Albums

Voivod Morgöth Tales

Voivod, Morgöth  Tale
Publié le 6 août 2023 

Par Ricardo Langlois   

< On a décidé de réenregistrer quelques classiques >. Voivod n’arrëte pas d’en donner toujours plus à ses fidèles fans. The lost Machine live en 2020. Le EP Ultraman avec des réinterprétations de la bande originale de la série télévisée japonaise éponyme. L’album The Wake en 2018 et Synchro Anarchy en 2022 (1) et maintenant, Morgöth Tales, le nouveau vinyle tout blanc qui joue en boucle.

Je connais ce groupe depuis 40 ans et pourtant, je vis cette nouvelle musique comme si je découvrais un nouveau groupe. On appelle ça une bénédiction.

Chanson par chanson

Enregistré et mixé par Francis Perron, l’album débute avec Condemned to the Gallows, enregistrée à l’origine pour la compil Metal Massacre V, la chanson qui devait (en principe) figurer sur
leur premier album War and Pain. Le speed métal, le son Motorhead. On y retrouve leurs premières influences.

Je baigne dans l’infini. Trashing Rage de l’album Rrroooaaarrr (1986) est une pépite d’or (4 min. 15 ).

Pour la troisième pièce, la chanson-titre de Killing Technology (1987 ), un hommage à Piggy selon moi. La performance des musiciens à l’époque était très innovatrice. Blacky représentait un Dieu de la basse pour moi.

Un coup de chapeau à Away pour son travail. Sauvage? Redoutable. C’est un monde post-apocalyptique qui s’annoncait déjà. (6min. 31). Voivod annonçait déjà notre dépendance à l’Internet et téléphones portables.

Photo : Wayne William Archibald

Il y a aussi Macrosolutions to Mega problems (5 min. 19) suivi de Pre-Ignition (5 min.7) de l’album Nothingface.

On a donné toute la place à Chewy Mongrain aux guitares, depuis 15 ans dans le groupe, à Rocky Laroche le bassiste, depuis 9 ans dans le groupe et à Eric Forest, qui sont les petits nouveaux. C’est un boulot remarquable. Ils sont dans les cimes triomphantes. Fidèles à l’humus du métal brute. Incomparable.

Intemporel… Nuage Fractal (ma préférée) avec la basse percutante de Rocky.

Voivod des années 90 amène une évolution. C’était le grunge. Il fallait que Voivod explore d’autres sentiers métaphysiques. C’est à l’université en 1994 que j’ai beaucoup aimé The Outer Limits.
J’ai envie d’écrire : feu et lumière. La recherche d’une sonorité, d’une galopade sidérale. C’était Nine Inch Nails aussi.

Changement de sujet : je pense qu’il était plus que grand temps de voir Voivod recevoir un Juno. On se souviendra que le band a également participé en 2019 au Festival International de Jazz de Montréal.

Selon Michel Away Langevin : Morgöth Tales couvre 40 ans d’exploration spatiale. C’était vraiment excitant pour nous de revisiter une partie plus obscure du catalogue de Voivod, du trash- punk au prog-métal. La chanson-titre est une nouvelle chanson, que nous avons commencé à écrire dans le bus des tournées et les hotels lors de la tournée européenne d’Opeth. Nous avons aussi eu le plaisir d’impliquer Eric Forrest (Rise, 5 min.) et Jason Newsted (Rebel Robot, 4min. 50). Un vrai régal (2).

Un poème d’Aragon pour Voivod (3)

Il est l’heure de vous dire merci pour vos 40 ans de musique. Vous avez traversé le temps, les époques, les générations, la violence et la mélancolie. Faire le tour du monde au nom du Québec, n’est-ce pas une belle destinée ?

J’entends la fureur et le bruit
Ma voix cherche la note haute
Qui passant la nuit et les fautes
Éclaire la douleur d’autrui

Photo : Wayne William Archibald

Notes

1.Suivez mes articles : Rock québécois top 20– 9800 vues, Voivod, The Wake– 4900 vues, Voivod, Synchro Anarchy– 2100 vues Voivod, The Lost Machine– 3400 vues, L’évolution du métal- 4200 vues, Top 20 Métal- 13 200 vues
2. Entrevue sur Blabbermouth.net
3. Aragon, Elsa NRF Poésie.

Ricardo Langlois est analyste musical pour famillerock.com et critique littéraire pour lametropole.com. Il a écrit 5 livres de poésie.

 

Fabriqué au Québec
Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone

Photo de bannière :Article de Paddy Gallagher pour Metal Planet
BANNIÈRE: MURIEL MASSÉ
WEBMESTRE: MARCO GIGUÈRE
RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

Si vous songiez à appuyer notre site, c’est maintenant, c’est ici. Chaque contribution, qu’elle soit grande ou petite, aide à notre survie et appuie notre avenir. Appuyez Famille Rock pour aussi peu que 5 ou 10 $ – cela ne prend qu’une minute. Merci! Visitez notre boutique. Et, autre moyen pour nous aider est d’acheter les dessins encadrés de l’artiste peintre, Paul G. qui nous a offert ce magnifique don.

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives

Compteur

  • 507 830 Visites

Suivez-nous

To Top

Pour Un Monde Meilleur!

Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone!

Fabriqué au Québec!

Honorons Nos Survivants Pleurons Nos disparus