Spectacles

The Winery Dogs

The Winery Dogs au Tupelo Music Hall, Derry New Hampshire
Publié le 28 mars 2023

Texte/Photos : Patrick Loiselle

La notion de « Supergroup » n’est pas nouvelle, datant même des années 60 avec ce qui semble être le consensus quant au premier vrai regroupement de vedettes dans le but de former un groupe, soit Cream, comprenant Ginger Baker, Jack Bruce et bien sûr Eric Clapton. Cream a définitivement laissé sa marque dans l’histoire du rock, même si leur règne fut de courte durée, leur musique a traversé les époques.

Depuis, le concept a été régulièrement repris, avec plus ou moins de succès pour certains, mais c’est toujours intriguant quand des musiciens de différents groupes et/ou styles décident de collaborer ensemble. C’est dans cette optique que The Winery Dogs s’est formé en 2012.

The Winery Dogs a définitivement sa place dans la catégorie des Supergroup quand on regarde le parcours de chacun des 3 membres. À la basse, on retrouve Billy Sheehan, une légende vivante et un des meilleurs de sa profession. Au fil de sa carrière il a fait partie du David Lee Roth band avec Steve Vai, il a formé Mr. Big avec Eric Martin et Paul Gilbert.

Il a rejoint Steve Vai pour quelques tournées, a participé à quelques albums de Ritchie Kotzen et dans les dernières années, il s’est associé à Mike Portnoy et Derek Sherinian (les 2 anciennement de Dream Theater entre autres) pour former Sons of Appolo.

Pour le chant et la guitare c’est Ritchie Kotzen qui s’en charge. Kotzen a un style particulier à la guitare en jouant de façon finger picking, de plus sa voix est très singulière et reconnaissable.

Gene Simmons a déjà mentionné qu’il était un mélange intéressant de David Coverdale et Glenn Hughes, période Burn de Deep Purple et on peut définitivement reconnaître les influences. Bien qu’ayant fait partie de certains groupes, dont Mr. Big avec Sheehan le temps d’un album et Poison, c’est surtout en solo qu’il s’est fait connaître et fait sa marque. Son jeu à la guitare est le fruit d’une foule d’influences différentes.

De Jimi Hendrix à Eddy Van Halen, en passant par Allan Holdsworth d’où son style de jeu et un son assez unique.

Finalement, à la batterie c’est le légendaire Mike Portnoy qui dirige la parade. Depuis son départ de Dream Theater, Portnoy a participé à de nombreux projets et groupes. Fait intéressant et un peu étrange, c’est que dans plusieurs de ses groupes. On retrouve régulièrement les mêmes membres, mais jouant un style complètement différent.

Sons of Appolo et The Winery Dogs en sont un exemple parfait.

Bien que la rhythmique de Sheehan et Portnoy est la même, les styles ne se ressemblent pas du tout.

C’est donc en 2012, que les trois décident de se réunir et voir si une quelconque chimie pouvait ressortir de leurs sessions de jam. Comme ce fut le cas, la composition de matériel original débuta. Leur premier album, paraissait en juillet 2013 suivi d’une courte tournée au Japon et aux US.

Les critiques furent extrêmement positives et ce qui devait possiblement être juste un projet pour un album, tourna en une demande pour un deuxième, Hot Streak en 2015 et même un troisième simplement intitulé III, paru en février dernier.

Comme les trois comparses semblaient avoir un horaire un peu moins chargé que d’habitude, une tournée mondiale fut annoncée avec une première séquence aux States, avant d’attaquer l’Amérique du Sud et l’Europe plus tard dans l’année.

Le style

Décrire le son et le style des Winery Dogs est un peu hasardeux. À la base c’est du Hard Rock, Mais avec définitivement une touche de rock progressif et assurément un côté « free style » des années 70. La combinaison est drôlement intéressante et rafraîchissante.

Comme le Québec ne fait pas partie des plans pour l’instant, c’est à Derry NH, que j’ai décidé d’aller les voir, soit au Tupelo Music Hall. Salle qui peut contenir environ 700 personnes et absolument sold out pour l’événement. C’est la 2e fois (Last in Line la première fois) que j’assiste à un spectacle à cet endroit et c’est toujours très particulier. Aucune première partie et le groupe principal débute à 19:00! Tout est donc terminé pour 20:45.

The Winery Dogs. Crédit photo : Patrick Loiselle

Comme c’est probablement le cas à chaque fois, on en voit arriver quelques-uns à mi-chemin du set en se demandant depuis quand c’est commencé, lol! Faut juste s’informer un peu avant.

Maintenant qu’ils ont trois albums complets pour monter leur setlist, c’est un spectacle uniquement composé de matériel original qu’on nous offre. Et c’est tant mieux avec évidemment une forte dose du dernier opus. C’est d’ailleurs avec le «one-two punch» de Gaslight et Xanadu que ça démarre.

Le son est clair et puissant et les trois instruments sont très bien définis dans l’espace.

On sent immédiatement que c’est vraiment Kotzen qui est mis de l’avant et que les deux autres se chargent de maintenir la cadence et s’occuper du groove pour donner du corps aux pièces. Suivent ensuite Captain Love et Hot Streak du 2e album, avant d’en arriver aux pièces du premier album et assurément leur meilleur.

Desire est le premier morceau qu’on entend. Suivront plus tard Damaged, Time Machine, I’m No Angel, The Other Side avant de terminer la soirée avec Regret et Elevate.

«power trio»

Quand on assiste à un spectacle de type «power trio» on se doute qu’à l’occasion les membres en profiteront pour s’amuser un peu et se laisser aller. C’est exactement ce dont on a droit. Billy Sheehan avec son solo acrobatique, Portnoy avec quelques envolées hallucinantes et Kotzen qui régulièrement nous étirait les morceaux en partant sur un jam avant de revenir terminer la pièce.

Toujours spectaculaire de voir à l’œuvre ces virtuoses. Et apprécier leur incroyable talent et encore plus dans le confort intime d’une petite salle où on sent vraiment qu’on fait partie du spectacle.

C’était ma première expérience à un spectacle des Winery Dogs et j’estime avoir été choyé d’avoir assister à cette soirée. Des pièces bien construites, un setlist bien travaillé et une performance digne des meilleurs musiciens sur la scène rock, On ne peut demander plus. En espérant une visite chez-nous lors d’une possible extension de tournée. Si c’est le cas, c’est assurément une soirée à ne pas manquer!

Setlist:

Gaslight
Xanadu
Captain Love
Hot Streak
Desire
Breakthrough
Time Machine
Stars
Damaged
Mad World
The Other Side
I’m No Angel
The Red Wine
Oblivion
Regret
Elevate

 

Fabriqué au Québec!
Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone!

BANNIÈRE: MEL DEE
WEBMESTRE: MARCO GIGUÈRE
RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

Si vous songiez à appuyer notre site, c’est maintenant, c’est ici. Chaque contribution, qu’elle soit grande ou petite, aide à notre survie et appuie notre avenir. Appuyez Famille Rock pour aussi peu que 5 ou 10 $ – cela ne prend qu’une minute. Merci! Visitez notre boutique.

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives

Compteur

  • 507 079 Visites

Suivez-nous

To Top

Pour Un Monde Meilleur!

Honorons Nos Survivants Pleurons Nos disparus

Fabriqué au Québec!

Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone!