et arrangeur émérite avec, le encore une fois, le bassiste Donald « Duck « Dunn.

1967

Question guitare, à cette époque il aura une Fender Esquire 1959 ainsi qu’une Fender Stratocaster des années début soixante de couleur blonde. Faut absolument mettre sa participation directe avec la légende Wilson Pickett pour la coécriture de The Midnight Hour, encore une autre avec nul autre que Eddie Floyd avec Knock on Wood. Comment se façonner une réputation incroyable de son écriture et la grande compréhension de comment faire un oui éternel succès sa route n’étant pavé que de ça des grands succès.

1968

Eddie Floyd et Steve Cropper

En ces temps, sa réputation dépassait amplement les USA, même les Beatles John Lennon et Paul McCartney avaient fait une tentative pour aller le rejoindre à Memphis pour des sessions d’enregistrement, mais malheureusement Brian Epstein arrêta le tout avant les sessions prévues, citant des problèmes de sécurité. De cette période émana un livre de Rob Bowman Soulville U.S.A. The story Of Stax Records. Une citation de Booker T Jones dit tout sur lui, citons :. On écrivait des sonorités également spécialement Steve d’une grande conscientisation dans le son pour sortir le Max de sa Telecaster sans changer les arrangements et usant simplement ses doigts et ses plectres bien sur ses amplis. Terminons les années 60 avec un retentissant succès repris maintes fois par plusieurs grands de ce monde, la chanson de son premier album solo With a Little Help From My Friends (1969).

Départ de Cropper de Stax en automne 1970. avec Jones, Jackson et Dunn. Le pourquoi, qui veut quitter un génie pareil?, mon opinion personnel.

1968 – dans chambre de contrôle de Stax Records.

Fondation du studio TMI Studios avec Jerry Williams et ancien membre du Mark-Key Ronnie Stoots.

De cette période il joua pour Tower Of Power, Rod Stewart, John Prine, José Féliciano, The Jeff Beck Group, Ringo Starr ainsi que John Lennon. Mettons en perceptive le tracé phénoménal de vedettes dans les années 70 qui ont eu recours à ses services de génie de la guitare et ses arrangements personnelles. Ritchie Havens, la grande chanteuse Yvonne Helliman, Michel Polnareff, Leo Sayer et une autre grande chanteuse, Etta James.

Années 70  Steve Cropper et Neil Young (Photo: Larry Huls Getty Images)

La fin de Booker T and the MGs pour 13 albums, 60’s et 70’s, 7 albums pour Otis Redding, les années 60. Il ne faut surtout pas oublier sa contribution avec ce que je considère comme un des 10 meilleurs guitaristes de blues au monde, avec Albert King, 1967 et 69, le gaucher qui a influencé un autre du nom de Jimi Hendrix. Continuons avec Peter Frampton en 1979, Art Garfunkel, 1975, d’ailleurs plus tard dans sa carrière, il jouera avec Paul Simon en 1997.

Les années 80, également des collaborations avec des grandes stars de cette époque et au-delà de cette limite. D’emblée, commençons par un grand succès cinématographique très musical, Les Blues Brothers dès 1980 et l’autre film Blues Brothers 2000. Un réenregistrement The Docks of the Bay avec Sammy Haggar en 1979. Cropper qui demeurait à Los Angeles depuis 13 ans déménagea à Nashville, une autre mecque du country. Il réunit les Blues Brothers en 1988. Je crois le seul et unique refus de se joindre a été celle de Weird Al Yankovic, qui lui attribua un rôle caméo dans le film The Complete Al (1985.) Il essaya de joindre le groupe de Yankovic sans succès.

Les années 90, on débute en 1991 avec une prestance de deux jours sur le cinq à l’exposition internationale de Séville avec le Expo 92, Guitar Legends en compagnie de légendes comme lui-même BB King, Robert Cray, Eric Clapton, Bo Diddley, Brian May, Albert Colin, Bob Dylan, Joe Satriani et nul autre que Steve Vai.

1992, reconnaissance de Booker T and the MGs au Rock and Roll Hall of Fame et Cropper apparait avec Bob Dylan à son trentième anniversaire de celui-ci au Madison Square Garden de New York secondant Dylan évidement, mais encore Eric Clapton, George Harrison, Tom Petty Johnny cash, Chrissie Hynde, Sinéad O Connor, Stevie Wonder et Neil Young. De la versatilité au pouce cube avec du grand vedettariat également.

Ce concert sera enregistré et sortit en 1993 sous le titre de 30th Anniversary Concert Celebration. Suite à ce concert Neil Young demandera à être accompagné par booker T and The MGs pour sa tournée mondiale et un enregistrement en son studio.

1996 Cropper est nommé et à juste titre de Greatest Guitar Player par la revue anglaise Mojo magazine. Demandant à nul autre que Keith Richards son avis sur Le Colonel Cropper, il dit simplement l’Homme Parfait, oui quand un guitariste tel Richards dit de toi un tel compliment, tu es quoi, la perfection.

En février 1998, Cropper sort le film documentaire Play it Steve qui inclus une panoplie de tous les grands succès soul et ceux qui ne vieillissent jamais. Le titre inspiré de la ligne dans la chanson Soul Man qu’on entend au solo Play it Steve de Sam and Dave et plus tard avec Belushi des Blues Brothers.

Les années 2000-2004, Cropper apparait avec Dunn et Jones comme band backing à Eric Clapton Crossroads Guitar festival au célèbre Cotton Bowl à Dallas. Sur le même spectacle Joe Walsh et David Hidalgo.

2004

Bo Diddley et Steve Cropper -Crossroads Guitar Festival – Journée 3 au Cotton Bowl Stadium à Dallas, Texas. (Photo : KMazur/WireImage)

Récompense en 2005, il fait sa grande rentrée au Hall of Fame des Écrivains de chansons. Une autre de ses innombrables coproductions, The Memphis Album (2007), enregistré par le chanteur de soul australien Guy Sebastian. Cropper a aussi joué la guitare sur les subséquentes tournées promotionnelles et deux ans plus tard, la parution du microsillon ou cd The Memphis Tour.

Ricky Fante et Steve Cropper – 36th Annual Songwriters Hall of Fame Induction Ceremony (Photo :  L. Busacca/WireImage)

Mars 2008, Cropper et Sebastian sont invités sur The Vega Sunday Session avec comme hôte Mark Gable du Rock Band The Choirboys. Juillet 2008, coopération avec Felix Cavaliere pour l’album Nudge it Up a Notch. Août 2008, apparition avec The Animals et Eric Burdon au Rythm Festival.

Novembre 2009 EMP/SFM lui présente le Founder Award ,Octobre 2010 Entrée au Hall Of Fame de Nashville en tant qu’écrivain de chansons. 2011 l’album Dedicated ce qui est un hommage a les 5 Royales. 2013 invité spécial de Peter Frampton Guitar Tour incluant la première performance a quatre sur une scène avec Frampton, Robert Cray et Vince Gill. Avril 2013 apparition a la quatrième version du Clapton Guitar Festival avec Jones Meat Guitar Murphy et Booker T and the MG’s une fois de plus.

2013

Maintenant en ce qui concerne les nominations au Grammy’s en 2021, nominé comme le Meilleur album contemporain de blues pour son album Fire it Up. 7 apparitions à ce célèbre Grammy tant convoité de tous. 1967 Rand B Group recording Vocal ou instrumental Hip Hug- Her, même année Meilleur Rand B Recording Try a little Tenderness. 1968 – Best Rythm and Blues song gagnant cette fois-ci avec nul autre que Sitting on the Dock of the Bay. 1994 – une autre statuette de gagnant pour Cruisin, 1995 – Meilleur Rand B par un duo ou groupe et vocal, nominé A Change gone Come. 2008 – Best Pop instrumental performance Love Appetite et pour terminer, en 2022 nominé pour Meilleur comtemporary blues album Fire It Up. De quoi peupler amplement toute les expectations face à ce phénoménal guitariste écrivain et producteur.

Août 2022, apparition au Ted Nugent au Graceland stage, là ou ils ont joués the Midnight Hour ensemble.

2017

Question Guitares, sa Fender Esquire 1956 que ce soit Telecaster, Stratocaster, sa blonde des années 60 étant sa préférée. Bien sûr en tant que guitariste hors-norme, bien des compagnies lui en ont fournies d’autres.

Steve Cropper, 1990. Il joue avec une guitare Peavey Generation  (Photo : Clayton Call/Redferns)

Douze albums solos établis de 1969 avec With a little Help From my Friends à 2022 avec Fire It Up.

La revue Rolling Stone lui consacrera le rang de 38ème meilleur guitariste sur 100. Le titre de Colonel lui va à merveille. Il commande le plus grand respect de toute l’armée des musiciens auteurs-compositeurs du monde de la musique, vu son habilité à jouer tous les styles avec tout ce qui il y a de célèbres et légendaires dans ce merveilleux monde auquel il appartient, celui de grande et immense vedette de ce grand art qu’est la musique.

 

Fabriqué au Québec
Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone

BANNIÈRE: DANIEL MARSOLAIS
WEBMESTRE: MARCO GIGUÈRE
RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

Si vous songiez à appuyer notre site, c’est maintenant, c’est ici. Chaque contribution, qu’elle soit grande ou petite, aide à notre survie et appuie notre avenir. Appuyez Famille Rock pour aussi peu que 5 ou 10 $ – cela ne prend qu’une minute. Merci! Visitez notre boutique.

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives

Compteur

  • 500 672 Visites

Suivez-nous

To Top

Pour Un Monde Meilleur!

Honorons Nos Survivants Pleurons Nos disparus

Fabriqué au Québec!

Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone!