Chroniques

Dick Wagner Alice Cooper

Guitariste émérite selon Murray numéro 84
Dick Wagner
Publié le 9 août 2023

Par Normand Murray

Dick Wagner

L’honorable et talentueux guitariste

Richard Allen Wagner né en décembre 1942 à Owosso Michigan Un guitariste très en demande. Compositeur, auteur prolifique de bien des succès américains. Ayant joué pour Alice Cooper, Lou Reed et Kiss entre autres. De ses multiples invitations à des sessions avec distinction, d’avoir contribué au succès des albums dans lesquels il était impliqué, plus sa carrière solo avec deux groupes basés au Michigan The Frost et The Bossmen.

The Frost : Dick Wagner, Pete Woodman, Warren Keith et Lanny Roenicke

Premier saut dans le cercle du Rock dès sa sortie du collège Du Waterfront Township en 1961, avec The Bossmen début 60. Dès lors il établit une base solide à Détroit, ville majeure du Michigan, capitale de l’automobile américaine. En ondes déjà, ses compositions ayant une bonne diffusion comme Baby Boy et You’re the Girl For Me.  

Fin 60, formation de The Frost avec Donny Hartman Bobby Rigg et Gordy Harris. Ce qui grossissait son audience dans la région du Michigan passablement. La formule duel de guitares avec Hartman plaisait énormément à cette jeunesse avide de sensations fortes dans sa forme Rock. Ils feront pour Vanguard Records trois albums, Frost Music (1969), Rock and Roll Music Through The Eyes Of Love (1970) et une parution tardive souvenir un live At the Grande Ballroom 1969 en 2001.

Les précédents enregistrements en 1969 seront repris avec Early Frost Compilation.The Frost avait Wagner comme principal auteur-compositeur et arrangeur, de même que lead vocal et évidement comme guitariste.

1972

Wagner déménage à New York et forme très brièvement Ursa Major, avec Billy Joel aux claviers et Rick Mangone à la batterie. Billy Joel est forcé pour des raisons personnelles de partir. On le remplace par le bassiste d’Amboy Duke, Greg Arama. Ils feront paraître qu’un seul album, un éponyme comme un power trio. Et ils feront des tournées avec Jeff Beck et après avec Alice Cooper comme acte d’ouverture.

1973

Loo Reed et Dick Wagner

Commence vraiment la grande aventure pour Wagner, le producteur de Lou Reed, Bob Ezrin, recrute Wagner et Hunter pour le dérangeant troisième album de Lou Reed intitulé Berlin. Peu de temps après Wagner et Hunter sont rejoints par Prakash John, Pentti « Whitey »Glan et Ray Colcord pour la tournée de Lou Reed Rock ‘n’ Roll Animal Tour. En tant que leader et arrangeur, Wagner prend les succès du Velvet Underground et les adapte pour la tournée en les réarrangeant à la présentation spécifique pour la scène. Voilà qui établit Lou Reed, comme devenu le premier album d’or de celui-ci. De cette tournée émergera un Live à New York à l’Académie de Musique de New York fin 1973.

Sur ce microsillon la version live de Sweet Jane est consacrée 81ème sur 100 du meilleur solo de guitare de tous les temps par les lecteurs du Guitar World, revue prestigieuse de guitaristes de renom avec Hunter évidement.

Durant sa carrière avec Frost, il avait rencontré à quelque occasions Alice Cooper. Encore le célèbre Producteur Bob Ezrin celui de Cooper demandes alors a Wagner et Hunter de se joindre à Alice Cooper en renouvellement de personnel. Déjà que Wagner avait contribué sur School’s Out avec la chanson My Stars comme lead guitariste et quelques fois il n’était pas crédité à sa juste valeur. Il a aussi contribué sur certains albums d’Alice Cooper. Ce qui changera assez vite par la suite.

1974

Quand le band original d’Alice Cooper se démembre, même si il avait contribué à trois albums précédant la carrière solo d’Alice Cooper, Wagner devient part entière d’Alice Cooper en tant que non seulement guitariste soliste mais également comme coauteur et directeur musical du groupe. Ensemble ils écrivent le Welcome To my Nightmare paru en 1975, premier album concept d’Alice Cooper. Il est à noter le Only Woman Bleed repris par bien d’autres légendes. Composition de Wagner en 1964 avec The Frost sur l’album The Move.

1975

Toujours comme producteur, Bob Ezrin et même claviériste. Le Nightmare Tour fut la plus grosse et durable tournée Rock du temps. Un film en découlera pour voir les prestances de Wagner et Hunter en duel. 120 villes ont eu droit à cette tournée mondiale.

Sa contribution sera en continu avec de la coécriture et lead guitar sur Goes to Hell (1976), The Alice Cooper Show (1977), Lace and Whiskey (1977), From The Inside (1978). À noter la présence de Bernie Taupin, parolier d’Elton John, Zipper Catches Skin (1982), Dada (1983), Hey Stoopid (1991) entre autres.

Bob Ezrin suggère à Wagner de contribuer à des partitions de guitares sur le 4ème album de Kiss. Le célèbre Destroyer (1976), cet album ayant eu des musiciens de l’extérieur. Bien que non crédité, il remplaça Ace Frehley sur les chansons Flaming Youth et Sweet Pain et l’acoustique sur Beth. Et même avec Peter Gabriel sur son album éponyme à son début solo en 1977. D’autres contributions avec Air SupplyAerosmith (Get Your Wings, 1974) jouant les solos sur Same Old Song and Dance et Train Keep on-Rollin. Plus tard avec Ian Hunter, Hall And Oates – Along the Red Ledge (1978), Kiss – Revenge et Burton Cummings – Dream of a Child (1978).

Également pour le Rocky Horror Picture Show, Tim Curry et plus encore. En coécriture et production avec Mark Farner pour son premier album solo. Inusité, en 1978, Wagner sort un album solo intitulé Richard Wagner produit encore par Bob Ezrin pour Atlantic Records. Le titre de cet album porte à confusion chez les DJ’s et disquaires qui classent Wagner, compositeur classique, relégué non pas au rock mais bien au classiques du 19ème siècle. Non seulement rock, mais d’innombrables ballades également. Prenons encore Alice Cooper avec I Never Cry, You and Meet How you Gone see Me Now, tardive coécriture avec Cooper et Bernie Taupin.

D’autres reconnaissances affluent Le Shine Silently avec Nil Lofgren 1979 avec Ringo Starr et sa formation tout étoile, le All Star Band. Air Supply avec Just has I am. Encore une power ballad pour Alice Cooper As well be on Mars sur Hey Stoopid (1991).

La chanson dont il est le plus fier est cette chanson dédiée à l’enfance abusé avec Rememberthe Child, avec le poignant message qu’un enfant va se souvenir des ses joies et également des abus au fil de sa vie. Une fondation sera créé avec Remember the Child Fondation. Tout ce qui a trait à l’enfance ratissera tout l’apanage social à ses cotés Psy, que comme intervenant, au Michigan et ailleurs. Il sera le premier guitariste et ambassadeur attitré à représenter les Vétérans.

Les années 2000

On débute avec son déménagement en Arizona là où il écrivait un nouvel album pour Alan Gordon (Happy Together et Celebrate). 2007, il écrit l’album pour Wednesday, Torch Rock sorti sous son propre label Desert Dream Records. Pour ses efforts, le stratégiste de carrière et publiciste de Wednesday, Al Gomes, le met en liste pour un Grammy pour long jeu de l’année et la chanteuse de l’année au 52ème Grammy Awards.

2006, coopération avec la star italienne Chris Catena pour une reprise du succès Theme of an Imaginary Western de Jack Bruce et Peter Brown qui sortira en 2015. De 2007 à 2010, des troubles de santé de grand danger émergent. Il est forcé d’arrêter tout. Du neurochirurgical étant nécessaire à sa guérison. Des pertes d’équilibre et même de la démence.

2006

The Frost est reconnu au Rock Hall of Fame du Michigan en 2008. L’enregistrement de Mystery Man, compo de Wagner, est voté en 2009, une chanson légendaire du Michigan.

Il recouvre la santé après une presque crise cardiaque et enregistre une autre compo pour Wednesday, anonymement avec bien sûr Steve Hunter, son éternel partenaire de jeu.

Octobre 2009, le Full Meltdown sur Desert Dreams Records fait son apparition, une série de 15 chansons enregistrées entre 1979 et 1995. Une Production pour le groupe Warsaw Pact et l’artiste indépendant Brandon Bullard, un doublé pour 2010. Une autre coopération avec Alice Cooper et le groupe de Brit Funk Rock Band Velvet Heart, une trame sonore pour le film Indie horreur Silas Gore. Une trilogie s’en suit. Ayant contribué sur la trame sonore finale de Welcome to My Nightmare, The Underture du Welcome 2 my Nightmare 2011. Ceci représente des versions instrumentales de plusieurs chansons des deux albums.

Les honneurs le tandem Wagner et Hunter récompensé qui les placent au 25ème rang de solo de guitare Intro Sweet Jane (Lou Reed) de tous les temps et une 41ème position pour Train Kept a Rollin Aerosmith.

Wagner a reçu de nombreux hommages du British Music Industry pour son écriture et autres honneurs internationaux de plus de 35 albums d’or et platine pour ses coopérations avec une pléiade d’artistes.


2011

Les mémoires de Wagner, Not Only Women Bleed, vignettes From the Heart of Rock Musician qui tout de même se classe meilleur vendeur durant plus de deux semaines chez Amazon.  Ce livre se méritera pas moins de cinq reconnaissances internationales des cercles des lectures.

2012

Accession au Hall of Fame Rock and Roll du Michigan. La même année, il joint son talent avec Mugshots, unique production britannique. Il passa deux semaines en Italie pour produire Love Lost and Revenge où il est le soliste à la guitare. Susan Michelson comme producteur associée, une Never the Bride avec des backing vocals et de l’actrice Suzy Lorraine sur la pochette. Ce long jeu fut mixé à Phoenix par Otto D’Angelo au Chaton Studio et masterisé par son ami de longue date et collaborateur, Gil Markle. The Mugshots, une super Euro Américaine, combinaison de classique rock et sombre, ils avaient eu le privilège de refaire Pass the Gun Around de DaDa d’Alice Cooper, album de 1983.

2013 à 2014

Près de six ans de problèmes de santé et une série d’handicaps, il reprend sa carrière dès que le tout revient dans l’ordre en écrivant des chansons et en produisant de la musique. Il fera une tournée de 40 États pour présenter Not Only Women Bleed.

De nombreux crédits dans des documentaires. Wagner aura trois chansons dans le documentaire Louder Than Love. Ce qui sera sa dernière prestance et apparition publique en juillet 2014, il décède d’un arrêt respiratoire à l’âge de 71 ans.

Un des plus influents membres de la fraternité Rock et plus encore venait de s’éteindre, lui qui avait dès le départ brulé de tous ses feux. Une légende n’est plus malheureusement.

Dick Wagner Memorial Concert, 2015. Train Kept a Rollin

Sa collection de guitares

Des BC Rich Cutomized, une 1976 Mocking Bird et Une Seagull électrique. Des Lespaul, une black beauty 1984, des Lespaul de luxe, une junior special 1961. La série ES n’étant pas en reste, début avec une ES 345 stéréo 1959 surnommée The Frost, une ES 335. Des SG dont une 1961 special, une Archtop L5. Deux Jarrell custom de lutherie Gretsch White Falcon 70’s blanche et noire. PRS Pro Crate stock et une single Cut hollow body II.

Une légende qui a été invité par bien d’autres légendes du merveilleux monde du Rock et tous ces à-cotés inscrits dans la multitude de ses talents de producteur, compositeur, arrangeur, écrivain et guitariste plus qu’émérite, l’honorable Dick Wagner est de cette trempe légendaire.

 

Fabriqué au Québec
Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone

BANNIÈRE: DANIEL MARSOLAIS
WEBMESTRE: MARCO GIGUÈRE
RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

Si vous songiez à appuyer notre site, c’est maintenant, c’est ici. Chaque contribution, qu’elle soit grande ou petite, aide à notre survie et appuie notre avenir. Appuyez Famille Rock pour aussi peu que 5 ou 10 $ – cela ne prend qu’une minute. Merci! Visitez notre boutique. Et, autre moyen pour nous aider est d’acheter les dessins encadrés de l’artiste peintre, Paul G. qui nous a offert ce magnifique don. 

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives

Compteur

  • 517 288 Visites

Suivez-nous

To Top

Fabriqué au Québec!

Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone!

Pour Un Monde Meilleur!

Honorons Nos Survivants Pleurons Nos disparus