Albums

Stormbringer 38 ans après

Analyse de l’album The Stormbringer
Date de sortie : 30 septembre 2022
Note :  9.5 /10
Publié le 27  janvier 2023

Par Mel Dee

Québec 2022 –  The Stormbringer

pochette de l’album The Stormbringer.

The Stormbringer

Le 30 septembre 2022, une foudre de heavy metal a frappé les fans du groupe mythique et tant aimé depuis les années 80 au Québec, Stormbringer ! Un retour si attendu et sans surprise, si ce n’est de la puissance décuplée. Les musiciens charismatiques détonnent leurs instruments tels des descendants de Zeus :

Mic Myette : guitare et chœurs
Patrice Blouin : voix,
Johnny Huot : basse
Russel Labadie : batterie,
Invité spécial : Steve Murray aux claviers
Produit par Mic Myette
Mixage : Mic Myette et François Shayman
Mastering
: François Shayman

The Stormbringer

L’album commence comme l’atterrissage d’un vaisseau extraterrestre, avec Dark to light. Russel Labadie ouvre le portail à son complice Mic Mayette. Celui que beaucoup considèrent comme l’un des plus grands guitaristes québécois, confirme ici sa position. Un riff des plus solides sert à merveille la voix de Patrice Blouin, le tout, enveloppé par la basse de Johnny Huot.

On comprend que l’harmonie et la cohésion entre ces grands musiciens est parfaite, pour nous servir un pur heavy métal de la belle époque !

Quand tout a commencé…  Stormbringer

The Curse

Arrive ensuite le sort, qui a déjà été lancé sur les fans en 1984, The Curse. Si Keith Watkins, était un grand chanteur qui a impressionné toute une génération de rockers au Québec, Pat Blouin reprend dignement le flambeau.

Je n’ai pas connu The Strombringer en 1984. Cette année là, j’avais 5 ans et je m’apprêtais à tomber comme Alice aux pays de Deep Purple, évidemment, je pense au neuvième album du Carrousel pourpre sorti en 1974 – Stormbringer – avec entre autres la magnifique Soldier of Fortune.

The Curse est plus qu’une simple chanson, c’est littéralement un hymne du rock québécois. Un beau cadeau qu’offre le groupe à ses fans. Une pensée au regretté John McGale qui l’avait produite.

L’album de Stormbringer est un album dont les gars ont tous apporté de solides performances. La chanson The Curse est sublime et avec une version puissante de Pat.
Toute une reprise du temps des débuts 80’s avec Keith Watkins.
Francois Shayman – Mastering.

Souvenir

Puis, retentit l’appel de la bête, la guitare de Myette nous hypnotise avant que la voix de Blouin embarque sur le titre Lemme down easy. Je n’irai pas par quatre chemins, Patrice Blouin est dans mon top 3 des meilleurs chanteurs rock québécois, tout simplement. Sa voix est folle !

Le lien entre Blouin et The god of metal – Rob Halford se fait inévitablement, étant le chanteur de The Judas Priest Experience et son timbre, mais avec Stormbringer, il prouve qu’il est capable de mener le bateau avec sa propre identité vocale.

Patrice Blouin

Le solo est si addictif qu’il nous laisse sur notre faim, un 15 minutes de solo à la Mic Myette ne serait que pur plaisir !! Nous avons des trésors en matière de guitaristes virtuoses au Québec! À quand, enfin, la reconnaissance de l’industrie de la musique, des promoteurs et les subventions qui permettront à des musiciens comme Myette de nous offrir plus d’albums et d’enflammer les scènes. 

Mic Myette. Stormbringer. Source : stormbringercanada.wixsite.com

Puristes ou old school comme moi, seront ravis par cet album! 

Classique oui, mais cela veut dire aussi que, non seulement ce son électrisant vieillit très bien, mais il gagne aussi en puissance et en maturité.

Justement, j‘adore la chanson suivante : Dirty lovin, je pense que je l’ai écouté en boucle durant 1h. Improbable harmonie entre tous les musiciens, au risque de me répéter. Avec toujours la basse qui forme un dôme dans lequel réverbèrent riff, solo, hurlements et battements. Bref ce n’est apparemment pas avec The Strombringer que mon enthousiasme pour les nouveautés rock va fléchir. 

Pourquoi j’ai un délicieux goût de Black Sabbath ? Encore la guitare et le rythme qui vous devise lentement la tête à force de la secouer de haut en bas tel un métronome au tempo soutenu !

Johnny Huot. Stormbringer. Source : stormbringercanada.wixsite.com

Myette ne nous laisse point de repos, lui et Labadie semblent flotter au-dessus de Out of the blue, 5e titre de l’album. Mettez le passage de 1.59 à 3.32 comme sonnerie de téléphone, vous ne décrocherez jamais !!!  Quel duo guitare – batterie incroyable sur ce titre, et ça continue sur le suivant.

Russel Labadie. Stormbringer. Source : stormbringercanada.wixsite.com

Ball and chain

Encore une pépite Blouin ne baisse pas sa garde, semi-sexy, semi-puissante, ensorcelés vous serez.

Non, votre lecteur n’a pas embarqué sur un autre album, c’est toujours The Stormbringer et la surprise de l’album, la chanson Memories. Une ballade aux limites du countrywestern rock avec … quelques nuances subtiles d’un certain Guns’n’Roses, un groupe que j’ai toujours adoré, mais que certains aiment détester. Vous m’en donnerez des nouvelles, si vous aussi vous avez eu cette impression.

Memories est suivie de Witching ways qui vous fera sursauter.

J’avoue que c’est la première chanson de l’album qui passe un peu sous mes détecteurs d’émotions. Je ne descends pourtant pas de mon high. Dans la même lignée que sur Glory train, la puissance de la voix sur What’s this hit me coupe le souffle. Une véritable prouesse de Stormbringer qui ont décidé de nous offrir ensuite une majestueuse fin d’album, un bonus au nom de Cruising.

 Levez vos chapeaux à Myette les amis. Un instrumental en guise de cerise sur ce gâteau qu’est l’album The Stormbringer. Quasi émouvant, imaginez la fin d’un spectacle du groupe qui vous salue avec la pièce Cruising. Johnny Huot, Russel Labadie et Steve Murray entourent Mic Myette qui rend honneur à sa guitare.

Le grand Breen Leboeuf à concocté avec Mic Myette cinq des titres de l’album (Dark to light, Lemme down easy, Dirty lovin, Glory train (avec Huot) et What’s this hit).

Mention spéciale à Murray avec un clavier, qui je l’espère, sera encore invité et plus présent sur un prochain album de Stormbringer. Pour encore plus de magie à la Don Airey.

Steve Murray. Crédit photo : Vanoue photographie

L’album The Stormbringer sort 38 ans après The Curse – 1984. 

Cela fait 38 ans aussi que je me nourris de rock, il est certain que les références fusent dans ma tête, mais c’est du Stormbringer inspiré et inspirant. Tout ce que nous attendons de ce grand groupe.

La note de 9.5 sur 10 est basée sur, évidement, la qualité de la compo et du son pur heavy métal foudroyant !! Mais aussi pour le souvenir et la ressuscitation d’un groupe qui a tant manqué aux Québécois. Le retour de Stormbringer est pour beaucoup, que du bonheur.

Je fais ma révérence aux vétérans du heavy metal et rock québécois en général, avec le retour majestueux de Stormbringer, Sword, Heavenknox, le nouveau Fear the leader de Stéphane Dufour, Requiem For An Angel (avec aussi Mic Myette et Russel Labadie), la révélation Deraps, les éternels et uniques Voivodiens ( Voivod ) et possiblement d’autres surprises à venir.

Strombringer offre ici un cadeau inestimable à leurs fans, anciens, présents et futurs. 

Encouragez nos musiciens, soutenez et achetez l’album The Strombringer

Bandcamp Stormbringer
Album digital
CD The Stormbringer
Vous trouverez aussi tous les autres liens ici :
Linktree

 

Fabriqué au Québec!
Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone!

BANNIÈRE: MEL DEE
WEBMESTRE: MARCO GIGUÈRE
RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

Si vous songiez à appuyer notre site, c’est maintenant, c’est iciChaque contribution, qu’elle soit grande ou petite, aide à notre survie et appuie notre avenir. Appuyez Famille Rock pour aussi peu que 5 ou 10 $ – cela ne prend qu’une minute. Merci! Visitez notre boutique.

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives

Compteur

  • 516 030 Visites

Suivez-nous

To Top

Fabriqué au Québec!

Honorons Nos Survivants Pleurons Nos disparus

Pour Un Monde Meilleur!

Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone!