Albums

Stratovarius Episode

Le rock selon Murray #12 
Stratovarius – Episode
Publié le 15 mai 2024

Par Normand Murray

Stratovarius Épisode (1996)

5ième album studio. Réédition de Power metal, métal symphonique, néo classique et encore metal. Entièrement écrit par Timo Tolkki, également producteur.

Titre par titre

Father Time – grandiose énergie déployée par tous en mode ultra rapide.

Will the Sun Risepoursuite effrénée dans la continuité du premier morceau. Ça ne dérougis tout simplement. Pas full speed ahead.

Eternity – belle pièce plus modérée.

Episode Concept – d’une courte ballade, faire respirer son audience.

Speed Of Light – comment franchir une autre barrière de cette vitesse ? Le mur du son est franchi, des 10ièmes de temps.

Uncertainty – du gigantisme, tout ce qu’il a de présent chez Stratovarius et oui, une certitude du tout dans l’ensemble de cet opus, avec belle chute à la fin.

Season of Change – un balancement hyper efficace à multiples variantes de modérées à accélérées, bien équilibré. Génial de la part de Tolkki, mélodiquement plus accessible. Stratosphere s’élève en altitude dans la stratosphère personnelle de Stratovarius. Ça plane très haut. Une folle farandole hors norme.

Speed Time – avec un départ fulgurant à mi-chemin, modérant et reprise ultra rapide, classique du band et la prodigieuse guitare de Tolkki.

Babylone – grandiose fresque telle la ville de Babylone a eu la grâce d’un beau fade à la fin.

Tomorow – une mélodie sans lendemain de façon vertigineuse à la Stratovarius.

Night Time Eclipse – un assemblage unifié de tous les talents des partitions s’imbriquant dans un fonds de mélodies apaisantes avec rebondissement éclatants un peu comme un résumé musical de l’album.

Forever – une ouverture grand néo classique se poursuivant tout au long de la chanson, encore une apaisante mélodie.

La bonus track When Night Meets the Day – la complémentarité géniale de Timo Tolkki. L’âme du groupe.

Le personnel et membres

Entrée remarquable du batteur Jörg Micheal et du prodigieux claviériste ex de Malmsteen, Jens Johansson avec évidement à la guitare et compos, de même que production Timo Tolkki. Timo Kolipeta comme lead vocal et Jari Kainulainen, bassiste.

Sans contredit un des meilleurs albums du groupe dans la vitesse d’exécution. Un challenge entièrement relevé avec grande énergie et dextérité de tous les membres de Stratovarius. La Finlande dans tous ses états d’âmes rapides ou modérés. Les limites du possible et de l’impossible sont atteints avec cet opus.

En 2020, ils annonçaient un retour pour 2023

 

Si vous songiez à appuyer notre site, c’est maintenant, c’est ici. Chaque contribution, qu’elle soit grande ou petite, aide à notre survie et appuie notre avenir. Appuyez Famille Rock pour aussi peu que 5 ou 10 $ – cela ne prend qu’une minute. Merci ! 

Fabriqué au Québec
Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone

BANNIÈRE : RENÉ MARANDA
WEBMESTRE : MARCO GIGUÈRE
RÉDAC’CHEF : MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR : GÉO GIGUÈRE

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives

Compteur

  • 508 121 Visites

Suivez-nous

To Top

Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone!

Fabriqué au Québec!

Honorons Nos Survivants Pleurons Nos disparus

Pour Un Monde Meilleur!