Dossiers

Fate 1968 1974

Fate, groupe québécois
Publié le 3 juillet 2024

Par Yves Monast

Tout un travail de recherches pour trouver le nom de ce band. Il faut dire que le groupe avait été identifié comme étant Wizard dans les archives de la ville de Montréal. Jai même aider à identifier d’autres bands.

Mais pour celui-ci, j’étais sûr que ce n’était pas Wizard. Car j étais en contact avec les trois membres du band. Donc, après deux ans de recherches, un contact, Ben Thivierge me suggère de faire un post sur la page Expo 67 sur Facebook. Excellente idée de sa part, car le lendemain, j’avais déja une réponse de Wayne Moffatt, un des membres de FATE. Eh oui le nom que je cherchais. Après cela, il a même renouer contact avec le chanteur André Belisle.

Voici maintenant ce que j’ai recueilli par la suite. Merci à Wayne, Bob et André, pour leurs collaborations et ainsi qu’à Richard Desaulniers d’Expedition 

Le band débuta en 1968 et s’est séparé en 1973-74. Le groupe comprenait Pierre Spino (lead guitariste), Bob Garner (batteur) et Wayne Moffett (guitare rythmique). Il y a eu plusieurs changements au sein du band, mais ces 3 musiciens ont toujours été présents.

Trois mois à jouer, à leur début, dans un petit club situé en haut d’une salle de billard sur la rue Beaubien. Ce qui a permis d’établir une bonne relation entre les membres du groupe et ainsi parfaire leur musique.

Excellent souvenir d’un festival au centre Paul-Sauvé le 18 septembre 1970. Incluant Paul Wyner, (Dionysos), le Jazz libre, le 14 juillet, Fusion, Légende ainsi que Expedition, dont Jean Millaire était de la formation. Fate a partagé souvent la scène avec Expedition.

Bob se souvient d’avoir joué dans une salle à Ste-Anne de la Pocatière, où la température était très froide. Mais lui en tant que batteur, il avait très chaud. Il décida d’enlever son chandail. Mais le garde de sécurité décida d’arrêter le spectacle. Et lui demanda aussitôt de se revêtir.

Bob, Wayne et André se souviennent aussi d un spectacle la veille du jour de l’An au Nymark de St-Sauveur. Avec Amboy Dukes. Ils sont restés à coucher dans la cafétéria, où des lits étaient à leur disposition. Mais ils ne trouvaient pas sommeil. Ils ont finalement gravi la montagne de ski en plein milieu de la nuit.

« Nous avons joué la plupart des fins de semaines. Dans les écoles et petits clubs au travers de la province de Québec. Mais les étés étaient plus tranquilles pour nous. » .

Fate n’a enregistré aucun album, aucune chanson. 

« Apprès la séparation du band, la plupart d’entre nous s’est dirigé vers le domaine des affaires. Robert, le batteur travaille pour Air Canada et se retrouve par la suite aux États-Unis. Il y vit toujours d’ailleurs, à travailler pour une compagnie de fournitures pour les avions. André Bélisle pour sa part a travaillé comme environnementaliste au Québec. Pour ma part (Wayne Moffatt), j’ai travaillé pour Reader’s Digest et par la suite comme vice- président dans le marketing avec Yves Rocher. Par contre, on est sans nouvelle du guitariste Pierre. Même après avoir fait des recherches pour le retrouver. »

 

Merci de nous aider en contribuant à notre campagne de financement. Si vous songiez à appuyer notre site, c’est maintenant, c’est ici. Chaque contribution, qu’elle soit grande ou petite, aide à notre survie et appuie notre avenir. Appuyez Famille Rock pour aussi peu que 5 ou 10 $ – cela ne prend qu’une minute. Merci

Fabriqué au Québec
Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone

BANNIÈRE: MURIEL MASSÉ
WEBMESTRE: MARCO GIGUÈRE
RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE 

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives

Compteur

  • 517 273 Visites

Suivez-nous

To Top

Fabriqué au Québec!

Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone!

Honorons Nos Survivants Pleurons Nos disparus

Pour Un Monde Meilleur!